logo du site Un site de la communauté Canard PC
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
fermer
logo du site
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

Satisfactory

Vivre d'amour et de pétrole

Genre :

Dernière MaJ : 18/02/2021

Rédigé pour l’update 3 de Satisfactory

Vous avez toujours rêvé de détruire des forêts pour y poser des usines ? Noël Mamère, Greta Thunberg ou Nicolas Hulot sont vos némésis ? Qu’à cela ne tienne ! Parez-vous de votre plus belle combinaison FicSit, retroussez-vous les manches et faites chauffer la bêtonnière !

Satisfactory est un FPS de construction d’usines disponible sur l’Epic Game Store et Steam sorti en 2019. Actuellement, le jeu en est à sa 3e update, sortie le 8 juin 2020, rajoutant des teuyaux et plein de trucs chimiques. Nous n’avons pas beaucoup d’informations sur la prochaine update, si ce n’est qu’elle devrait arriver début 2021 et qu’elle retravaillera le endgame.

Principes de base

Par où commencer ?

Il n’y a qu’une gigantesque carte unique dans Satisfactory. Le choix de l’emplacement de départ vous permet de choisir le biome dans lequel démarrer. Chaque biome représente également une sorte de difficulté car certaines ressources utiles en début de partie sont plus difficiles à trouver dans le désert que dans les prairies luxuriantes.

Les différents lieux pour se lancer dans Satisfactory
Le meilleur lieu pour bien débuter. Bien débuter. Haha, vous l’avez ?

Si vous découvrez Satisfactory, laissez la case “Skip Intro” décochée afin d’avoir des explications sur tous les mouvements et récoltes élémentaires que vous enchainerez très vite comme le ProGamer que vous êtes

Pour votre première partie, il est donc recommandé de démarrer dans les “Champs d’herbe” (“Grass fields” dans la langue du sanglier bouilli et de la cervoise tiède). Cette partie du monde dispose de nombreuses zones d’extraction, de biomasse et d’un peu d’eau. Toutes ces ressources vous seront utiles pour amorcer un bon début de partie.

Vous trouverez ci-dessous plusieurs endroits particulièrement intéressants pour établir sa base.

Les meilleurs lieux pour débuter sa base dans Satisfactory
Préférez Grass fields & Northern Forest si comme Anakin, vous n’aimez pas le sable

Votre HUB est posé, vous voilà devant l’emplacement de votre futur domaine. Visualisez le béton s’étendre. On est pas bien là ?

Les ressources

Il y a 3 catégories de ressources dans Satisfactory. Les matières premières, les consommables et les composants. Ces ressources vont vous servir à produire des trucs. Oui, c’est le but du jeu en même temps.

Les matières premières, c’est les choses que vous allez piquer à la nature pour les fourrer dans des machines. Leur extraction sera souvent automatisée, en posant une mineuse sur des gisements ou un extracteur pour l’eau et le pétrole.

Un gisement de fer dans Satisfactory
Avec ça, vous pourrez tout fer.

Les consommables sont aussi des choses que vous piquez à la nature, mais cette fois pour les mettre dans votre bouche. Ça servira à vous redonner de la santé quand vous vous rendrez compte que quand même c’était un peu con de sauter de cette falaise.

Les framboises de Satisfactory
C’est pas la saison mais personne ne vous jugera chez FicSit

Les composants sont les choses que vous allez produire, d’abord à la main, puis via des chaînes de production. Ils s’obtiennent en réalisant des recettes, à base d’autres ressources. Vous aurez souvent besoin de composants pour faire d’autres composants, plus évolués.

La recette des plaques de fer dans Satisfactory
Exemple d’une recette basique – les plaques de fer

Construire

Pourquoi passer 10 minutes à construire des objets à la main quand on peut passer 1h à construire une chaîne qui le fera à notre place ? C’est exactement le but de Satisfactory !

Via votre menu de construction (A par défaut), vous disposerez d’un grand nombre de blocs pour construire vos bases. Ils sont séparés en différentes catégories, de la production au transport, en passant par la logistique ou l’organisation. Tous ces blocs sont là pour vous permettre de construire l’usine de vos rêves, à grand coups de béton.

La première règle d’une bonne usine, c’est de toujours construire sur des fondations. Il y a un double effet kiss-cool à ça :

  • Vous pourrez faire de la symétrie plus facilement grâce à la grille des fondations (et la symétrie, c’est progaming)
  • Vous pourrez prendre plus de place pour construire, en largeur, mais aussi en hauteur
Usine sur fondations VS usine de casual dans Satisfactory
Une de ces bases a été approuvée par ackboo, sauriez-vous deviner laquelle ?

La construction sans fondations entraîne souvent ce qu’on appelle techniquement des “spaghettis” ou des “pinces à cornichon”, c’est à dire des réseaux de convoyeurs dégueulasses qui s’entrecroisent salement, parce que le jeu ne l’interdit pas, contrairement à la charte des pro-gamers de Montargis

La seconde recommandation, c’est de prévoir large. Faire du compact implique souvent que l’on peine ensuite à naviguer dans nos usines, où que l’on se retrouve coincé·e à un moment. Si vous voyez large dès le début, les ajustements au fur et à mesure de votre progression seront bien plus fluides.

Enfin, un élément important d’une base est de disposer de zones de stockage extensibles. Les productions du début vont vite devenir des monstres et vous aurez non seulement besoin de place pour stocker tout ce beau monde, mais aussi d’un espace facilement praticable pour accéder à tous vos précieux objets.

Tous les blocs n’étant pas disponibles au début, il vous faudra de toutes façons revoir vos conceptions. Satisfactory se base sur des cycles de gameplay. Vous automatisez pour produire, puis vous produisez pour débloquer la suite et enfin, vous utilisez les éléments débloqués pour mieux automatiser. Les blocs se débloquent via des milestones, de la recherche ou via la boutique. On voit tout ça un peu plus bas.

Explorer

Une bonne partie de votre progression passera par la découverte du monde autour de vous. Nouveaux minerais, plantes qui soignent, loot de mobs à dézinguer, disques durs, autant de choses qui serviront à produire de l’énergie, des recherches ou des consommables.

Toutefois, avant de partir dans la pampa, il vous faudra bien vous équiper. Les monstres ne sont pas très durs à affronter, mais ils tapent fort et la lisibilité globale peut vous jouer des tours !

Un punk qui crache du feu

La plupart du temps, vous pouvez contourner ou fuir ces créatures facilement. Sautez et changez de direction et vous leur échapperez aisément. Si vous êtes au bord du décès et que vous n’avez plus de soins, votre combinaison vous régénérera de la santé, jusqu’à avoir 3PV sur votre barre de vie. Si vous rencontrez votre créateur, vous réapparaitrez dans votre HUB, sans équipement et vous pourrez retourner sur le lieu de votre décès prématuré pour récupérer votre matos.

Reprenez toujours du béton avec vous lorsque vous irez chercher vos affaires sur votre cadavre. Cela vous permettra de naviguer autour des bestioles et de sécuriser la zone.

Petite checklist :

  • Armes et munitions (si vous avez le pistolet pourri ou le fusil)
  • Soins (Noisettes, Baies, puis les injecteurs médicinaux)
  • Balises (pour marquer d’éventuels disques durs ou des points d’intérêt)
  • Du fuel (Si vous avez un véhicule ou/et un jetpack)
  • Du béton, au moins 3 stacks pour pouvoir escalader des montagnes
  • Des ressources en tout genre pour les disques durs (se reporter à la carte interactive si vous les planifiez)
  • De quoi construire 3 générateurs de biomasse et des câbles (avec la biomasse qui va avec)

Les navettes abandonnées contiennent des disques durs qui – une fois analysés dans le M.A.M – vous fourniront des recettes alternatives. Elles sont très importantes pour optimiser vos chaînes de production. Pour les récupérer, il faudra trouver, puis déverrouiller les navettes abandonnées. Elles demandent soit de l’énergie, soit des ressources, parfois les deux, et rarement, rien. Il y a souvent des créatures, des obstacles ou du poison à contourner pour accéder au précieux loot.

Une navette pour trouver un disque dur dans Satisfactory
PGM-tip : Vous pouvez poser un M.A.M, déclencher l’analyse d’un disque dur et supprimer le M.A.M ensuite. La recherche ne sera pas annulée et vous pouvez prendre de l’avance sur vos analyses

Progresser

C’est une question qui revient souvent dans les jeux de construction. C’est quoi l’objectif ? C’est quand qu’il est fini le jeu ? La réponse dépend souvent de votre imagination et de votre investissement. Satisfactory n’échappe pas à cette règle. Il y a bien des milestones à débloquer, donc on pourrait considérer que débloquer tous les objectifs, poser tous les bâtiments et produire tous les objets indiquerait la fin d’une partie.

Ou vous pouvez vous fixer un objectif de production, comme produire 40 turbo-moteurs par minute. C’est la chaîne la plus difficile à produire et actuellement, il n’est pas possible d’en produire plus de 156 par minute de par les ressources présentes sur la map.

Ou bien vous pouvez vous donner un objectif créatif, comme la base de TheMrSlurp qui s’est cassé le popotin pour que ses usines ressemblent à quelque chose de beau.

Et enfin, si vous vous ennuyez vraiment, il existe déjà pléthore de mods pour ajouter du contenu (minerais, bâtiments, objectifs, recettes etc…). Après tout, à quoi bon avoir une vie en dehors de Satisfactory ?

Bâtiments spéciaux

Le Hub

C’est votre première base de travail. Elle contient un atelier, 2 générateurs de biomasse, un petit coffre et l’interface pour débloquer les milestones.

Le HUB de Satisfactory
Le HUB, sauna non fourni

L’atelier vous permettra de crafter à la main des composants. Cela prend du temps, c’est laborieux, vaut mieux le faire faire par des machines mais bon. Ça peut être utile quand vous n’avez pas mis en place toute une chaine de production pour produire un objet un peu complexe et que vous n’avez besoin d’un composant que ponctuellement.

Les générateurs de biomasse seront utiles jusqu’à ce que vous débloquiez le charbon. Après, ils prendront la poussière.

Le petit coffre sera sans doute utile pour stocker des merdouilles dont vous n’aurez besoin que ponctuellement. Du matériel pour les recherches ou pour l’exploration par exemple.

Et enfin, l’interface servira à débloquer les différents bâtiments. Chaque milestone débloquera son lot de bâtiments/objets/équipements contre une livraison de ressources, généralement débloquée dans la précédente milestone.

L’ascenseur orbital

Cet énoooorme bâtiment vous permettra de débloquer des nouvelles milestones, via ce que l’on appelle communément des tiers. Satisfactory en compte 7 à ce jour. Ils se débloquent par paire et vous démarrez la partie avec les tiers 1 & 2 débloqués.

Pour débloquer les tiers suivants, vous devez produire – via des machines – des composants spécifiques et complexes. Par exemple, pour les tiers 3 & 4, vous devez fournir à l’ascenseur 50 plaquages intelligents. La seule recette accessible à ce moment là passe par des plaques de fer renforcée et des rotors, que vous devez envoyer dans un assembleur.

Un ascenseur orbital dans Satisfactory
L’ascenseur orbital, vers l’infini et au-delà !

À chaque fois, les éléments demandés seront de plus en plus nombreux et de plus en plus complexes à faire. Toutefois, ce ne sont pas des éléments essentiels dans le reste de votre usine, ce qui signifie que vous pouvez monter des petites chaines temporaires, comme ci-dessous :

Usine temporaire dans Satisfactory
2 stockages, 1 assembleuse, et c’est parti mon kiki

Cela dit, si vous arrivez à intégrer la production de ces éléments dans votre usine, ça vous rapportera gros au broyeur. On en parle un peu plus bas !

Il semblerait qu’à partir de l’update 4 qui arrivera prochainement, ces composants prennent plus d’importance, donc automatiser leur production devrait être judicieux !

Le M.A.M

Le M.A.M est tout simplement votre labo de recherches. Contre des ressources et un peu de temps, vous pourrez débloquer des nouveaux items et des nouveaux blocs importants pour améliorer votre usine.

Lorsque vous découvrez une certaine ressource, son arbre de recherche se débloque (quartz, sulfure…). Avancer dans cet arbre débloquera progressivement un ensemble de recettes liées à ce nouvel élément.

Le MAM de Satisfactory
Un quartz et ça repart !

Le M.A.M sert également à analyser les disques durs trouvés lors de vos séances d’exploration. Au bout de 10 minutes, un choix entre 3 recettes alternatives vous sera présenté et vous devrez en sélectionner une. Il y a des recettes essentielles, comme le turbofuel, les autres sont conditionnelles, en fonction de votre emplacement.

Choix entre 3 recettes alternatives dans Satisfactory
Choisissez la recette la plus adaptée à votre usine

Les recettes sont choisies au hasard parmi celles disponibles. Si vous hésitez entre deux, pas d’inquiétude, la seconde reviendra très probablement avec un autre disque dur. Il y a de toutes façons plus de disques durs que de recettes. Récupérez le plus de disques durs possible pour vous donner autant de possibilités via ces recettes !

Broyeur & Magasin A.W.E.S.O.M.E

Vous avez des ressources plein les poches et vous ne savez pas quoi en faire ? Envoyez-les au Broyeur ! Le Broyeur est un gros bâtiment qui avalera tout ce que vous lui enverrez dans la tronche. Il vous donnera des tickets en retour. Plus le composant est complexe, plus vous débloquerez de tickets.

Le SINK dans Satisfactory
Le Sink a toujours faim !

Les tickets servent à être dépensés au Magasin. Vous pourrez y acheter des nouveaux blocs, souvent utilitaires ou décoratifs (comme les rampes ou les passerelles). Tous ces blocs coûtent un certain nombre de tickets et il vous faudra envoyer un paquet de ressources puisque débloquer un ticket demandera de plus en plus de ressources au fur et à mesure de votre partie.

Le shop de Satisfactory
PGM-tip : Les échelles sont très pratiques pour l’exploration.

Il est également possible d’acheter des équipements ou des composants dans le magasin, très pratique quand vous n’avez pas forcément mis en place toute une chaine de production alors que vous n’avez besoin que de quelques unités.

Souquez les bétonnières !

OK, vous avez toutes les bases pour faire une belle usine. On va désormais voir quelques exemples concrets de planification.

Le Fordisme, un art de vivre

Planifier une production revient à dire “Je veux X composants de ce type par minute”. Par exemple : “je veux produire 120 vis par minute”. Si on se réfère à la recette initiale, vous aurez besoin de 3 constructeurs qui produiront 40 vis / min chacun. Pour cela, ils auront besoin de 10 tiges de fer chacun. La recette nous indique qu’un constructeur peut produire 15 tiges de fer / min.

Recette des vis dans Satisfactory
La recette pour serrer les vis

Vous devrez donc en installer 2 et leur donner à chacun 15 lingots de fer.
Comme les choses sont bien faites et que c’est pas du tout fait exprès, vous n’aurez besoin que d’une fonderie pour produire les 30 lingots de fer / min nécessaires et donc de 30 minerais de fer, car la recette de base convertit 1 minerai de fer en 1 lingot de fer.

Recette du lingot de fer dans Satisfactory
La recette originelle !

Enfin, il vous faudra un gisement de fer pour fournir ce minerai de fer. L’avantage c’est qu’une mineuse Mk1 sur un gisement impur suffit pour cette usine car vous extrairez 30 minerais par minute.

Il existe 3 puretés de gisements (impur, normal, pur) et 3 niveaux de mineuses (mk1, mk2, mk3). Référez-vous au wiki pour connaître les taux par minute d’items disponible.

Mineuse Mk1 dans Satisfactory
Si vous prenez un gisement normal ou pur, vous pouvez alimenter plusieurs chaînes de production en séparant les chaînes de convoyeurs

Pour refaire la liste :

  • 3 constructeurs qui produisent 40 vis/min
  • 2 constructeurs qui produisent 30 tiges de fer/min
  • 1 fonderie qui produit 30 lingots de fer/min
  • 1 mineuse qui extrait 30 minerais de fer/min

Voilà un schéma plus visuel, fait avec Satisfactory Calculator

Schéma de production des vis dans Satisfactory
Les schémas de SC sont particulièrement efficaces

Les chaînes vont devenir plus complexes et vous aurez besoin de beaucoup de place pour organiser tout ça. Prenez le temps de planifier avant de vous lancer dans la construction, pour vous assurer que vous disposez des ressources nécessaires ainsi que de la place pour poser toute la machinerie.

Un autre point important, c’est de s’assurer que vous avez de quoi faire tourner tout ça, donc sans transition, passons aux chaînes de production d’énergie !

2.21 Gigowatts ?!

Pour automatiser votre usine, vous allez avoir besoin de produire de l’énergie. Au début, c’est plutôt primitif, vous devez récolter des feuilles ou du bois, pour les mettre dans les brûleurs de biomasse. Cela demande une attention permanente car ce n’est pas automatisable.

Il est d’ailleurs recommandé de faire très vite une petite chaîne pour convertir le bois et les feuilles en biomasse puis en biocarburant solide car ils sont beaucoup plus lents à être consommés et ont donc un bien meilleur rendement.

Faites vous une petite zone praticable pour vos brûleurs de biomasse, histoire de les recharger rapidement. Avec 4 ou 5 brûleurs, vous devriez avoir de quoi produire tout ce qu’il faut pour tenir jusqu’au charbon.

Les brûleurs de biomasse dans Satisfactory
Les brûleurs de biomasse produisent 30MW et doivent être alimentés à la main

Une fois arrivé au tiers 3, on va pouvoir commencer à réellement automatiser la production de l’énergie avec les générateurs à charbon. Un générateur à charbon accepte du charbon et de l’eau en entrée, et produira 75MW en continu. Il accepte 15 charbons et un flux de 45m³ d’eau par minute.

Entrées d'une centrale à charbon dans Satisfactory
Du charbon et de l’eau, un duo de choc !

Un extracteur d’eau sortant 120m³ d’eau par minute, vous vous rendez vite compte qu’il y a un petit souci d’ajustement. Par sécurité, vous pouvez considérer qu’un extracteur alimentera deux générateurs. Ou alors vous pouvez – et vous devriez toujours – choisir la voie optimale. Ici, c’est d’utiliser 3 extracteurs pour 8 générateurs. (8 x 45 = 360, soit nos débits de 3 extracteurs). Le placement du 3e extracteur est un peu bizarre, mais il se place grossomodo au centre des générateurs pour bien réguler le flux de l’eau.

Répartition d'eau de 8 centrales à charbon dans Satisfactory
Le schéma ci-dessus vous demande 3 extracteurs d’eau et un flux de 120 charbons par minute (8 x 15)

Chose importante à savoir : dans Satisfactory, il y a 3 données à prendre en compte quand on parle d’énergie :

  • La quantité d’énergie nécessaire
  • La quantité d’énergie maximale théorique
  • La quantité d’énergie réellement produite

Vos générateurs ne produiront que l’énergie nécessaire pour faire tourner votre usine. Cela veut dire également qu’ils ne consommeront que le pourcentage de ressources nécessaire, donc ne soyez pas étonnés si vos convoyeurs ne tournent pas à plein régime.
Ce qui compte toujours, c’est de surveiller la consommation réelle de votre usine et de vous assurer qu’elle ne vient pas tâter la production maximale théorique.

Graphique de production électrique dans Satisfactory
Si vous ne produisez pas assez d’énergie, votre usine disjonctera (ptouuuuuu) et ça sera la honte sur toute votre dynastie, donc prévoyez et produisez toujours plus !

Plus tard dans le jeu, vous débloquerez d’autres manières de produire de l’énergie, qui seront bien plus complexes à mettre en place mais aussi bien plus efficientes comme les générateurs à carburant ou les centrales nucléaires.

Le bric-à-brac-en-vrac du Professeur SaitDesTrucs

  1. Le plus important dans Satisfactory, c’est de savoir ce que vous voulez faire un peu à l’avance. Découper votre usine en sections, schématiser les prochaines productions, lister ce qui est à votre disposition vous aidera à concevoir votre usine ingame.
  2. Prévoyez toujours plus de place. En largeur et en hauteur. Les machines prennent vite de la place. Faire des usines à étages de minimum 24m de haut (8 murs) vous garantit suffisamment de hauteur pour faire rentrer toutes les machines. (Une des plus grandes, la raffinerie, fait environ 31 mètres).
  3. Faites des mini-chaines dès que vous avez un composant à produire régulièrement. Des conteneurs en entrée pour les items nécessaires à la recette, une machine et un conteneur en sortie sera bien plus efficace que de le faire à la main.
  4. Allez chercher les disques durs. Les recettes alternatives vont vraiment changer la donne et vous aider à optimiser vos chaînes de production.
  5. Faites les recherches du M.A.M, elles débloqueront plein de matos et de blocs utilitaires.
  6. Si vous commencez à miner à la main, et que vous ouvrez votre inventaire, votre personnage continuera de miner tout seul.
  7. Les véhicules permettent de renverser les créatures hostiles, abusez-en.
  8. Allez jusqu’au bout du jeu dès votre première partie. Il est plus simple & agréable de découvrir et d’améliorer son bazar que de recommencer une partie à chaque fois qu’on a une meilleure idée.
  9. La touche “N” fait apparaître une barre pour rechercher une recette ou pour effectuer un calcul rapide.
  10. La touche “espace” dans l’atelier de construction a le même effet qu’un clic gauche.

Voici aussi les quelques recettes alternatives qu’il faut impérativement débloquer, tellement elles vont changer de choses :

  • Les Vis moulées, puis les Vis en acier (qui permettent d’économiser des machines puis de produire un très grand nombre de vis)
  • Les Fils électriques en caterium (permet d’économiser beaucoup de cuivre une fois que le caterium est disponible)
  • Lingot d’acier solide puis Lingot d’acier carbone (toujours plus d’acier !!)
  • Le turbo-fuel (vous permet de produire de l’énergie de manière bien plus efficace que le fuel classique)

Les mods, c’est ce qui se démod.

Si vous avez tout fait sur votre partie de Satisfactory et que cela ne vous suffit pas, il y a bien évidemment les mods ! Voici une petite sélection et une description de ce qu’ils font.

Le Mod Manager est très simple à utiliser. Vous téléchargez l’utilitaire ici ou depuis le site dédié. Une fois installé et lancé, vous n’avez plus qu’à sélectionner les mods qui vous intéressent.

Voici une petite sélection que j’ai sur ma partie actuelle :

  • Exo-suit : combine les Dekatlons et le jetpack
  • Utility Signs : rajoute des panneaux, pour s’y retrouver dans notre bazar
  • FoundationIndustries : permet d’avoir plus de fondations, pour gérer le passage des convoyeurs
  • Farming Mod : rajoute une tonne de choses à faire autour de l’agriculture
  • Efficiency Checker Mod : permet de visualiser l’efficacité de vos chaînes de production
  • Light It Up : rajoute des loupiotes ingame

Voir aussi l’article du vénérable ackboo sur le sujet : Satisfactory – Déblocage des usines


Voilà qui conclut ce guide pour bien débuter dans Satisfactory. C’est un jeu aussi satisfaisant qu’il est chronophage. Préparez-vous à passer de nombreuses heures à planifier, construire, recommencer jusqu’à plus soif. Il est important d’être patient car tout comme Rome, votre usine ne se construira pas en un jour.
Prenez votre temps, allumez un cierge à Saint-ackboo et tout ira bien.

Relecture : Loupdesnues