logo du site Un site de la communauté Canard PC
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
fermer
logo du site
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Project Zomboid

Ohnanana, I will survaaaïve !

Genre : , ,

Dernière MaJ : 04/01/2022

Project Zomboid (PZ) est en accès anticipé depuis très longtemps. En développement depuis 2011, il a connu de nombreuses mises à jour, le transformant petit à petit en la meilleure expérience de survie zombie jamais créée.

Exigeant et impitoyable, PZ demande de maîtriser beaucoup de mécaniques pour mener à bien son seul et unique objectif simple-mais-pas-si-simple : survivre.

Dans ce long guide, destiné à la dernière version (b41), nous allons voir les mécaniques fondamentales pour survivre au moins quelques jours et vous aider à préparer la suite.

Comme de nombreuses mécaniques se cachent dans ce jeu, ce guide est agrémenté de sections appelées “Le guide dans le guide”. Ces blocs introduisent des fonctionnalités mais vous laissent le soin et loisir de les découvrir par vous-même. 

Prenez votre temps, explorez, essayez et n’hésitez pas à venir sur notre Discord pour poser des questions !

Avant l’apocalypse

Premièrement, il me semble nécessaire de vous recommander quelques trucs. Accessible n’est pas vraiment un adjectif que l’on peut attribuer à PZ. Des tonnes d’informations vous sont envoyées à la figure et malgré un tutoriel remanié, c’est un peu le brouillard !

Configuration

Votre premier ennemi, c’est l’interface. Oui, elle est vieille, oui, on demande une refonte, oui ça viendra probablement. Promis, on s’y fait !

Rendez-vous dans les options, dans l’onglet “Affichage”. Le jeu par défaut est en fenêtré, ce qui est toujours agréable dans un jeu à wiki (un jeu où vous avez besoin de consulter Internet pour mieux comprendre). Cela dit, il est possible que dans la panique d’aller trop loin et de sortir du jeu. Ce qui est souvent synonyme de décès dans ces situations. Vous pouvez cocher la case “Verrouiller le curseur” pour empêcher le curseur de sortir de PZ.

Vous pouvez ajuster la taille de la police (en x1 ou en x2). Agir rapidement est primordial donc si vous perdez du temps à plisser les yeux pour lire, c’est du temps qu’il vous manquera plus tard.

Passez aussi la température en Celsius, Fahrenheit est la valeur par défaut car le jeu se passe dans le Kentucky aux USA.

Dans l’onglet “Configuration des touches”, vous pouvez voir toutes les mécaniques de déplacement, d’interaction et de combat. Notez qu’il y a une différence entre “courir” et “sprinter” et que la touche A sert à “Crier”. Les touches par défaut sont bien. C’est à mon sens mieux de s’y faire plutôt que de les changer car vous pouvez perdre des synergies d’interactions dans certaines situations.

Ne vous amusez pas à configurer des touches sur les boutons exotiques de votre souris, le jeu ne les détecte pas.

Enfin, jouez avec un casque. Votre ouïe sera d’une grande aide dans vos parties !

Modes de jeux

Première étape demandée, le mode de jeu. Il existe plusieurs façons de mourir jouer dans PZ. La catégorie “Challenges” propose des scénarios plus courts, avec des objectifs autres que la survie et sont réservés aux survivants chevronnés.

Je vous recommande de jouer en mode “Survivant” qui est l’intention et l’expérience initiale de PZ. Passez éventuellement en mode “Bâtisseur” dans un second temps si l’expérience est trop frustrant

modes de jeux
Duuuuumb ways to diiiiie, so many dumb ways to diiie…

La carte

Comme dit plus haut, PZ s’inspire de vraies villes américaines dans le Kentucky : Muldraugh, West Point, Rosewood, Riverside et la dernière depuis le b41 : Louisville !

C’est une carte unique, sans génération procédurale. Connaître les routes, accès, points d’intérêt fait parti de l’expérience de PZ. Il existe des cartes réalisées par des joueurs, que je ne vous recommande pas dans vos premières parties car cela gâcherait l’aspect exploration, très lié à l’expérience de survivant.

carte de project zomboid
Des cartes existent aussi en jeu pour vous aider à vous repérer

Points d’apparition

Le jeu vous demande à un moment de choisir votre point d’apparition. Ça sera toujours à l’intérieur d’une maison, plus ou moins sécurisée, avec plus ou moins de compagnie autour.

Pour la faire courte, évitez Riverside & West Point, trop compliquées. Muldraugh est un challenge car c’est une ville assez dense mais ça va. Rosewood est la ville la plus simple pour débuter à mes yeux.

Vous pouvez toujours explorer les autres villes plus tard dans votre partie.

lieux d'apparitions dans project zomboid
Plus une ville est dense, plus il y aura de cadavres ambulants !

Dans Rosewood, il y a plusieurs abris potentiels de bonne facture.

Primo, une maison avec un jardin au sud-est de la ville. Elle a une forêt un peu dense autour d’elle et une semi-barrière, ce qui vous protège des zombies. Un jardin avec un abri et un générateur sont également fort utiles sur le long terme. Elle n’a toutefois pas d’étage et se trouve assez éloignée de tout.

Ensuite, la caserne de pompiers au sud de la ville, proche de l’abri précédent. Elle est un peu plus exposée car plus proche du centre mais un grillage protège relativement bien l’arrière du bâtiment. L’étage vous protège bien, et le garage permet de stocker facilement deux voitures. La caserne contient également beaucoup d’équipements et de stockages pour s’organiser.

Enfin, au nord-ouest de la ville se trouve une communauté protégée par des palissades. C’est un lot de 5 maisons, facilement isolable dès que vous avez de quoi faire les palissades manquantes. Elles ont toutes un étage, un garage, un terrain assez grand pour faire un jardin. Leur seul problème, c’est que si une horde se faufile à l’intérieur, c’est compliqué de la déloger !

Un vrai petit paradis à deux pas du centre-ville.

Création de personnages

Encore une interface remplie d’informations ! Si vous êtes adepte de jeux de rôle, rien de complexe cela dit, c’est juste une fiche de personnage avec des points à attribuer.

La seule chose à savoir, c’est que pour valider l’écran, votre compteur de “Points à dépenser” doit être supérieur ou égal à 0.

Le reste, c’est des essais de traits avec lesquels vous êtes le plus à l’aise. Il y en a pour tous les goûts et pour tous les styles de jeux.

Premièrement, vous pouvez sélectionner un métier, qui correspond à une présélection d’attributs et d’éventuellement de compétences. Ensuite, vous pouvez choisir des traits positifs ou négatifs, pour ajuster le compteur de points à dépenser.

Certaines configurations seront bien plus fortes en solo, tandis que d’autres seront plus adaptées aux challenges et au multijoueur.

Voici deux fiches que je vous recommande, basées sur deux approches différentes :

Maçon
Efficace avec les armes contondantes qui sont assez simples à trouver, c’est un style de jeu qui permet d’affronter les zombies avec plus d’aisance. Le petit point en menuiserie est aussi agréable car il vous permet de n’être qu’à un point des murs en bois, disponibles au niveau 2. Passez sur un menuisier si vous voulez accélérer la construction et que vous êtes un peu plus à l’aise avec le combat.

fiche personnage corps à corps project zomboid
Taper des murs, construire des zombies, ou l’inverse, je sais plus.

Cambrioleur
Pour une approche plus furtive, le cambrioleur est parfait. Il dispose déjà de points en discrétion, furtivité et vivacité qui rendent l’exploration bien plus simple. De plus, il peut démarrer les voitures sans clef ou ouvrir plus facilement les fenêtres des maisons.

fiche personnage discret project zomboid
Pas d’inquiétudes, personne ne portera plainte.

Traits positifs
Peu importe le métier, il y a des traits positifs que je trouve essentiels. En voici une liste avec une courte explication.

  • Adroit – Pour seulement 2 points, cela accélère toute action liée à l’inventaire, un must-have.
  • Brave – Permet de moins paniquer face à des meutes de zombies.

D’autres sont plus contextuels, pas forcément obligatoires mais apportent un confort certain si vous avez les points disponibles.

  • Fou du volant – Si jamais il vous reste un point, ça fait pas de mal !
  • Chanceux – Difficile de dire ce que ce trait fait mais on va dire qu’un peu de chance ne fait jamais de mal.
  • Résistant – Parle de lui-même, évite certaines maladies et ralentit la zombification.
  • Œil de lynx – améliore significativement la vision
  • Régénération rapide – explicite aussi, permet de gagner du temps dans la récupération des blessures
  • Peau épaisse – les meilleures blessures sont celles qu’on évite…

De manière générale, visez les traits qui apportent une mécanique plutôt qu’un trait qui donne des points de compétence. Tout ce qui accélère votre progression n’est en général pas utile dans une survie et est plus adaptée à des challenges courts ou à du multijoueur.

Traits négatifs
De la même manière que la section précédente, il y a des traits négatifs que je trouve intéressants car ils ne sont pas si impactants que ça et rapportent de précieux points :

  • Lecteur lent – pas vraiment d’impact en solo puisqu’il n’a pas de limite de temps
  • Estomac fragile – Facile à éviter, ne mangez rien de cru qui devrait être cuit !
  • Grande soif – A besoin de bien plus d’eau, ce qui n’est pas souvent un problème.

Et les traits négatifs contextuels ou particuliers :

  • Enclin à la maladie – sorties sous la pluie déconseillées par contre…
  • Fumeur – les cigarettes et briquets sont assez simples à trouver mais leur absence est synonyme de malus assez pénibles.
  • Paresseux – Il y a beaucoup de choses à faire tous les jours dans PZ mais comme il n’y a pas de limite de temps, vous pouvez procrastiner.
  • Maigre – En début de partie, les frigos contiennent beaucoup de nourriture et permettent de perdre ce malus rapidement. Les zombies sont plus difficiles à gérer par contre.
PZ vous autorise à sauvegarder vos fiches de personnages en bas de cette interface. Très utile pour recréer le même type de fiche si votre protagoniste rencontre des circonstances favorables à un décès prématuré.

L’étape d’après consiste en la création de votre personnage, je vous laisse seul juge pour votre apparence !

Commandes générales

Le tutoriel vous indique les commandes de base de PZ, mais il est assez sommaire sur bien des choses. Voilà donc quelques compléments pour vous aider à mieux appréhender votre personnage.

Interfaces et fenêtres
En haut à gauche de votre écran se trouvent toutes les fenêtres à gérer. Pas de panique, elles ne sont pas toutes indispensables tout le temps. Elles sont déplaçables à l’envie et peuvent se rétracter automatiquement grâce à l’épingle en haut à droite de chaque fenêtre.

La 1ère fenêtre importante est celle concernant votre personnage et sa santé. Je la cale dans un coin sur la gauche. L’épingle n’est activée que quand mon personnage est blessé car j’ai besoin de monitorer mon état en permanence.

La seconde est votre inventaire, ainsi que celui des conteneurs à proximité. Je les positionne en haut de l’écran. L’épingle est activée quand je loote une maison ou que je suis dans mon abri, pour aller plus vite dans mes transferts d’objets. Elle est désactivée quand je suis en exploration, pour avoir le plus d’écran et de vision disponible.

Le placement des autres fenêtres est peu important car elles concernent du crafting ou du déplacement d’objets, des choses qui peuvent être au milieu de l’écran car vous ne les utilisez pas dans une situation compliquée.

layout project zomboid
Voilà mon layout, pensez aux royalties si vous l’utilisez.

Déplacements et zooms
Maintenir clic droit vous permet de regarder dans une direction, vous pouvez le faire sur place ou en vous déplaçant. Si vous vous approchez du bord de l’écran, la caméra se déplace alors pour voir “au loin”.

La logique des zooms est assez simple : le plus loin possible quand vous êtes dehors pour voir toute la menace environnante, plus proche en intérieur ou en combat pour être plus précis.

Inspectez fréquemment ce qu’il se passe autour de vous, un zombie embusqué est vite arrivé.

brouillard et zombies
Il ne suffit que d’une seule erreur pour y passer !

Vue et ouïe
Contrôler ce qu’il se passe autour de vous est primordial. Si vous voyez facilement les éléments du décor, les zombies sont bien plus discrets et peuvent se faufiler derrière vous. Un arbre, un buisson, une barrière, un coin de maison, tout peut cacher un zombie. Soyez prêt.e.s à tout !

De nombreux statuts affectent votre vision. Être fatigué ou épuisé va réduire votre cône de vision au strict minimum. Partir de nuit, même avec une lampe, est dangereux car vous ne voyez pas grand chose et que les zombies seront attirés par la lumière de votre lampe.

zombies arbres
Le buisson bouge ! Le buisson bouge !

Votre ouïe est extrêmement importante, car les grognements des zombies vous aident à les localiser et à savoir s’ils vous ont repéré. Ils peuvent également cogner contre des portes ou des vitres, avec à chaque fois des sons spécifiques. Les identifier permet de comprendre ce qu’il se passe autour de soi et d’anticiper le danger !

Il existe un trait négatif pour se priver de l’ouïe dans PZ ou pour réduire considérablement sa vision. Certains youtubeurs s’amusent à créer des challenges basés sur ces traits !

Combat

Si le tutoriel vous présente dans les rudiments du combat, PZ est toutefois plus subtil de bien des manières. Chaque arme a sa portée de frappe idéale, sa consommation d’énergie etc… Essayez vous à différentes armes, en tâchant d’épargner les outils qui peuvent servir d’arme ! Casser une batte de baseball est moins grave qu’un marteau.

Certaines armes sont plus efficaces à 2 mains. Ça ne veut pas dire que votre personnage ne les utilise pas si vous avez un sac dans l’autre, mais il n’est pas aussi percutant.

Quand vous visez avec clic-droit, un petit marqueur apparait et se déplace avec vos mouvements. Le personnage tape dans cette direction ou exactement sur le point quand la portée est respectée.

Si un zombie est trop proche de vous, appuyez sur la touche Espace en maintenant clic-droit et votre personnage repoussera le zombie. S’il est au sol, vous pouvez appuyer sur la touche Espace pour le frapper avec le pied.

corps à corps project zomboid
Hoooooooomeruuuuuuun !

Inventaire et encombrement

Gérer son inventaire est une tâche majeure de PZ. Même avec un personnage costaud, vous êtes toujours limité dans le poids des objets à trimballer.

Votre inventaire s’ouvre lorsque vous cliquez dans l’onglet correspondant en haut à gauche. Dans cette fenêtre, vous avez une colonne sur la droite qui représente respectivement vous et vos poches, votre porte-clefs et vos inventaires secondaires (sacs, boites à outils…).

Vous pouvez transporter une quantité raisonnable de choses, symbolisée par le nombre en haut à droite de la fenêtre. Ce maximum peut varier en fonction de votre état. Si vous êtes bien nourri, ce maximum augmente. A l’inverse, ce maximum diminue.

Transporter trop d’objets ne vous empêche pas de vous déplacer mais vous donne un status “encombré” qui sera de plus en plus handicapant selon le dépassement de charge. Se déplacer trop longtemps avec ce statut peut vous blesser !

Chaque sac a deux attributs : une capacité maximale et un coefficient de réduction de poids. Un sac à dos d’écolier par exemple a une capacité de 15kg et un coefficient de 60%. Ce qui veut dire qu’un sac plein, équipé, ne pèse en réalité que 6kg dans votre poids total.

Il est également possible d’équiper un sac en tant qu’équipement principal ou secondaire. Le cumul’ de tous les sacs s’applique ensuite sur votre personnage. Il est possible de mettre des sacs dans des sacs… Pour peu que vous vous y retrouvez ensuite.

explication de l'interface de project zomboid
Vous pouvez renommer les sacs pour vous y retrouver plus facilement !

Il est possible d’attacher un objet lourd dans le dos. Cet objet s’équipe grâce au raccourci &.

De plus, vous pouvez enfiler une ceinture, sur laquelle vous pouvez attacher deux armes ou outils légers (un marteau, un couteau…). Ces deux emplacements sont accessibles via les raccourcis é et du clavier.

Enfin, si vous trouvez des holsters, vous pouvez y attacher des armes de poing, accessibles avec les touches et (.

Statuts (moodles)

En plus d’un univers difficile à appréhender, votre personnage a ses humeurs, tel un Sims mal luné. Il peut être triste, avoir faim, avoir soif, être fatigué (en solo), être épuisé etc etc…

Tous ces statuts vont avoir un impact sur vos déplacements, votre gestion d’inventaire et votre force de frappe. Il est important d’être nourri convenablement et d’avoir suffisament d’énergie avant de partir au combat. Un personnage fatigué ou affamé voit moins bien et frappe moins fort.

Un personnage peut tomber malade ou être blessé. Des statuts particuliers sont liés à tout ce qui est santé du personnage, comme nauséeux, a mal, saigne. Prêtez attention à ces états car un personnage qui a froid peut éternuer et attirer les zombies autour de lui.

statuts (moodles) dans project zomboid
Là par exemple, il va pas bien. Allez savoir pourquoi.

Chaque statut positif va s’estomper avec le temps et il faut répéter l’action pour ré-obtenir le statut. Un statut négatif par contre demande plus d’efforts et d’attention. Un personnage triste tend à dormir plus, manger moins (ce qui l’affaiblit), et demande un peu plus de temps pour revenir à la normale. Regarder la TV, lire une bande dessinée ou manger un plat travaillé va améliorer son humeur par exemple.

Les premières heures

Bon, après ce pavé explicatif indigeste, il est temps de lancer la partie !! Comme indiqué plus haut, vous débarquez dans une maison. Elle n’a pas de zombies à l’intérieur et contient un minimum de loot.

Premier réflexe : vérifiez par les fenêtres si vous n’avez pas de compagnie. Certains débuts de partie nécessitent de déguerpir très vite !

Si c’est calme, fermez les rideaux quand il y en a (ou accrochez des draps aux fenêtres). Les zombies peuvent vous voir bouger à travers les vitres et les attirer. Fouillez les différents conteneurs à la recherche d’une première arme de fortune (une poêle, c’est mieux que rien), d’une bouteille d’eau, d’éventuels outils et d’un premier sac. Parfois, il n’y a rien, c’est comme ça !

Trouvez également un vêtement inutile et déchirez-le pour avoir du tissu déchiré. Cela fait office de bandage en cas de pépin.

maison apparition cassée dans project zomboid
Pire que les huissiers, les zombies à votre porte, fuyez !
LE GUIDE DANS LE GUIDE : Life & Living TV
Si votre maison a une télé, il est possible de l’allumer et de regarder la chaîne Life & Living à certaines heures de la journée pour apprendre des compétences. Chaque émission vous donne un certain nombre de points d’expérience.
Attention, le son attire les zombies !

Première sortie

Équipé de votre arme de fortune (ou pas) et d’un sac pourri (ou pas), remplissez votre bouteille d’eau (ou pas) en interagissant (clic droit) avec un évier et vous voilà prêt.e à vous aventurer dehors ! Ou pas, mais faut y aller quand même !

Regardez autour de vous, repérez les éventuels zombies à portée. S’il n’y en a pas, passez en mode furtif avec Ctrl et faites le tour de votre abri pour la sécuriser. C’est une opération à faire à chaque fois que vous sortez ou revenez ! Un bon abri est un abri sans mauvaise surprise au petit déjeuner.

tour de maison
La routine du survivant est ce qui vous maintient en vie.

Toujours en mode furtif, avancez-vous vers une maison qui a l’air la plus accessible possible.

LE GUIDE DANS LE GUIDE : Allô Maman, bobo !
Le vilain zombie vous a gratté le bras ! Bouuh. 
Tout d’abord, ouvrez votre fenêtre de personnage, dans l’onglet `Santé`. L’interface vous indique l’endroit de votre blessure, ainsi que le statut. S’il s’agit d’une égratignure, tout devrait bien se passer. Faites un `clic-droit` sur la blessure, allez sur `Bandage` puis sélectionnez `tissu déchiré`. Comme dans la vraie vie, un bandage se change régulièrement. Quand la blessure indique `Bandage sale`, enlevez-le et mettez-en un propre. Vous pouvez laver un bandage sale dans un évier.

Plus le jeu avance, plus vous trouvez de moyens de vous soigner, avec des désinfectants et des bandages.

Si vous êtes mordu.e par contre... C’est fini. Votre personnage se zombifiera progressivement. La seule chose à faire et de panser la plaie pour tenir, le temps de retourner chez vous, poser vos affaires, et partir en beauté. Vous pouvez ensuite revenir avec un nouveau personnage, qui repartira de zéro en compétences mais qui aura au moins l’équipement et l’abri de ces prédécesseurs.
bandage plaie project zomboid
On fait un bisou magique et ça repart.

Premiers zombies

Au début, autant vous dire que vous n’êtes pas John Rambo. Après non plus d’ailleurs, mais toujours plus qu’au début.

Fièrement armé d’une poêle à frire, vous ne ferez pas long feu face à plusieurs zombies. Prenez plutôt ceux qui sont isolés, poussez-les avec la touche espace jusqu’à les faire trébucher. Une fois à terre, vous pouvez vous mettre sur eux et leur écraser la tête avec la touche espace.

zombie au sol
Transformer les morts-vivants en morts-morts est une activité comme une autre.

Face à plusieurs zombies, assurez-vous toujours d’avoir la place pour circuler sans avoir à en attirer davantage. Utilisez les barrières pour retarder leur progression, les coins de maison pour les perdre, la solution réside toujours dans la patience et dans les 1V1.

Vous pouvez éventuellement affronter 2 zombies en même temps car vous pouvez marcher sur un zombie pour le maintenir au sol pendant que vous fracassez l’autre.

Une fois mort pour de bon, le cadavre devient un conteneur dont vous pouvez récupérer les affaires. On parle des objets indispensables à peu plus bas.

loot zombie
Je prie les choses, elles comblent ma vie.
LE GUIDE DANS LE GUIDE : Maman, j’ai attiré la horde.
Pas de panique, enfin, si, un petit peu, vous avez 30 zombies aux fesses quand même. 
Ne cherchez pas à les affronter tant que vous n’êtes pas arrivé à la fin de ce guide. Le mieux est d’arriver à les perdre et fort heureusement, c’est pas trop dur parce qu’un zombie, c’est con.
Ne courez pas non plus, vous allez vous épuiser et attirer d’autres zombies car la course est plus bruyante que la marche. 

Vous pouvez faire le tour d’une maison, et s’il n’y a pas de zombies derrière vous, passer en mode discret et laisser la horde avancer en ligne droite. Ne trainez pas trop dans le coin cela dit.
Une autre façon de faire est d’utiliser des arbres pour ralentir la progression des zombies. Contournez les arbres et continuez d’avancer. Ceux qui se prendront dedans vont se séparer de la horde et vous aurez alors moins de zombies à perdre.
Enfin, vous pouvez escalader les barricades et les grillages pour complètement perdre la horde derrière vous. Le danger avec les barricades est que vous ne savez pas ce qui vous attend de l’autre côté... 

Soyez patient.e.s, faites tourner la horde, et vous finirez par la perdre. Et ne rentrez pas dans votre abri avant de l’avoir semer hein...
horde de zombies
Ce fan-club est un peu pesant à force.

Première maison

Ah, ça y est, vous avez repéré votre première victime ! Le schéma pour sécuriser une maison avant d’en récupérer le contenu intéressant sera globalement toujours le même.

Premièrement, faites le tour du propriétaire, regardez par les fenêtres s’il y a de la compagnie à l’intérieur et à l’extérieur. S’il y en a plus de 5 à l’intérieur, passez votre chemin, c’est trop risqué en début de partie.

La porte sera souvent fermée, mais vous pouvez forcer une fenêtre en appuyant sur e à proximité. Choisissez une fenêtre où il n’y a pas de zombies évidemment. Si elle ne s’ouvre pas et que vous avez une arme, vous pouvez la casser en interagissant avec (attention au bruit…). Certaines maisons ont déjà des fenêtres cassées par où vous pouvez passer mais faites toujours attention à retirer le verre brisé d’abord ! Puis entrez dans la demeure en maintenant e.

retirer le verre brisé dans project zomboid
Franchir une fenêtre avec du verre peut vous blesser bêtement.

Une fois à l’intérieur, fermez toutes les portes ouvertes pour éviter une mauvaise surprise. Puis ouvrez les portes une par une, en maintenant clic-droit enfoncé pour préparer un coup et en appuyant sur e pour ouvrir une porte. Si ça cogne sur la porte, un zombie va vous débouler directement dessus donc soyez prêt.e.s à réagir !

Répétez jusqu’à vider toutes les pièces de nuisible. Attention aux recoins sombres, ces saloperies peuvent se planquer n’importe où.

Vous pouvez ensuite déployer vos inventaires et entamer la collecte pour les nécessiteux (vous quoi).

maison sécurisée
Un zombie peut en cacher un autre.
LE GUIDE DANS LE GUIDE : ACHTUNG ALARM !
Mince ! La maison où vous venez de mettre les pieds vient de déclencher une alarme contre les cambrioleurs !
Ne vous attardez pas, foutez le camp très vite car cela va rameuter tous les voisins. Dans l’idéal, reprenez la route par laquelle vous êtes venu.e car c’est celle qui contiendra le moins de zombies. 
Restez toutefois discret.e, nul besoin de courir, l’alarme attire les zombies bien plus que vous tant que vous ne leur passez pas sous le nez.
Le point positif, c’est que toutes les maisons aux alentours sont maintenant vides à priori...

Première liste de courses

Faute de bon sac à dos, il est impossible de tout prendre. Voici donc vos priorités, à récupérer sur les zombies tués et dans les maisons :

Chaussures
Très importantes car vos premières victimes vont souvent l’être à coups de tatanes. Vos chaussures vont donc s’user et lorsqu’elles sont en piteux état, vous pouvez vous blesser aux petons. Fort heureusement, vous pouvez en changer facilement avec les cadavres des tatanés.

Montre
Dans PZ, la nuit est plutôt hostile. Il vaut donc mieux être rentré à l’abri avant de se rendre compte qu’il est 23h. Toutes les montres donnent l’heure, mais les montres digitales donnent également le jour et la température, ce qui sera utile par la suite.

Bouteille
Indispensable pour des expéditions un peu longues car si votre personnage peut boire dans chaque évier des maisons, vous pouvez également remplir une bouteille avant de partir et la laisser dans votre inventaire principal. Votre personnage boit alors automatiquement jusqu’à la vider, au lieu d’avoir soif.

Sac à dos
Un bon sac à dos vous permet de trimballer des choses et de vous laisser les mains libres. C’est donc un ami indispensable ! Visez idéalement les sacs de randonnée qui sont assez communs et qui proposent un bon compromis.

Marteau / Scie / Clous
Les premiers outils du menuisier ! Ils sont essentiels car vous pouvez démonter des trucs avec, récupérer des planches et barricader votre abri avec ça. Ils se trouvent souvent dans des cabanes à jardin ou dans des entrepôts, parfois dans des maisons classiques.

Hache / Hachette
Faute d’avoir assez de planches, une hache permet de couper des arbres pour une infinité de planches ! Ça coupe aussi très bien les zombies accessoirement.

Nourriture
Préférez la nourriture fraîche disponible dans les réfrigérateurs ou les congélateurs. Ne vous encombrez pas de conserves. Si vous avez pris le trait maigre, vous pouvez vous gaver de viandes après les avoir cuites. Essayez de garder les aliments qui n’ont pas de durée de péremption (chips, chocolat etc…).

LE GUIDE DANS LE GUIDE : Réveillez votre Maïté intérieure
Quasiment tous les jours, vous allez faire la popote. Autant vous y faire rapidement tant que les frigos fonctionnent !
Approchez-vous d’un frigo avec une `poêle/salade/marmite d’eau`, faites un `clic droit` sur l’ustensile et cliquez sur `Créer un(e) sauté/salade/ragoût`. Un sous-menu apparait alors, vous proposant les options disponibles et leur apport nutritionnel.

N’ajoutez pas le même ingrédient trop de fois pour ne pas rendre votre plat “ennuyeux”, diversifiez avec ce que vous trouvez, ajoutez du sel, du poivre etc... Plus votre plat se rapproche d’un truc complet, plus il sera nutritif et contentera votre personnage, physiquement et mentalement.

Si la mention `Dangereux cru` ou `Meilleur chaud` apparaît, mettez l’ustensile dans le four et cliquez sur `Allumer`. Une barre de cuisson apparait alors et se remplit progressivement. Une fois la cuisson finie, retirez le plat du four et éteignez l’appareil (un accident est si vite arrivé...).
cuisine dans project zomboid
Sauté de porc-poivrons-saumon-courgettes ! Le zombie de Gordon Ramsay hurle à la fenêtre.

Première nuit

En solo, votre personnage a besoin de dormir, c’est ainsi. Dans son sommeil, il sera vulnérable à toute attaque venant d’un méchant zombie.

La solution ? Faire le tour de l’abri avant d’aller dormir, éliminer les éventuels punks, et s’assurer que toutes les pièces sont bien fermées. Si vous avez un lit dans une pièce sans fenêtre, c’est encore mieux.

Par défaut, votre personnage dort autant qu’il peut. Pour l’obliger à se lever à une heure précise, prenez votre montre, faites un clic-droit dessus et cliquez sur Régler l’alarme. En cochant la case Activer l’alarme, elle sonnera à l’heure souhaitée, en réveillant votre personnage. Éteignez ensuite l’alarme avec clic-droit puis Éteindre l’alarme.

Si un zombie a toutefois envie de cogner chez vous à point d’heure, il est probable que votre personnage se réveille avant qu’il vous fasse un bisou. Débarrassez-vous de lui, refaites un tour de maison prudemment et poursuivez votre nuit dès que votre personnage est calmé.

Les premiers jours

Il est fort possible que la liste de la section précédente ne soit pas complétée dès la première journée, voire même dès la première semaine. Cela ne doit pas vous bloquer donc poursuivez les expéditions, de plus en plus loin. Le jeu ne va pas vous attendre et on va voir pourquoi il est important de se préparer.

Évènements
Il y a dans PZ des événements aléatoires qui perturbent votre quotidien. Certains sont ponctuels et sans grandes conséquences, d’autres en ont des significatives.

Dans tous les cas, il est recommandé de préparer un sac “prêt à partir”. Mettez dedans des vivres sèches pour une journée, une bouteille remplie d’eau, 2 tissus déchirés et si possible une arme de corps à corps, un marteau et une scie. Vous aurez ainsi le nécessaire pour préparer un nouvel abri rapidement si vous deviez abandonner les lieux dans la précipitation.

Sécuriser son abri
Grâce au marteau et aux clous, vous pouvez récupérer des planches sur des portes cassées et les clouer aux fenêtres via l’option Barricader. Une scie permet de démonter des meubles pour récupérer des planches ou débiter des bûches.

Il est possible de mettre 8 planches par fenêtre, 4 intérieures et 4 extérieures. Vous n’aurez pas assez de planches au début donc ne mettez qu’une planche à l’extérieur de chaque fenêtre “majeure”. Une fenêtre de salle de bains n’est par exemple pas majeure car vous pouvez fermer la porte pour rajouter un obstacle.

Préférez mettre les planches à l’extérieur dans un premier temps, Carglass ne viendra pas remplacer votre fenêtre.

barricader les fenêtres
Reconvertir sa Billy en barricade de fortune, les Suédois ont pensé à tout.

Plan de looting

Depuis la version b41, la logique de la carte a été complètement remaniée. Grâce à la touche m, vous avez à disposition un plan complet. Si vous avez un stylo, il est même possible d’écrire dessus pour cocher les maisons lootées ! Une gomme permet d’effacer les annotations.

Abusez des icônes pour marquer votre abri, les maisons vidées, celles avec des zombies, celles avec de la nourriture ou un objet important à récupérer plus tard. Les bâtiments spéciaux sont en couleur sur la carte et contiennent à coup sûr de l’équipement lié à leur finalité pré-apocalypse.

Enfin, si vous trouvez des cartes des autres villes, consultez-les et elles s’ajoutent alors à votre carte personnelle !

carte annotée project zomboid
Survie bien ordonnée commence par soi-même.

Trouver une voiture

Dans PZ, les villes sont suffisamment grandes pour que faire les choses à pied soit une perte de temps quotidienne. La solution à ça est donc de trouver un véhicule en état de marche !

Bon, c’est bien sûr pas si simple. Des voitures, il y en a. En état de marche ? Pas tant que ça.

Lorsque vous repérez une voiture, elle sera parfois ouverte, parfois fermée. Les clefs peuvent se trouver sur un zombie errant à côté, ou elles peuvent aussi trainer par terre, être dans la boite à gants, sur le contact, ou bien ne pas exister du tout, c’est la loterie.

parking de voitures
Parfois, sur les parkings, des clefs de voiture trainent par terre donc ouvrez les yeux !

Admettons que vous ayez trouvé les clefs d’une voiture. Montez dedans, et cliquez sur le contact en bas à droite. L’icône change et les voyants s’éclairent. Vérifiez la couleur de la batterie, l’icône moteur et la jauge d’essence (E = Empty, F = Full). Si les icônes sont vertes ou jaune et qu’il y a de l’essence, essayez de démarrer la voiture. (Attention, ça fait du bruit !).

Si elle démarre, tant mieux ! Vous pouvez la ramener chez vous prudemment, et l’utiliser raisonnablement pour ne pas tomber en panne d’essence au milieu d’une expédition.

S’il n’y a pas d’essence, mettez-vous à la recherche d’un bidon d’essence, même vide. En interagissant avec les voitures, vous pouvez récupérer de l’essence et remplir votre réservoir. Des stations essence existent aussi sur la carte pour s’approvisionner, tant qu’elles fonctionnent…

LE GUIDE DANS LE GUIDE : Bob le mécano
Dans PZ, une branche de talents est dédiée à la mécanique. Elle permet, avec le travail des métaux, de remettre une voiture en état. C’est toutefois une compétence lente à monter et il faudra s’entrainer sur un paquet d’épaves avant d’espérer faire quoique ce soit.

Vous pouvez regarder l’état d’une voiture en interagissant avec et en cliquant sur `État de la voiture`. Si la voiture est sous les 50%, soyez prudent.e car elle pourrait caler et vous mettre dans le pétrin.

Si la batterie est morte, vous pouvez toujours ouvrir les autres voitures et piquer une batterie d’un véhicule similaire à l’aide d’un tournevis.
voiture en marche dans project zomboid
Roadtrip !

Mise à jour de la liste de courses

A ce stade du jeu, on élargit un peu la liste avec d’autres éléments à trouver pour préparer la suite et corriger les éventuels impairs.

Livres de compétence
Lire des livres de compétence permet d’obtenir des multiplicateurs d’XP sur ladite compétence. Plus vous lisez de pages du livre, plus votre multiplicateur augmente. Chaque action de la dite compétence vous rapporte alors plus d’expérience dans ce secteur.

Le volume 1 couvre les niveaux 1 et 2, le multiplicateur est alors perdu et doit être renouvelé en lisant le volume 2, ainsi de suite…

Les livres les plus importants sont ceux sur la menuiserie et la cuisine, car la menuiserie débloque les différentes constructions, tandis que la cuisine améliore votre capacité à préparer des plats qui tiennent au bidou.

Protection
Fort probable qu’à ce stade de la compétition, vous ayez croisé quelques zombies avec un équipement plus intéressant que d’autres. Peut être un policier ou un pompier ?

Ces zombies n’ont rien de spécial, si ce n’est leur équipement. Les policiers ont parfois des gilets pare-balle, qui offrent de très bonnes statistiques sur le haut du corps. Les pompiers ont un équipement complet, très efficace contre les coups et le climat.

LE GUIDE DANS LE GUIDE : Sortez couvert !
Depuis la b41, un nouvel onglet a fait son apparition dans la fenêtre du personnage : `Protection`.  
Cet onglet permet de visualiser l’effet de tout l’équipement porté contre les égratignures et les morsures, en pourcentage d’efficacité. Certains zombies peuvent vous atteindre au cou ou aux chevilles donc attention aux mauvaises surprises.
Lorsque vous survolez un équipement, le jeu vous indique les effets sur votre protection avant de l’enfiler.
tenue de pompier
Soyez créatifs ! La fashion-police mange des cerveaux de toutes façons.

Savon
L’hygiène, c’est important. Oui oui, dans PZ aussi. Le savon vous permet de nettoyer vos fringues. Avec les intempéries et les combats, ils vont progressivement se salir. Certes, dans PZ, personne ne juge votre odeur, mais si vous vous blessez, porter des fringues sales augmente le risque d’infection. Ce que vous ne voulez pas. Nope nope nope.

Armes corps à corps
Tuer des zombies, c’est bien, mais ça casse les armes à force. Il faut donc en permanence renouveler le stock d’armes et en avoir au moins deux sur soi.

Si vous avez un couteau ou un autre objet tranchant, vous pouvez transformer les planches ou les bâtons en lances. Elles sont fragiles, mais très efficaces. Une compétence leur est dédiée donc abusez-en. C’est une arme très facile à crafter et qui économise vos outils !

Je ne vous recommande pas les armes à feu pour le moment. L’apprentissage pour qu’elles soient efficaces est très long et ça fait un boucan du diable. Éventuellement, si vous croisez une arme de poing et un fusil à pompe, prenez-les pour plus tard mais ne vous encombrez pas d’une armurerie.

Les premières semaines

Un problème souvent constaté dans PZ, c’est qu’une fois équipé, avec un frigo blindé de bouffe, 4 marteaux, 2 haches d’avance et un abri renommé Fort Knox, c’est qu’on n’a plus vraiment de challenge au final. Les journées se répètent, se lever, manger, faire le tour de la maison, partir en expédition, revenir, ranger, manger et rebelote… Le métro, boulot, dodo du survivant, votre job de bureau vous manquerait presque.

Quoi faire après la survie donc ? Et bien préparer le futur pardi !

Monter ses attributs

Pour se préparer au futur, un bon survivaliste doit être polyvalent. Montez en priorité vos compétences de menuiserie et de cuisinier, comme évoqué précédemment.

Si la cuisine va se monter toute seule au fil des jours, la menuiserie demande un peu plus d’organisation. Poser des barricades, scier des trucs, oui, ça fait monter la compétence, mais c’est long ! Le plus efficace, c’est d’aller démonter des lits (marteau + scie) chez les voisins. Non seulement vous ferez le plein de planches pour votre abri, mais votre expérience grimpera plus vite.

gagner de l'expérience en regardant la télé
Rester devant une émission permet de gagner de l’expérience !

La mécanique est une compétence intéressante sur le long terme car vous n’avez pas 36 voitures à disposition. Pouvoir entretenir sa monture est donc essentiel. Cela dit, la compétence est aussi lente et laborieuse. Cela se fait en démontant et remontant tout ce que vous pouvez sur des voitures pourries en gros (ampoules des phares, pneus, batteries, etc). Évitez de le faire sur votre propre bagnole, vous serez malin.e quand elle marchera plus.

mécanique dans project zomboid
Faites attention car chaque action fait du bruit, prend un certain temps et vous laisse vulnérable aux zombies ninja…

L’électricité est une compétence intéressante car elle permet de fabriquer des sortes de pièges. Sur le long terme, ils servent à attirer les zombies là où vous le voulez grâce à des pièges peu coûteux en ressources. Elle se monte facilement en démontant des montres digitales, des jeux vidéos, des télécommandes, à l’aide d’un tournevis.

Au niveau 1 (et au niveau 2 de mécanique), vous débloquez également la compétence `Court-circuit` qui permet de démarrer les voitures sans les clefs !

Les autres compétences suivent l’adage “Rien ne remplace la pratique”. Trouvez les outils, démontez des trucs, et les compétences montent doucement mais sûrement.

PZ a introduit récemment les VHS et certaines d’entre elles sont des enregistrements des émissions de la chaîne Life & Living TV, évoqué plus haut. Si vous avez raté les émissions, faute de télé ou de temps, vous pouvez en profiter avec la VHS.

Enfin, une nouvelle interface pour la forme et l’énergie de votre personnage a fait son apparition dans la b41. Dans l’onglet Santé de votre personnage, un bouton « S’entrainer » permet d’accéder à cette fenêtre et de sélectionner un type d’exercice pendant une certaine durée. A force d’efforts, votre personnage gagne des points dans ces talents jusque là difficiles à monter.

le sport dans project zomboid
Le sport, c’est bon pour la santé, et meilleur pour la survie !

Apprendre des recettes

Dans PZ, vous avez à disposition les livres de compétence pour obtenir des multiplicateurs. Il existe aussi des magazines pour apprendre des recettes dans tous les secteurs.

En solo, stocker les magazines n’a aucun intérêt. Lisez-les sur place si vous n’êtes pas en danger et jetez les par terre. La recette ne s’oublie pas.

Les magazines sont tous importants. Celui à trouver toutefois est celui qui concerne les générateurs, car il vous apprend à ramener la lumière quand les ténèbres vous atteignent (voir plus bas).

magazine des générateurs dans project zomboid
Il y a des magazines pour tout ! Fouinez dans les boites aux lettres et dans les bibliothèques.

Ériger des remparts

Grâce à la menuiserie, des outils et beaucoup d’huile de coude, vous pouvez consolider votre abri avec des palissades en bois.

Cela permet d’avoir un espace extérieur sécurisé, où vous garez votre véhicule, plantez vos carottes, placez vos collecteurs d’eau… Sans avoir à vous soucier des punks qui rôdent.

Vous allez avoir besoin de beaucoup de bois, de clous et de patience pour cela. Ne trimballez pas trop de buches à la fois sous peine de vous péter le dos. Si la forêt est un peu loin, découpez les tâches sur plusieurs jours. Coupez d’abord une grosse quantité de bois, puis faites les allers-retours – avec une voiture si possible – placez les buches au sol sur le périmètre à construire et ensuite attaquez-vous à la partie construction !

construction de base dans project zomboid
Et même pas besoin de permis de construire pour cette extension.

Qui a oublié de payer la facture d’eau ?

Puis, coup dur, un matin, plus possible de boire dans l’évier. Y’a plus d’eau dans les teuyaux ! Et ce n’est pas que chez vous… Toute la carte se retrouve privée d’eau.

Selon votre avancée en menuiserie, vous allez devoir plus ou moins temporiser. PZ a tout prévu, ce n’est évidemment pas si difficile que ça, il faut se montrer patient et rationner votre consommation le temps de mettre en place un système durable.

Placez des marmites et des casseroles dehors, à même le sol, et attendez qu’il pleuve. Les récipients se rempliront alors d’eau souillée, qu’il faut faire bouillir pour la rendre propre à la consommation. Vous pouvez prévoir cette coupure en amont en plaçant ces récipients avant la coupure et être déjà prêt.e.

marmites et collecte d'eau de pluie
Si Bear Grylls boit son pipi, vous pouvez bien faire un effort hein.

En attendant la pluie, les maisons de voisin contiennent encore de l’eau en petite quantité dans les éviers, douches, toilettes et baignoires. Vous pouvez faire le plein d’eau là bas. C’est temporaire mais ça marche.

La solution ultime, c’est d’utiliser des collecteurs d’eau. Dès que vous avez la compétence de menuisier niveau 4, 4 planches, 4 clous et 4 sacs poubelle, équipez votre marteau, faites un clic-droit, construire, section meuble, cliquez sur Collecteur d’eau et placez l’élément en dehors de votre maison (bah oui banane).

Le conteneur d’eau de pluie fonctionne comme les marmites et récupère l’eau quand il pleut. Il a simplement une plus grande quantité d’eau (80 unités max). Il se comporte comme un évier, mais contient de l’eau souillée donc ne buvez pas dedans directement.

LE GUIDE DANS LE GUIDE : Léa passion plomberie
C’est une mécanique un peu cachée dans PZ donc voilà l’astuce. Placez un conteneur d’eau à l’étage au dessus d’un évier (s’il n’y a pas d’étages, construisez un escalier pour accéder prudemment au toit). Il doit être décalé d’une case, peu importe l’orientation, ne le placez pas juste au dessus de l’évier. 
Trouvez une `clef plate`, faites un `clic-droit` sur l’évier, et l’option `connecter l’évier` devrait être disponible. 
Cela permet de transférer et de purifier automatiquement l’eau de votre collecteur à l’évier, sans avoir à la faire bouillir. Notez que vous êtes toujours limité à la quantité max de votre collecteur donc n’hésitez pas à en construire plusieurs.
Cela marche avec tous les éléments qui utilisent de l’eau (éviers, baignoires, douches, toilettes, laves-linge...)
Prochaine étape, l’eau en vin et elle sera pas mal cette petite survie.

Qui a éteint la lumière ?

Autre coup dur, un autre matin, vous vous levez, le congélateur coule, tout est en train de dauber, y’a plus de jus dans la maison ! Et pas la peine de chercher un fusible, c’est la fin de la civilisation telle que vous la connaissez.

A partir de là, plus de lumières, plus de réfrigérateurs, plus de four… Il va falloir faire sans. J’espère que vous avez gardé des denrées non périssables !

Si non, vous devez avoir des maisons sans danger qui ont encore des conserves (vous les avez marqué ?). Trouvez un ouvre-boîte et cela vous nourrira un temps.

En substitut du four, vous pouvez utiliser un feu de camp. Un feu de camp se fabrique avec un kit de feu de camp, composé de planches ou de buches + un truc-qui-brule-bien (magazines, brindilles, draps...). 
Une fois posé, il s’allume avec des allumettes ou un briquet. Il s’alimente régulièrement sous peine de s’éteindre avant que vos patates ne soient cuites.

Attention, ne marchez pas dedans, vous aussi êtes inflammable !
se débarrasser des corps dans project zomboid
L’avantage des feux de camp, c’est que ça cuit aussi les zombies.

Si vous trouvez un générateur, placez-le à côté d’un mur d’une maison pour alimenter cette dernière, en branchant le générateur. Il faut l’alimenter en essence régulièrement et vous pouvez alors réutiliser les appareils le temps que le générateur tourne. Notez qu’un générateur fait du bruit, c’est donc à utiliser avec parcimonie.

Propriétaire terrien

L’avantage d’une apocalypse zombie, c’est qu’il n’y a plus de promoteurs ou d’agents immobiliers, de notaires, de propriétaires… It’s free real estate!

Mais à quoi ressemble l’abri idéal ? Et bien ça dépend de votre style de jeu évidemment. Quelques caractéristiques communes toutefois :

  • Un étage – vous pouvez préparer une corde de draps et l’accrocher à une fenêtre pour préparer une issue de secours.
  • Des barrières “naturelles” – un grillage métallique, une palissade en bois sont d’excellentes défenses. Certaines maisons en ont déjà, à vous de les trouver.
  • Du terrain sécurisé – un peu lié avec le point ci-dessus, vous aurez besoin d’un accès “ouvert” pour survivre. Cela nécessite soit du terrain, soit un toit accessible & constructible.
  • Grand mais pas trop – prendre un grand bâtiment est une fausse bonne idée car cela représente plus de surface à défendre et à surveiller. En solo, une maison avec un étage est largement suffisante.
  • Ressources naturelles – un cours d’eau ou une forêt sont deux éléments pouvant faciliter grandement la survie.

N’hésitez pas à bouger. Il existe plein de lieux pensés pour former des abris viables à long terme, avec leurs avantages et inconvénients. Rien ne vous lie à un seul endroit, vous pouvez faire plusieurs bases avec des objectifs différents (base reculée pour l’agriculture, avant-poste en ville pour la collecte…), libre à vous de sécuriser différents lieux.

Et la suite

Vous avez désormais toutes les bases pour survivre à peu près 1 mois dans PZ. Et si vous arrivez à le faire d’une traite, c’est déjà un succès en soi !

Pour la suite, je ne vous indiquerais que quelques points d’attention à explorer, pour vous tenir occupé ou vous donner de nouveaux objectifs.

Chasse, pèche et tradition

PZ comporte plein de compétences liées à la survie sur du long terme. Agriculture, pèche, piégeage et la recherche. Ce sont des mécaniques à part entière, qu’il faut comprendre, pratiquer et maîtriser pour pleinement en profiter.

agriculture dans project zomboid
Savez-vous planter des choux, à la modeuh à la modeuuuh.

Saisons

La partie démarre par défaut en juillet et le jeu comportant un système de saisons, il faut affronter l’hiver à un moment… Les températures basses vont mettre votre abri à rude épreuve, et il faut trouver les vêtements et les ressources nécessaires pour survivre au climat !

hiver dans project zomboid
Préparez-vous à passer Noël sous la couette, près du poêle à bois et ne laissez pas le père Noël rentrer.

Lieux spéciaux

PZ regorge de lieux particuliers à découvrir, qui ne sont pas toujours marqués sur la carte. Vous pouvez vous la jouer “Armée des morts” et explorer un centre commercial, ou alors vider le pénitencier de ses résidents pour vous la jouer Walking Dead.

Depuis la version b41, il y a l’immense ville de Louisville, qui est environ 3x plus grande que West Point ou Muldraugh !! De quoi se foutre les pétoches pendant plusieurs heures.

entrepot de muldraugh
Une des bases les plus utilisées de PZ : l’entrepôt de Muldraugh !

Mourir et recommencer

J’entends souvent que la mort de son personnage est frustrante dans PZ. Perte de talents, d’équipement… Mais au final, vous ne perdez pas tant que ça. Les talents sont un peu longs à monter mais il est peu probable que vous ayez besoin de monter toutes vos compétences au maximum.

Le monde de PZ étant persistent, tout reste en place après la mort d’un personnage.

Votre base devrait avoir du rab d’armes, de nourriture et de protection pour pouvoir repartir très rapidement à l’aventure. Vous pouvez retrouver votre ancien personnage, devenu zombie, le tuer et récupérer votre ancien stuff !

mort d'un personnage
Le jeu m’avait prévenu pourtant.

Et en multi

Si j’ai attendu si longtemps avant de vous faire un guide sur PZ, c’est aussi car le multiplayer n’était pas stable dans sa version b41. C’est désormais le cas et autant vous dire que jouer avec des gens transforme radicalement l’expérience de survie.

En coopération

L’expérience solo peut frustrer à cause de la lente progression de votre personnage et de la quantité astronomique de choses à faire. Heureusement, vous pouvez jouer avec d’autres personnes, dans un esprit purement coopératif, pour vous partager les tâches ou vous protéger mutuellement !

C’est même une bonne façon de découvrir le jeu car il y a plus d’actions, vous prenez plus de risques et progressez plus vite. PZ est plus dynamique en coop, plus mouvementé aussi quand votre collègue qui conduit comme une bouse plantera la voiture contre un arbre en plein milieu de la nuit !

les voitures retournées dans project zomboid
L’a beugné la bagnole ! L’était impeccab’ !

En multi

Plot twist commun à tous les univers zombifiés, les autres survivants seront des ennemis bien plus dangereux que les zombies.

Ne vous aventurez pas dans les serveurs publics avant d’être un survivant chevronné. Il s’agit plus d’une survie de courte durée, où les personnages tournent beaucoup et où les villes sont des no man’s land permanents.

Il y a bien des mécaniques de factions, permettant de revendiquer et sécuriser des abris mais l’extérieur est une zone bien plus impitoyable qu’en solo. Les différentes factions n’hésiteront pas à attirer des hordes dans votre entourage et à vous tendre des embuscades pour saisir vos biens.

C’est une autre expérience, un challenge plus proche de Rust que d’un jeu de survie à mes yeux.

Les astuces-en-vrac de Professeur sait-des-trucs

C’est le moment de votre espace culturel en vrac préféré (ou pas) ! Le Professeur sait-des-trucs en a déjà beaucoup dit sur PZ mais il en a encore sous le pied !

  • Brancher un générateur sur une station essence permet de réactiver les pompes et de s’approvisionner en essence, même après la coupure d’électricité.
  • Les voitures de police et les ambulances ont des sirènes en plus de leurs klaxons qui sont des excellents pièges à zombies.
  • Si trop de cadavres s’accumulent à un endroit, des bruits de mouche vont apparaitre et votre personnage peut devenir nauséeux s’il traine trop longtemps dans le coin. Vous pouvez déplacer les cadavres en les portant et en les jetant à terre plus loin.
  • Autant que possible, ne tuez pas les zombies sur les routes ou déplacez-les ensuite. Cela évite d’abimer les suspensions des voitures en roulant dessus.
  • Vous pouvez faire des tas de zombies sur un feu de camp, allumer ce dernier pour bruler et faire disparaitre tous les cadavres.
  • Les zombies qui franchissent les murets ou les fenêtres peuvent ramper rapidement jusqu’à vous et vous agripper les chevilles, gardez toujours vos distances.
  • Certains zombies ne se relèveront pas et deviendront des rampants permanents, ils sont très dangereux, préférez des longues armes au corps-à-corps comme la hache, le pied de biche ou une pelle pour vous en débarrasser.
  • Vous pouvez rafistoler la plupart des vêtements avec un kit de couture et du tissu déchiré.

Outils & Trucs

PZ étant un jeu à wiki, il y a forcément une tonne d’outils et de sites annexes pour vous aider à mieux appréhender le jeu. Je vous recommande toutefois de les utiliser raisonnablement sous peine de vous gâcher le plaisir de la découverte.

La majeure partie des outils sont en anglais, accès anticipé oblige, les traductions sont souvent à la bourre.