logo du site Un site de la communauté Canard PC
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
fermer
logo du site
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

HellSign

Zak a dit !

Genre :

Dernière MaJ : 10/06/2021

Vous regardez en boucle les aventuriers du paranormal qui jouent à se faire peur dans des maisons vides ? Vous aussi vous rêvez d’utiliser des engins électroniques plus pétés les uns que les autres dans une ambiance dudebro du plus bel effet ? Vous avez toujours secrètement désiré prendre des fantômes au shotgun parce que, quand même, ils sont bien flippants ces salauds ? Mais comment faire ? Et bien principalement en faisant des missions en boucle…

L’histoire, anecdotique et de toute façon totalement idiote, vous plonge dans la peau d’un “scout”, sorte de débutant un peu nul dans ce qui semble être le croisement entre Sons of Anarchy et Ghost Adventures. Notre héros, que nous appellerons “Zak”, participe à une chasse au spectre dans une maison abandonnée avec deux autres chasseurs qui, il faut bien le dire, l’envoient tranquillement au casse-pipe. Après quelques péripéties, Zak découvrira que grâce à son mystérieux tatouage dans le dos, il ne peut pas mourir. Il ira donc au bar écouter du hard rock avec des types qui sentent le cuir et la sueur afin de mener son enquête et découvrir la vérité. Je vous ai dit que ça se passait en Australie ?

Si vous voulez en voir un peu plus, j'ai fait une petite vidéo de présentation par ici : https://youtu.be/kXBmJod9bjg

Le principe

Comme il s’agit d’un rogue-lite / action / isométrique / diablo-like, vous ferez en boucle les mêmes choses : vous rendre sur un lieu d’activité paranormale indiqué sur la carte générale (les lieux seront générés aléatoirement), flinguer des mobs tout en menant votre enquête, déduire quel est le gros méchant du niveau (oui il y a une phase d’enquête), lui faire la peau (ou mourir et vous réveiller dans votre appartement), ramener vos trouvailles au bar, acheter de l’équipement et ainsi de suite. Vous en profiterez pour progresser dans une histoire à peu près aussi originale et passionnante que celle de Diablo 3. Mais comme la vérité, le plaisir est ailleurs.

Feuille de personnage dans Hellsign
Une feuille de perso badass

Le choix du personnage

Au moment de la création de la partie vous avez le choix entre plusieurs types de personnages. Chaque classe vous apporte un matériel spécifique et deux compétences particulières. On retrouve le très classique détective, qui a tout l’équipement de base pour mener l’enquête mais est très peu armé, le mercenaire qui est bien équipé pour faire la peau aux mort-vivants (j’adore écrire cette phrase), l’archéologue (il en faut toujours un) et même un ninja (me demandez pas, j’ai pas compris). Je vous conseille de commencer par le Détective ou le Mercenaire, leurs compétences sont immédiatement utiles et leur armement pas trop nul.

Très classique, la feuille de personnage vous montre votre inventaire (ce que vous portez sur vous) et vos statistiques liées à l’exploration ou au combat, sous forme de pourcentages. Vos compétences et votre équipement influenceront ces statistiques. Comme toujours vous gagnerez des points de compétences à chaque passage de niveau, ce qui arrivera quand vous aurez accumulé assez d’expérience. Expérience que vous pourrez dépenser de retour à l’appartement.

Codex de Hellsign
Même mon carnet a de la gueule

Le Cryptonomicon

Une fois sur le terrain vous aurez besoin de votre Cryptonomicon, disponible en appuyant sur j. Il regroupe les indices que vous collectez ainsi que tout un tas de pages réunies sous forme d’onglets.

Les onglets en haut à gauche présentent les grands types de créatures surnaturelles que vous pouvez rencontrer. Esprits, démons, créatures, tout le bestiaire des films fantastiques y passe. Chaque onglet vous amène à une sous-catégorie de créatures que vous aurez identifiées pendant votre progression.

Les onglets de la page de droite réunissent les différents types d’indices que vous pouvez trouver sur le terrain. Il vous appartiendra de définir plus précisément dans quelle sous-catégorie les ranger. Par exemple des restes découverts vous diront si il s’agit d’une créature appartenant au champ des parasites ou des vampires. En collectant et en plaçant les différents indices dans les cercles de la page de gauche vous pourrez alors en déduire la créature (vous pouvez aussi vous tromper) et en apprendre un peu plus sur ses points faibles.

Plus votre Cryptonomicon s’étoffera et plus vous aurez les moyens de vous débarrasser facilement des monstres. Au bout d’un moment vous saurez même, dès le premier indice trouvé, de quelle arme et munitions vous équiper pour continuer la mission en toute sécurité.

Appartement de Hellsign
L’appart est badass

L’appartement

Appelé Safe House en anglais, c’est ici que vous allez gérer votre matériel, vos compétences et votre craft. C’est aussi ici que vous vous réveillerez après chaque décès. Et puisque nous sommes dans un rogue-lite, vous aurez conservé avec vous les objets et l’expérience que vous aviez au moment de votre mort. En plus le démon responsable de votre résurrection aura également garé votre van dans le garage et fait le plein. Si ça c’est pas sympa !

Le matériel

Il se range soit à l’arrière de votre van (car trunk), soit à l’appartement (storage). Il faut bien prendre en compte qu’en mission vous n’aurez accès qu’à ce qui se trouve dans votre van. Il sera donc important de bien vérifier avant de partir que vous avez pris tout ce dont vous avez besoin pour la mission. Votre équipement s’étoffera au fur et à mesure (la plupart du matériel s’achète à la boutique, certains éléments se lootent en mission comme par exemple les signes), et se présente en différentes catégories. Les armes (weapon), les pièges (trap), les armures (armour), les outils (tool), les signes (sign). Il existe également des sous-catégories (contremesures, medikit, etc.) mais le principe reste le même : vous vous équipez en fonction de vos besoins suivant les emplacements disponibles.

Les compétences

Pour chaque passage de niveau, vous recevrez un point pour acheter une nouvelle compétence dans un des quatre domaines : investigation, armes (guns), survie (survival) et subterfuge. Vu la difficulté du jeu, je vous conseille de commencer par booster vos points de vie en investissant dans la branche survival : first aid, biochemistry et bioengineering doivent être vos priorités. Ensuite, vous pourrez plus sereinement envisager de porter des armures plus lourdes ou tirer mieux au flingue.

La table de craft

C’est sur cette table que vous pourrez fabriquer certaines armes et objets si vous avez les plans (blueprint) et les ingrédients. Ces plans sont disponibles auprès de certains revendeurs. En début de partie c’est surtout Fixer, au bar, qui vous les fournira. Certaines créations nécessitent des objets que vous pouvez acheter à la boutique, mais la plupart du temps vous devrez enchainer les missions sur le terrain pour pouvoir récolter les précieux composants.

Mais au début vous n’aurez pas tellement le loisir de conserver trop de choses. Vous aurez surtout besoin de fric pour vous équiper. Pour gagner de l’argent c’est assez simple : faites des missions et revendez ce que vous trouvez au bar. Ce qui tombe bien, c’est là qu’on va.

Bar de Hellsign
Le bar est badass

Le bar

Le Shaggy Jackal (c’est son petit nom) est probablement l’endroit le plus mal fréquenté de la ville. Caricature de bar de bikers, il enfile tous les poncifs du genre. On y retrouve le videur patibulaire qui vous empêche d’accéder à l’étage VIP, le barman qui vous donne des bons conseils, le dealer louche (sous sa capuche) qui achète et vend toute sorte de choses, la cryptozoologiste qui vous renseignera sur les évènements mystiques et même la table de blackjack où vous pourrez vous faire dépouiller de votre fortune.

Fixer

Au début de l’aventure, vous irez principalement voir Fixer (le type à la capuche) qui vous rachètera à vil prix vos trouvailles paranormales. Ces ventes des signes vous permettront de vous équiper un peu plus efficacement, et donc de récolter plus de signes, que vous pourrez revendre, etc. Une sorte de grande boucle infinie. Au début donc ne gardez pas les signes que vous avez trouvé. Vendez les tous, et achetez vous de l’équipement. Mais Fixer ne fait pas qu’acheter, il vend aussi. Quelques plans pour vos premiers crafts mais aussi, et surtout, des pages de votre Cryptonomicon (l’imagination de ces gens est sans limite…). C’est à dire la description de certaines créatures et la façon de les éliminer. Dès que vous avez un peu d’argent, dépensez le pour acheter les 3 premières pages. Elles ne sont pas chères du tout (5$, 10$ et 25$) et vous apporteront de précieux conseils.

La table de jeu

Vous pouvez affronter un adversaire au blackjack en misant de l’argent (pour le moment…). C’est le jeu classique, il s’agit de s’approcher le plus de 21 avec des cartes sans jamais le dépasser. Si vous vous le sentez faites-le, mais je vous le déconseille en début de partie, on a énormément besoin d’argent pour s’équiper et il vaut mieux réserver cet “amusement” pour quand vous serez plein aux as.

Les autres

Les autres personnages avec qui vous pouvez discuter vous apporteront chacun des petits morceaux de l’histoire et vous donneront occasionnellement des missions. Rien de spécial à signaler à leur encontre, surtout au début. Parlez leur régulièrement pour faire avancer l’intrigue (parlez à tout le monde de toute façon).

Boutique de Hellsign
la boutique est badass

La boutique

Guns’n Baits, boutique qui, incroyablement, vend tout l’équipement nécessaire à la chasse aux fantômes. Comme on peut s’y attendre quand on parle d’esprits, de poltergeist et autres démons de l’enfer, c’est principalement à la sulfateuse et à la grenade que vous leur ferez la peau. C’est complètement idiot ? On est d’accord, mais c’est pas grave.

Vous avez accès à quatre grands ensembles de matériel. Les armes, avec leurs accessoires et leurs munitions. Les armures, qui vont de la veste renforcée au casque militaire, avec leurs accessoires. Les outils de détection et d’analyse des entités paranormales, comprenant des lampes à UV, des Spiritbox et autres micro à ultra hautes fréquences. Et enfin, les utilitaires réunissant les pièges et les kits médicaux pour se soigner ou se booster.

Les armes se divisent entre l’arme principale (fusil d’assaut, carabine, etc.) et l’arme secondaire (pistolet, revolver, etc.). Chaque arme possède des caractéristiques qui lui sont propres comme la vitesse de rechargement ou le nombre de munitions par chargeur. Privilégiez dès que possible des armes avec une grande capacité et un rechargement rapide, en plein combat et en courant partout chaque seconde compte. Vous verrez rapidement que les types de munitions sont aussi très importants.

La vue isométrique de Hellsign
Une isométrie parfaite

Vous avez accès à deux calibres de munitions, heavy et light, et à quatre types de munitions, normale (regular), incendiaire (incendiary), ultraviolette (ultra-violet) et nitrate d’argent (silver nitrate). Les munitions normale font 100% de leur dégâts sur toutes les créatures alors que les spécialisées ne font que 50% de dégâts. Toutefois ces dernières font 200% de dégâts sur les créatures vulnérables à leur type de dégâts. Il sera donc nécessaire de prendre les munitions qui correspondent à ces faiblesses. Il en va de même pour le choix des pièges. Inutile de s’acharner à prendre un piège de type feu si la créature a une résistance naturelle à cet élément.

Une bonne analyse des créatures que vous affrontez permettra donc de vous équiper en conséquence. Et c’est là qu’interviennent les outils de détection. Vous avez 3 emplacements pour ces objets mais, comme pour les munitions et les armes, vous pouvez en stocker dans votre van, qui reste la plupart du temps accessible en mission (au prix d’un ou deux allers-retours vers celui-ci). Pour le moment n’en achetez pas, ceux fournis de base sont amplement suffisants pour les premiers niveaux.

De manière générale ne revendez pas votre matériel, à moins qu’il ne soit vraiment complètement dépassé par le nouveau. Vous pourrez toujours en avoir besoin en cas de grosse galère, et il peut arriver de finir des missions au pistolet à clous ! Prévoyez aussi un max de munitions, elles partent très très vite. En plus elles ne coutent vraiment pas cher, alors soyez large.

Écran des missions dans Hellsign
Les missions sont badass

Les missions

Le cœur du jeu, ce pour quoi on s’est armé et ce pour quoi on va mourir en boucle : les missions. Au delà d’un prétexte à casser du poltergeist, elles sont le moyen de gagner notre vie et d’avancer dans l’histoire. L’arrivée sur zone se fait en van, il restera garé au même endroit tout du long et il sera également votre moyen de partir (ou de fuir). Repérez donc bien où il se trouve car vous aurez peut-être besoin de faire quelques allers-retours pour changer d’équipement. Pas pour les toutes premières missions bien entendu, mais au fur et à mesure de votre partie.

Comme vous pouvez le voir sur la carte principale, il y a plusieurs missions classées par ordre de difficulté (sur 8) qui apparaissent et disparaissent à différents endroits de la ville. Commencez toujours par les missions les plus faciles, la progression étant lente il vous faudra probablement revenir plusieurs fois sur le même type de mission avant de changer de niveau de difficulté.

La feuille de route dans Hellsign
Feuille de route bada…

Les contrats

Appuyez sur k pour afficher votre journal des contrats actuels et passés. Chaque contrat a un certain nombre d’objectifs. Les remplir tous vous permet d’avoir la prime maximum, mais vous gagnerez de l’argent à chaque étape (sans même compter la revente des signes). Parallèlement, chaque affrontement ou exploration réussie vous fait gagner de l’expérience. Plus vos missions sont un succès et plus vous gagnez d’expérience. Mais attention, les missions les plus simples finiront par ne plus rapporter suffisamment, vous forçant donc à aller vous frotter à des missions plus difficiles, où la collecte d’indices et de signes sera plus compliquée et les monstres plus nombreux et variés, nécessitant une plus grande adaptabilité de votre part, et un meilleur équipement.

Le choix des armes

Comme on l’a vu il y a deux grands types d’armes et deux grands types de munitions. Je vous conseillerai d’avoir une arme principale d’impact fort (de type fusil à pompe ou canon scié) et une arme plus précise pour le poing. Dans cette configuration préférez un pistolet à un revolver. La capacité du pistolet est souvent bien meilleure (10 à 14 balles en magasin) et compensera le peu de munitions et la lenteur de rechargement de l’arme principale (0.5 secondes par munition pour recharger le fusil à pompe contre 1s pour changer le chargeur du pistolet). Prévoyez aussi un upgrade rapide de votre armure (casque en kevlar, veste en cuir, grosses chaussures), sans toutefois sacrifier votre capacité de mouvement. Se déplacer rapidement et esquiver souplement seront quand même la base de votre survie. Mais le principal atout dans votre manche est l’analyse des signes pour connaitre vos adversaires.

L'analyse d'un cadavre dans Hellsign
L’analyse est… bon vous avez l’idée hein

Connaitre son ennemi

Les missions vont vous rapporter de l’argent grâce aux signes que vous trouvez pendant la phase d’analyse de l’environnement. Le principe est assez simple : vous utilisez tour à tour différents objets (au départ : lampe à UV, micro directionnel et détecteur de rayonnement électromagnétique) qui vont vous désigner l’emplacement de signes (sign). Vous pourrez les utiliser dans le Cryptonomicon pour déduire quelle créature (le boss de la zone) vous affrontez, ou les revendre à Fixer au bar pour vous faire un peu de fric. Au bout d’un moment, quand l’argent coulera à flot, vous les conserverez, car ils vous serviront pour fabriquer certains objets.

Vous aurez toujours un certain nombre de signes à collecter pendant la mission pour la compléter. Ce n’est pas parce que vous avez nettoyé une zone de toutes ses créatures que la mission est considérée comme réussie. Il faut avoir nettoyé la zone, collecté tous les signes, déduit le bon type de créature qui hante le lieu, et bien entendu, lui avoir fait la peau.

Le nombre d’indices demandés pour la mission est indiquée sur votre hub en haut à gauche sous la forme de pièces de puzzle. L’utilisation des différents outils est toujours assez similaire : vous vous équipez de l’objet et vous jouez à un système de chaud/froid. Par exemple avec l’EMF Meter plus le son est strident et plus vous êtes proche d’un indice. Appuyez alors sur f et vous découvrirez un signe ou un indice.

Mais certains outils ont un fonctionnement un peu différent. C’est le cas de la torche à lumière noire. Elle permet d’une part de pointer vers un indice en révélant des symboles ésotériques sur le sol (en partant d’un corps au sol), mais parfois aussi d’analyser le cadavre de trois façons différentes. Chaque type d’analyse consomme de la batterie mais vous donnera des indications sur les créatures environnantes. Ces indications se traduiront par des bonus qui vous seront accordés pour les vaincre. Cette mécanique toute simple vous pousse donc à analyser les corps que vous trouvez au fur et à mesure, au moins au début, quand on est pas encore familiarisé avec ce qu’on affronte ou qu’on a absolument besoin de ces buffs.

Il existe trois types de signes différents. Les preuves (evidence sign), cerclées de rouge, regroupent tous les éléments concrets d'une activité paranormale : fourrure, table de Ouija, pendentif mystique ou empreinte grotesque. Ces signes vont permettre l'invocation de l'entité paranormale principale du lieu. Les objets (item sign), cerclés de vert, sont des morceaux, souvent sanguinolents, des différentes créatures : viande de goule ou aiguillon de parasite par exemple. Pour cela vous devrez dépecer certaines créatures car ce sont souvent ces signes qui vont entrer dans les compositions de certaines fabrications; Pensez à prendre un couteau avec vous. Enfin les indices (clue sign), cerclés de brun, vont être de cinq types : sang, ectoplasme, biologique, structurel et symbole. Ils vont vous permettre de déduire à quelle entité vous avez à faire grâce au Cryptonomicon (cf. chapitre sur le Cryptonomicon).
Scène de crime dans Hellsign
Bien entendu, on va cross

Sur le terrain

Chaque mission suit à peu près toujours le même déroulement : arrivée sur les lieux, repérage, on affronte quelques mobs, analyse de l’environnement et affrontement du grand méchant à l’origine des perturbations du lieu. Il existe deux façons d’aborder le problème. Soit vous aimez les surprises et, disons-le, les risques, soit vous préférez vous la jouer prudence et assurer vos arrières.

Dans le premier cas, vous avancerez en analysant l’environnement à l’aide de vos gadgets, et vous vous tiendrez prêt à sortir vos armes pour descendre les mobs qui ne manqueront pas de vous tomber dessus (ils ne sont pas nombreux mais ils font très mal). Dans le deuxième cas, vous parcourrez toute la zone en flinguant tout ce qui bouge, puis vous analyserez tranquillement les indices pour cerner l’entité principale du lieu.

La seconde solution est clairement celle à privilégier pour la phase de farm (quand c’est la 15ème fois qu’on affronte le même type de créatures, c’est plus efficace et ça évite les morts par inadvertance). Toutefois pour les toutes premières missions, très scénarisées, le jeu ne vous donnera pas vraiment le choix et il vous forcera à privilégier l’alternance exploration/combat.

Récapitulatif de mission dans Hellsign
On a fui comme des lâches

Invocation de la grosse bête

Ce n’est qu’après avoir bien nettoyé la zone, et collecté l’ensemble des signes, que vous aurez la possibilité d’invoquer le gros méchant du coin. Il a nettement plus de points de vie que les créatures rencontrées jusque-là, et il peut être de nature totalement différente. Vous aurez également besoin de savoir quel type de créature surnaturelle vous allez combattre, et comment lui faire un maximum de dégâts. Revenez au van avant d’invoquer le boss et armez-vous en conséquence.

L’invocation doit répondre à certains prérequis comme un espace dégagé et une combinaison de signes. Ce n’est pas très compliqué : les signes ont un cercle de couleur (cf. encart) que vous faites glisser à l’emplacement correspondant. Une fois ceci fait vous devrez déduire la nature de l’entité et l’invoquer pour la détruire. Attention, vous pouvez faire erreur sur votre déduction mais l’invocation fonctionnera quand même. Par contre vous n’aurez peut-être pas le bon équipement, et vous n’aurez pas non plus le bonus pécunier pour avoir fait une analyse correcte du terrain.

Avant l’invocation, et en admettant que vous ayez déduit juste, essayez de prévoir un itinéraire et de placer quelques pièges. Veillez aussi à être en pleine santé, et à avoir une ou deux façons de vous soigner. Ce n’est pas en pleine panique que vous aurez le loisir de fouiller dans votre inventaire. Les créatures immatérielles sont parfois assez difficiles à distinguer vu qu’on va affronter les monstres la nuit et dans les pires conditions météo (ben oui hein, pourquoi se faciliter la tâche ?). Vous vous repérerez à votre réticule qui devient rouge quand vous pointez sur le monstre. C’est utile car certains d’entre eux sont vraiment très pénibles à cibler correctement.

Conclusion

Avec une boucle de gameplay efficace, la progression dans le jeu est rude mais rarement frustrante. Vous mourrez en boucle (c’est le principe) sans être vraiment confronté à un mur infranchissable. Une bonne phase de farm, un équipement plus performant et vous passerez aux niveaux supérieurs. Ce n’est clairement pas le jeu de l’année, mais la beauté de ses décors isométriques et le soin apporté à l’ambiance sonore (écouteurs recommandés) vous donneront envie d’avancer dans Hellsign.

Récapitulatif de mission ratée dans Hellsign
On aurait mieux fait de fuir comme des lâches