logo du site Un site de la communauté Canard PC
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
fermer
logo du site
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Stardew Valley

L'amour est dans le pré

Genre : , ,

Dernière MaJ : 06/10/2021

Des heures ingrates d’un travail monotone dans un open space gris et froid, à questionner ses choix de vie. Puis soudain, une lueur d’espoir : une lettre de votre grand-père, qui vous lègue sa petite ferme, loin, là-bas, à Stardew Valley. Une ferme en ruines, mais une ferme tout de même, une promesse de nature et d’autonomie loin de la monotonie d’un job sans âme. Voilà comment s’ouvre Stardew Valley, l’énorme succès indé qu’on ne présente plus, ce jeu qui vous propose dans un charmant pixel-art de développer votre ferme au fil des saisons et des plantations. Si vous aussi, vous vous sentez attiré·e par la promesse de douces mélopées rythmant vos journées passées à planter vos choux, séduire l’élu·e de votre coeur et regarder votre compte en banque se remplir, alors n’hésitez plus : ce guide saura vous conduire dans vos premiers pas agricoles.

Introduction

Avant toute chose, commençons par quelques généralités. Stardew Valley vous met dans la peau d’un ou une fermière en herbe, qui arrive dans une petite ferme en friche et va petit à petit la développer selon vos envies. Le jeu sauvegarde à la fin de chaque journée, qui dure autour d’une demi-heure IRL, et se découpe en quatre saisons qui durent chacune 28 jours (oui, les années sont courtes). Votre personnage possède une jauge d’énergie qui se dépense à chaque action « épuisante » (type planter, arroser, couper du bois, ou … combattre) et dispose de statistiques qui augmentent peu à peu avec la pratique. Votre ferme n’est pas isolée, puisque en vous déplaçant sur la map du jeu, vous arriverez au village de Stardew Valley, où vivent un certain nombre de PNJ, avec chacun·e leur personnalité, leurs aspirations, leurs goûts, leur emploi du temps déterminé à l’avance en fonction des saisons, de la météo et du jour de la semaine. Vous aurez une jauge d’affection avec chaque personne au fur et à mesure que vous interagissez avec elles ; certain·es pourront être romancé·es, et vous aurez même à terme la possibilité de fonder une famille.

Le bullshit job bien déprimant chez Joja : moi aussi je préfère bosser à la ferme

Le jeu vous propose un objectif à long terme qui sert de fil directeur pour son intrigue, à savoir aider à réparer le Centre communautaire en complétant les différents bundles ; néanmoins, notez bien qu’absolument rien ne vous contraint à faire les choses dans un ordre imparti. C’est à vous de vous fixer vos propres objectifs : si vous souhaitez principalement le jouer comme un simulateur de vie à la ferme et passer votre temps à nouer des liens avec les habitant·es de la vallée, rien ne presse. Si vous voulez devenir riche le plus vite possible et vous concentrer exclusivement sur la production agricole en négligeant l’exploration, les combats et la vie sociale, c’est également possible. La meilleure manière de profiter du jeu, c’est de le faire à son rythme, en réalisant qu’il n’y a aucune urgence. Le jeu ne vous pénalisera jamais pour vos décisions, et si vous ne pouvez pas faire en un jour tout ce que vous avez prévu, ce n’est pas très grave. Ne vous laissez pas avoir par le rythme peut-être un peu intense des premiers jours, lorsque votre personnage ne peut faire que très peu de choses à la fois : c’est normal, et vous n’êtes pas en « retard » si vous ne faites pas tout. Ceci étant dit, je vous conseille de ne pas négliger les objectifs du centre communautaire, ne serait-ce que parce que compléter certains bundles débloquera de nouveaux lieux, de nouvelles activités ou de nouveaux objets qui vous seront très utiles.

Ce guide se divisera en deux grands ensembles : d’abord, des conseils pour bien démarrer vos premiers jours et votre premier mois (soit le printemps) de la première année. Ensuite, je détaillerai chaque aspect du gameplay section par section (agriculture, pêche, combat …).

Liens utiles

Les deux wiki officiels du jeu, en anglais (plus complet) et en français. Ils seront, naturellement, remplis de spoilers, mais Stardew est un jeu à wiki si vous voulez y jouer à fond, donc n’ayez pas de scrupules à y jeter un oeil.

Si vous voulez jouer aux hardcore de la ferme, deux utilitaires très pratiques : vérifiant vos fichiers de sauvegarde, le premier vous indique exactement où vous en êtes de votre progression dans chaque aspect (succès, relations humaines, collections, améliorations du village), tandis que le second prédit les monstres rares et les minéraux des géodes (et croyez-moi, ça peut être utile).

Faire ses premiers pas

Le choix de la ferme

Le jeu commence par vous demander de créer votre personnage, ce qui dépend uniquement de vos goûts, et de choisir votre ferme. Il existe plusieurs cartes, chacune avec ses avantages et inconvénients. La ferme standard est le meilleur choix pour débuter, vous offrant le plus d’espace pour vous développer, sans inconvénients. Les fermes forestières, de colline et de rivière perdent en espace agricole mais offrent en échange plus d’accès à certaines ressources : respectivement, plus de bois, plus de minerai et plus de pêche. Les fermes de plage et en région sauvage ne sont pas recommandées pour une première partie : la première compliquera beaucoup l’agriculture et la seconde vous imposera des combats à la nuit tombée. La ferme en quatre parcelles est à réserver pour le jeu en coop.

Amusez-vous avec la description de la « chose préférée » … just saying

Les statistiques et l’interface

Une fois sorti·e du lit, jetons rapidement un oeil à l’interface du jeu. En haut à droite, une horloge, indiquant la saison, le jour et l’heure ; en-dessous, un chiffre qui indique la quantité d’or actuellement possédée. Le point d’interrogation, quant à lui, accède à vos quêtes actives – au début du jeu, simplement le tutoriel, mais c’est là que vous irez tout au long de votre partie. En bas à droite, une jauge verte : votre barre d’énergie, qui se vide à chaque action effectuée avec un outil (couper du bois, casser des cailloux, pêcher …).

En haut de l’écran, votre barre d’inventaire (elle passera en bas dès que vous sortirez de la maison) : vous y voyez actuellement vos outils qui vous accompagneront tout le jeu. La hache coupe du bois, la pioche casse les cailloux, la houe creuse le sol arable, l’arrosoir arrose les parcelles creusées, la faux coupe les mauvaises herbes et le foin. Sur l’ordinateur, vous pouvez sélectionner un outil (ou objet posé dans les cases de votre inventaire) au clic gauche et scroller à la molette pour passer de l’un à l’autre. Il faut sélectionner un objet pour l’utiliser, que ce soit un outil, à manger, à poser quelque part, ou à offrir.

Ouvrez rapidement votre menu/inventaire (E ou Echap sur l’ordi, Start sur Xbox, + sur Switch, Options sur PS4) pour vous familiariser rapidement avec votre personnage et les bases du jeu. Premier onglet : votre inventaire. Vous pouvez déplacer et réorganiser les objets. Pour l’instant, vous n’avez qu’une rangée, mais vous pourrez débloquer les deux autres plus tard. Quand il est plein, vous ne pouvez plus rien ramasser.

L'inventaire contient une icône de poubelle sur la droite : utile pour y jeter les objets qui vous encombrent. Plus tard, vous pourrez améliorer la poubelle chez Clint pour qu'elle vous rapporte une partie de la valeur monétaire de l'objet détruit. En attendant, ne l'utilisez qu'en dernier recours : il vaut mieux tout conserver quand vous le pouvez.

Deuxième onglet : le personnage. C’est là que vous accédez à vos statistiques : Agriculture, Extraction minière, Cueillette, Pêche et Combat. Chacune commence à 0, peut monter jusqu’à 10, et s’augmente en pratiquant : c’est en forgeant qu’on devient forgeron. Plus vous plantez des choses, plus votre stat en Agriculture augmentera ; idem pour pêcher, pour cueillir, casser des cailloux et tuer des monstres. Au niveau 5et 10 de chaque stat, vous devrez choisir une « profession » qui déterminera un type de bonus supplémentaires ; chaque montée de niveau est aussi l’occasion de gagner des récompenses, recettes ou autres. Au début, vous serez un peu nul·le et vite épuisé·e par tout, mais très vite, plus rien ne vous arrêtera.

Là, par exemple, il n’y a pas photo : choisissez Pêcheur

Troisième onglet : les relations sociales. Vous y trouverez une liste des PNJ du lieu et votre jauge d’affection avec chacun·e, ainsi que les cadeaux déjà offerts pour mieux vous y retrouver (voir section « La vie en ville »). Quatrième onglet : la carte. Attention, une fois la carte ouverte, vous ne pouvez plus scroller l’inventaire et devrez le refermer, puis le rouvrir (oui, c’est étrange, non, je n’y suis pour rien). Pratique pour vous orienter, noter les horaires d’ouverture des magasins et retenir l’emplacement de chaque lieu et PNJ. Cinquième onglet, l’artisanat ; c’est là que vous verrez les recettes que vous connaissez, que vous pourrez fabriquer directement en cliquant dessus celles pour lesquelles vous avez les matériaux sur vous (voir section « L’artisanat français »). Enfin, l’onglet avec vos « collections » qui recense les objets déjà trouvés, fabriqués ou vendus, et vos succès. Et en dernier lieu, le menu des options.

Le premier jour

Après l’introduction, vous débutez dans votre petite maison bien rudimentaire. Première chose à faire : sortir du lit et ouvrir le paquet au sol, qui vous donnera des graines de panais. Regardez aussi la télévision, un rituel que je vous conseille de faire chaque matin : le bulletin météo prédit la météo du lendemain (très utile pour anticiper la pluie), la « reine des sauces » vous apprend des recettes de cuisine, « vivre à la ferme » vous donne des conseils de jeu et la diseuse de bonne aventure prédit votre degré de chance.

D’humbles débuts

Une fois dehors, félicitations, bienvenue dans votre ferme ! Évidemment, comme personne n’y vit depuis une éternité, elle ressemble à un beau bazar rempli d’herbes folles, de souches de bois, d’arbres et de rochers épars. Il est temps d’utiliser vos outils pour dégager suffisamment d’espace pour planter vos graines : la hache pour le bois, la pioche pour la pierre, la faux pour les mauvaises herbes (qui donnent des fibres) et le foin (les herbes uniformes avec des fleurs). Ensuite, on creuse le sol avec la houe, on y plante sa graine, et on arrose avec l’arrosoir. Félicitations, vous avez réussi votre première quête, accessible via le petit point d’exclamation en haut à droite, sous le menu indiquant la date, la saison, la météo, l’heure et votre pécule actuel. De nouvelles quêtes arrivent, vous motivant à attendre la récolte de vos panais, et à faire la connaissance de tout le monde.

Ne tentez pas de dégager toute votre ferme dès maintenant : vous en aurez pour des jours entiers, et vous serez épuisé·e bien avant. Une fois vos panais plantés, n’hésitez pas à commencer à explorer la map : par le chemin à droite de votre ferme, vous arrivez à l’arrêt de bus, et en continuant à droite, vous atterrissez à Pélican Ville, où vous croiserez la plupart des habitant·es. Allez notamment faire un tour chez Pierre, au magasin : devant son magasin, un point d’interrogation attire votre regard sur le panneau d’affichage, qui indiquera chaque jour le calendrier des anniversaires et des fêtes, mais aussi les missions ponctuelles données par tel ou tel habitant. Pourquoi ne pas rentrer chez Pierre et acheter des graines supplémentaires à planter ? Il faut bien commencer à gagner sa vie.

Vos premières plantations ou le début de la gloire

Quels que soient vos choix pour cette journée, retournez dormir en rentrant dans votre lit. Le jeu sauvegarde à cette occasion, et seulement là. Notez que si vous restez debout passé minuit, votre personnage se réveillera avec une jauge d’énergie partiellement entamée : c’est important, car la jauge se vide très vite, chaque action consommant de l’énergie (deux points par utilisation d’outil). Si vous restez debout jusqu’à 2h, votre personnage s’évanouira et se réveillera le lendemain avec une jauge très entamée. Si votre jauge tombe à 0 et que vous continuez à faire des actions, votre personnage sera « épuisé·e » et se réveillera également avec une jauge très basse le lendemain, même si vous vous couchez tôt.

Les premières semaines

Les jours qui suivent, continuez à vous familiariser avec le jeu. Vous devez arroser les plantations chaque jour, aussi n’en plantez pas trop d’un coup : cela vous coûtera vite une grosse quantité d’énergie avant même de commencer la journée. Coupez quelques arbres, cela vous fournira en bois, une des principales ressources dans le jeu. Pas besoin de courir chez les marchands vendre vos affaires : la caisse juste à droite de votre ferme permet de tout vendre d’office. Même si vous avez vidé votre jauge d’énergie tôt dans la journée, n’allez pas au lit pour autant : profitez-en pour continuer à explorer la carte et vous familiariser avec les lieux, les raccourcis et les personnes. Il y a une plage au sud de la ville, un centre communautaire puis des habitations au nord de la ville et de votre ferme, une mine au nord-est, une forêt et un lac à l’ouest … Parlez à chaque habitant·e pour apprendre à les connaître et avancer dans le jeu.

Vous aurez très vite de quoi faire en ville

Le deuxième jour, vous recevez une lettre de Willy qui vous invite à faire connaissance : rendez-lui visite dès que possible, à la plage, sur la carte au sud de la ville. Une cinématique se déclenche et il vous donne votre première canne à pêche ! La pêche est beaucoup moins rentable que l’agriculture, mais fournit un excellent revenu d’appoint le temps que vos plantations arrivent à maturité. Le 5e jour, vous recevrez une lettre de Joja Co qui vous annonce la fin de leurs travaux : la mine au nord-est est désormais accessible. Rendez-vous-y dès que possible pour débloquer de nouvelles quêtes et un nouvel aspect du jeu : les mines et le combat.

A partir du 5e jour, en entrant sur la carte de la ville en journée, vous débloquerez le Centre communautaire, un élément essentiel du jeu. Néanmoins, vous ne comprenez pas tout de suite comment faire : retournez-y dès la cinématique finie, puis attendez une lettre le lendemain, où un certain PNJ vous invite chez lui. Il habite dans une tour tout à l’ouest du lac dans la forêt : rendez-lui visite le plus vite possible pour qu’il vous apprenne à déchiffrer les écritures du centre. Retournez-y ensuite : ça y est, vous avez débloqué les bundles du Centre communautaire, des défis qui vous vaudront des récompenses très intéressantes à chaque fois que l’un d’eux est complété. Les premiers sont assez facile à compléter, notamment celui de la cueillette : faites-le vite, pour débloquer les autres ensembles de défis. A chaque fois que vous complétez un « arbre » entier, vous débloquerez une amélioration très importante pour Pélican Ville, avec souvent de nouvelles zones et opportunités. Ne les négligez pas !

C’est ici que vous trouverez vos premiers bundles
Conservez de l'argent dans vos poches pour le 13e jour de printemps : durant un événement, vous pourrez acheter, à cette occasion seulement, des fraises à 100po l'unité. Il s'agit d'une des plantations les plus rentables de la saison. Pensez à les planter le jour-même (oui, même s'il est tard) pour qu'elles aient le temps de donner deux récoltes avant la fin du mois. 

Le 11e jour d’été, pensez à ne pas venir les mains vides sur la plage, et si possible avec des produits de la ferme de qualité supérieure, vous ne le regretterez pas …

Conseils généraux

Les jours de pluie, vos plantations sont arrosées d’office : profitez-en pour faire autre chose de votre énergie, par exemple en vous rendant à la mine, en coupant du bois, en pêchant … D’où l’utilité de vérifier la météo : vous pouvez ainsi planifier vos journées à l’avance.

Quelques étapes à atteindre rapidement : achetez le sac à dos à 2000po vendu au comptoir chez Pierre, il vous débloque la deuxième rangée de l’inventaire. Très important, car vos outils prennent déjà la moitié de la place … Fabriquez aussi dès que possible une caisse pour 50 bois : vous pourrez y entreposer vos ressources, vos objets, vos plantes. Avec 300 bois, vous pourrez également réparer le pont sur la plage et accéder à la zone supplémentaire. Sur le plus long terme, vos principaux objectifs devraient certainement être d’améliorer une fois votre maison chez Robine (débloquant la cuisine) et de faire le plein de PO et de lingots de cuivre (cinq minerais et un charbon dans la fournaise, offerte par Clint après avoir obtenu votre premier lingot de cuivre) pour améliorer vos outils (voir section sur Les boutiques).

Croyez-moi : cette fournaise sera bientôt votre meilleure amie

Ne vous débarrassez pas de ce que vous trouvez, même pas les déchets : tout aura son utilité, que ce soient les minéraux pour le musée, les ressources pour la fabrication, les plantations pour les bundles ou les quêtes des habitant·es. Si vous le pouvez, essayez même de garder un ou deux exemplaires de chaque plante produite, juste pour les quêtes.

Même si vous préférez vous passer de certains aspects du jeu (les mines, les relations sociales …), ne les négligez pas entièrement le premier mois, le temps de tout débloquer : beaucoup d’événements, de recettes et de lieux requièrent que vous parliez à un PNJ, que vous visitiez un lieu ou effectuiez une action précise.

Malgré l’apparition très tôt de la mission de Robine, ne vous embêtez pas à élever des animaux dès la première année, ou du moins pas sans bien anticiper : en effet, les bâtiments coûtent cher en matériaux, les animaux cher en argent, et ils consomment chaque jour une ressource de foin. Du printemps à l’automne, ils peuvent se nourrir dans les champs de foin (à ne pas nettoyer à la faux, donc, contrairement aux paquets de mauvaises herbes qui, elles, donnent des fibres quand on les coupe). Mais l’hiver, rien ne pousse, et les animaux ont quand même faim : il vous faudra donc payer chaque jour autant de foin que d’animaux chez Marnie, à moins d’avoir pris le temps de payer la construction d’un silo et d’y stocker assidûment tout votre foin (une fois le silo construit, couper du foin à la faux génère des unités de foin, directement stockées au silo). Autrement dit, beaucoup de logistique à anticiper si vous voulez être tranquille.

C’est terrible la hausse des prix de l’immobilier quand même

Savez-vous planter les choux

Votre principale source de revenus et l’activité centrale du jeu, l’agriculture est relativement facile à comprendre, mais il faut prendre le temps de maîtriser ses règles. Premièrement, on l’a vu, le jeu se découpe en quatre saisons de 28 jours chacune : à chaque saison ses plantations, à l’exception de l’hiver durant lequel rien ne pousse. Une plante qui n’a pas été récoltée à la fin de sa saison devient flétrie au 1er jour du mois suivant, sauf pour les plantes trans-saisons (le maïs qui pousse en été et en automne par exemple). Notez également que vous ne débloquerez pas toutes les plantes dès la première année : certaines ne sont commercialisées qu’à partir de l’an 2, d’autres devront attendre des vendeurs et vendeuses spéciales à débloquer ou des événements particuliers.

De manière plus concrète, pour faire pousser quelque chose sur votre ferme, il vous faut : une graine, une parcelle de terre arable libre, un arrosoir rempli et une houe. Choisissez votre case arable, creusez-la avec la houe, arrosez le tout d’un petit coup d’eau potable, plantez la graine, et voilà, la recette est lancée. Il faudra ensuite arroser la plante chaque jour pour qu’elle pousse – un jour sans l’arroser est un jour de plus avant qu’elle ne soit récoltable. Les jours de pluie ne requièrent pas d’arrosage de votre part, une économie d’énergie certaine. La durée exacte durant laquelle la plante pousse varie selon l’espèce, et vous sera précisée dans la description des graines chez Pierre : généralement, la durée varie entre 4 jours et un mois complet. Une fois prête, la plante pourra être récoltée dans votre inventaire, puis vendue ou transformée.

Détail important : ne négligez pas les épouvantails, qui protègent vos plantes des corbeaux venus les dévorer sur une zone de 8 cases de rayon. Si vous n'en placez pas, il ne sera pas rare de voir des plantations dévorées au petit matin. Les barrières, quant à elles, empêchent la prolifération des mauvaises herbes et maintiennent les animaux à l'intérieur ; elles cassent au bout d'un certain temps, celles en pierre étant plus solides que celles en bois.
Un éventail par-ci, des arroseurs automatiques par-là …

Les plantes se renouvelant chaque fois, la meilleure stratégie est donc de consacrer le premier jour du mois à une séance de shopping chez Pierre où vous ferez le plein de graines et passerez certainement la journée à tout planter. Vous rentabiliserez ainsi tous les jours du mois : c’est en particulier utile pour les plantes qui donnent plusieurs récoltes à la suite pour une seule graine, comme les haricots ou les myrtilles. Toujours sur la rentabilité, notez que toutes les plantes ne se valent pas : certaines rapportent plus que d’autres ramené au prix de la graine, ainsi les caramboles et les fraises seront parmi les plus rentables (mais aussi les plus chères à l’achat). Reportez-vous à des guides comme celui-ci si vous voulez optimiser à fond vos revenus – mais pensez à vérifier la date des guides sur le net, les prix des fruits et légumes ayant varié au gré des mises à jour.

Lorsque la récolte est venue, vous aurez un petit symbole + vert sur les plantes éligibles à proximité. Elles se mettent aussitôt dans votre inventaire, ou à défaut au sol si celui-ci est plein. Notez que les produits agricoles, comme d’ailleurs beaucoup d’autres éléments du jeu (on y reviendra plus tard) sont triés selon une échelle de rareté et de valeur : dans l’ordre, une simple image sans rien, la même avec une étoile en argent, une étoile en or et enfin une étoile en iridium (violet). Naturellement, un chou doré vaudra plus cher et sera de meilleure qualité qu’un chou argenté. Les ressources s’empilent par catégorie, les argentées ensemble, les dorées ensemble, etc. Une ressource de valeur X qu’on mettra à transformer (en vin, en confiture, en fromage, etc.) donnera un produit fini de valeur également plus élevée que la base.

Un jour, vous aurez des journées rentables comme ça

L’élevage

Outre l’agriculture, le jeu permet aussi de pratiquer l’élevage : cette activité hautement lucrative requiert néanmoins de nombreux investissements préalables. Il vous faut d’abord construire des bâtiments chez Robine – poulailler (poules, canards et lapins) ou granges (vaches, chèvres, cochons) – qui coûtent de l’argent et des matériaux, puis acheter des animaux chez Marnie, puis enfin les nourrir tous les jours. Si vous cochez toutes ces cases, cependant, les animaux sont une manne d’or : après quelques jours à grandir, vos animaux adultes se mettent à générer des ressources. Les poules laissent des oeufs dans le poulailler, les vaches se traient pour du lait, etc. Pensez à interagir chaque jour avec chaque animal (il suffit de cliquer dessus) pour leur manifester leur affection et maintenir leur moral, sans quoi ils produiront des matériaux de moindre qualité, voire rien du tout. Leur affection et leur humeur sont également affectées par le fait de manger dehors (mieux que de rester à l’intérieur) mais aussi de prendre froid ou rester dehors la nuit : laissez la porte des bâtiments ouverte le soir pour éviter de les empêcher de rentrer !

Au commencement, vous ne pourrez élever que des vaches et des poules ; il faudra augmenter encore la taille des bâtiments pour pouvoir élever d’autres espèces (moutons, lapins, cochons … et autres surprises que vous découvrirez par vous-mêmes). Un jour, vous aurez votre troupeau de cochons dénichant des lucratives truffes pour vous, mais pour l’instant, pas de folies : comme dit plus haut dans ce guide, les animaux requièrent un gros investissement préalable et un entretien important qui fait que vous pouvez les négliger la première année si vous ne voulez pas être à fond sur l’agriculture chaque jour.

Conseil : si vous trouvez des oeufs étranges, placez-les dans l'incubateur en haut à gauche de vos bâtiments améliorés, au lieu de les vendre ...
Qui c’est qui va me faire plein d’argent ? Mais oui c’est vous mes cocottes

L’artisanat français

L’art de la fabrication

Vos produits de la ferme, tant vos fruits et légumes que vos matières animales, pourront à terme être transformés grâce à l’artisanat : un oeuf se met dans une machine à mayonnaise quelques heures pour produire ladite mayonnaise, du lait peut se transformer en fromage, un fruit peut devenir de la configure, etc. Le produit transformé sera toujours plus lucratif que la matière première, ce qui en fait à terme une source d’argent très importante. Ces étapes requièrent néanmoins de construire les machines nécessaires, et celles-ci requièrent d’en connaître la recette : généralement, elles s’obtiennent en montant de niveau dans une de vos caractéristiques principales, ou en gagnant l’amitié d’un·e habitant·e de la ville, mais aussi chez Robine par exemple. Là encore, le Centre communautaire s’avère très utile, puisque certaines récompenses des bundle vous donnent gratuitement une de ces machines, vous évitant d’attendre des mois leur recette de fabrication.

Les recettes de fabrication sont accessibles dans l’onglet qui leur est consacré depuis votre inventaire, où vous trouverez de tout : tant vos torches, vos potions et vos épouvantails, que vos machines à recycler ou vos ruches. C’est là que vous pourrez fabriquer les précieux arrosoirs automatiques s’occupant d’arroser vos plantes à votre place (il en existe plusieurs niveaux, chacun arrosant plus de cases que le précédent), c’est aussi là que vous pourrez fabriquer une machine à recycler (obtenue au niveau 4 de pêche) qui recyclera même les déchets inutiles (bois flotté, déchets, CD cassé, vieux journal …), construire des ruches, des presses à fromage, des tonneaux à fermentation, une fournaise à métaux … en bref, le nerf de la guerre sans quoi vous continuerez à ne vivre que de fruits non transformés et de bouts de bois traînant dans le coin.

Une des premières recettes de fabrication et le secret d’une ferme bien organisée

Les matières premières

C’est que tout dans ce jeu repose sur les matières premières : sans pierre ni bois, vous ne pourrez rien bâtir, sans charbon vous ne pourrez pas transformer vos minéraux, sans fournaise, pas de lingots … La logique est donc de prendre le temps de faire vos stocks ; les premiers jours, on l’a vu, vous aurez tout le temps de couper un peu de bois chaque jour histoire de débroussailler votre ferme. Mais le bois n’est pas la seule ressource : il vous faudra également de la pierre et des minéraux, qui s’obtiennent en cassant des cailloux. Si vous trouverez quelques rochers sur votre ferme qui vous occuperont suffisamment les premiers jours de jeu, ils seront vite épuisés, contrairement aux arbres que vous pourrez replanter à l’aide de graines ; l’essentiel de vos minerais seront trouvés à la mine, ou dans la carrière de pierre tout à l’est de la mine à l’est une fois que vous l’aurez débloquée (il vous faudra compléter tous les bundle de la pièce liée à la cueillette, ce qui attendra la fin de la première année). Dans les deux cas, les matériaux s’empilent vite ; prenez donc le temps de les stocker dans les caisses à 50 bois que vous aurez préalablement fabriquées sur votre ferme, histoire d’accumuler des fonds. Pour plus de détails sur la mine, rendez-vous à la section de ce guide qui lui est consacrée.

Enfin, pensez au charbon : très vite, vous en aurez besoin, à la fois pour fondre des lingots (voir section sur la forge en ville) mais aussi pour de nombreuses fabrications. Le charbon se trouve parfois en cassant des cailloux à la mine, mais vous serez vite à court. Une solution d’appoint consiste à utiliser la machine à recycler pour transformer vos déchets en charbon (la recette est débloquée au niveau 4 de Pêche, ou en complétant le bundle Recherches sur le terrain), et sinon, vous utilisez un Fourneau à charbon pour transformer 10 bois en 1 charbon (recette obtenue au niveau 4 de Cueillette ou dans le Paquet construction des bundles). Il s’achète aussi chez le forgeron, mais ce sera un gouffre à argent ; à ce niveau, si vous en êtes à acheter le matériau, autant acheter le bois chez Robine et le convertir.

On trouve parfois des vieux chariots remplis de charbon dans les mines : jackpot !

La cuisine

Il existe enfin une autre manière un peu différente de transformer vos produits de la ferme : cuisiner de bons petits plats. La cuisine se débloque la première fois que vous améliorerez votre maison chez Robine, installant (enfin !) un frigo et un plan de cuisine dans votre demeure. A partir de là, vous pourrez préparer des plats sur le même modèle que l’artisanat : il faut avoir les ingrédients requis dans votre inventaire (le frigo ne suffit pas, il sert juste de stockage à proximité) et connaître la recette, que vous apprendrez principalement en écoutant La reine des sauces à la télé, ou en vous rapprochant de certain·es villageois·es. Les plats vous apportent divers boosts (plus d’énergie, un meilleur score de pêche, de la santé …) qui s’accumulent (si vous avez déjà le score maximal en pêche et mangez un repas +1, votre score sera bien de 11), mais peuvent aussi être offerts aux PNJ dont ce sera peut-être le plat préféré, qui sait ? Les plats peuvent également être vendus pour des revenus additionnels. Ils sont, surtout, votre meilleure manière de vous soigner au combat (voir section dédiée).

Votre émission de télé préférée

Pêcheurs-cueilleurs

Mais toutes vos journées ne consisteront pas à planter, récolter, couper et miner. Parfois, vous aurez besoin de sources de revenus supplémentaires, ou simplement envie de vous diversifier un peu. C’est là que la cueillette et la pêche, deux autres branches de votre arbre de compétences, entrent en jeu.

La cueillette

La cueillette est à vrai dire relativement simple : elle consiste tout bêtement à ramasser les fleurs et fruits sauvages que vous trouverez au sol sur votre chemin. Le skill augmente également à chaque fois que vous coupez du bois. La plupart des plantes trouvées, comme les baies de saumon qui poussent sur les buissons autour de la ville, peuvent être transformées comme le reste des produits agricoles (en confiture, en conserve, en plat cuisiné …), mais rapportent généralement moins d’argent. Il s’agit là d’une source de revenus d’appoint, à ne pas négliger cependant ; d’abord parce que les ramasser ne coûte aucune énergie, ensuite parce qu’elles vous permettent de compléter quasi-automatiquement plusieurs bundle du Centre communautaire et donc d’en débloquer les récompenses, enfin parce que les bonus liés au skill de Cueillette affecteront le reste de votre partie et ne sont donc pas inutiles.

Merci à la cueillette qui vous offrira vos premières récompenses au Centre communautaire

La pêche

C’est à un plus gros morceau que vous vous attaquerez en voulant apprendre à pêcher. Sachez tout d’abord que, comme les fruits et légumes, les poissons ont des saisons : certains ne se trouvent qu’en été et en automne, d’autres qu’à l’hiver venu. Ils ont également des horaires : passé 19h, plus de thon dans l’océan en été et en automne, en revanche il faudra attendre l’automne et rester éveillé·e jusqu’à minuit pour espérer pêcher le doré jaune dans la rivière. Le climat joue aussi : certains poissons ne sortent que les jours de pluie. Ils ont, enfin, des lieux : le jeu distingue l’océan (en bord de plage, au sud de Pélican Ville), la rivière qui traverse la forêt au sud-ouest puis Pélican Ville, et les deux lacs, celui dans la forêt et celui au nord-est sous la mine. Certains poissons se retrouvent dans plusieurs zones, mais d’autres sont exclusifs à l’une ou l’autre. Tout cela sans compter les zones supplémentaires que vous débloquerez en avançant dans le jeu, par exemple le lac souterrain au niveau 20 des mines, ou les égoûts. Si vous recherchez un poisson particulier, pas de solution miracle : ou bien vous avez une excellente mémoire et une super capacité à noter chaque info sur un papier, ou bien vous allez voir les wikis.

Enfin, la valeur des poissons varie également de « rien » à iridium, comme pour les produits de la ferme. Leur qualité augmente si vous réussissez un perfect en capturant le poisson sans que jamais il ne quitte votre barre verte ; il varie aussi selon la qualité de l’eau. Vous ne pêcherez que des poissons de qualité médiocre sur votre ferme ou sur la berge. Il faut viser l’eau profonde, de couleur plus foncée que le bord de plage : si le meilleur endroit reste le ponton sur la plage, un bon spot pour pêcher dans la rivière sans ramasser uniquement des déchets (car oui, eux aussi sortent de l’eau parfois) se situe juste en-dessous de la maison de Jodi, où vous pouvez lancer la canne assez loin pour atteindre l’eau profonde. Notez également que plus votre skill en Pêche augmente, plus vous pourrez lancer la canne loin.

Les poissons ne sont pas aussi rentables que l’agriculture, mais ils fournissent une excellente source de revenus supplémentaire en début de partie. Et vous pouvez vous lancer les défis de Willy et tenter de capturer l’intégralité des espèces, y compris les mystérieux légendaires … croyez-moi, vous y serez encore longtemps.

Le spot des pêcheurs aguerris

Comment pêcher

Reste à comprendre comment pêcher. Première étape : il vous faut une canne à pêche. Willy vous en offre une à partir du 2e jour de jeu ; lorsque vous atteindrez le niveau 2 en Pêche, il se mettra à en vendre de meilleures à la boutique. La qualité de la canne influe simplement la possibilité d’y attacher des améliorations (appâts, bouchons, etc.) qui affectent votre taux de capture ou le mouvement de la canne.

Pour pêcher, il faut sélectionner la canne et l’utiliser comme n’importe quel outil (de base sur l’ordi : clic gauche) ; en maintenant enfoncé, la canne se lancera plus loin dans l’eau, augmentant vos chances de pêcher un poisson de meilleure qualité – plus vous êtes loin de la berge, mieux c’est. Ensuite, il faut attendre de voir des petites bulles d’eau apparaître, puis cliquer à nouveau sur le bouton d’utilisation lorsqu’un point d’exclamation accompagné du petit jingle vous indiquent que vous avez capturé un poisson.

S’ensuit le mini-jeu de pêche : à l’écran, une barre verticale dans laquelle le poisson se déplace. Votre but : faire en sorte que le poisson reste toujours à l’intérieur de votre barre verte mobile, qui symbolise votre canne à pêche. Tant qu’il reste à l’intérieur, le taux de capture augmente ; dès que le poisson vous échappe, il redescend. Si le taux de capture tombe à 0, le poisson s’enfuit ; s’il atteint 100, le poisson est capturé. A droite, une jauge de couleur qui indique le taux de capture : en rouge vif, il est à peu de choses de vous échapper ; en remontant vers le orange puis le jaune et enfin le vert, vous approchez du moment de capture, le poisson étant attrapé dès que la barre monte jusqu’en haut. Le poisson ne reste pas immobile : il se déplace de haut en bas selon des mouvements plus ou moins rapides et plus ou moins prévisibles selon son taux de difficulté – certains bougent à peine, d’autres bondissent régulièrement, d’autres enfin, les plus difficiles, ont un comportement erratique. A vous de déplacer votre canne à pêche, symbolisée par cette barre verte, pour que le poisson reste à l’intérieur : en maintenant le bouton d’utilisation enfoncé (toujours clic gauche), la barre remonte, en relâchant elle descend. Attention : quand la barre verte atteint le fond, elle rebondit, ce qui peut vous faire perdre quelques secondes de capture (sauf si vous installez un lest sur la canne). Notez que la dimension de votre barre de capture augmente avec votre score de pêche, mais pas avec la qualité de votre canne : c’est normal de ne pas réussir à capturer des poissons rares au début, vous vous en sortirez mieux avec une barre plus longue.

Alors, on a la pêche ? (rires)

Le mini-jeu de pêche peut sembler incompréhensible le temps de s’y faire, surtout si vous jouez sur téléphone/tablette. Quelques conseils : n’hésitez pas à acheter la Canne à pêche d’apprenti chez Willy, qui ajuste la dimension de votre barre de capture comme si vous étiez déjà niveau 5 et vous permet de vous exercer. Elle n’attrapera en revanche que les poissons communs : il s’agit juste de vous familiariser avec le mini-jeu, pas de s’en servir au quotidien. A titre personnel, je trouve la souris peu précise pour le mini-jeu et j’utilise à la place une touche du clavier que j’ai assignée en raccourci. N’hésitez pas à faire des petites tapes régulières : la barre retombe dès que vous ne la maintenez pas enfoncée, mais si vous êtes tout le temps enfoncé, vous perdrez une précieuse demi-seconde en voyant soudain le poisson bondir ou plonger.

Dernier point : parfois, la barre de pêche contiendra également un coffre au trésor. Pour le capturer, même logique : rester assez longtemps dessus avec votre barre verte pour remplir sa jauge. Si vous y parvenez, en plus de pêcher votre poisson, vous aurez également une ou des récompenses trouvées dans le coffre, qui peuvent varier de quelques appâts de pêche à quelque chose de très rare : dans ma seconde partie, j’ai ramassé une épée surpuissante dès mon deuxième jour de pêche par pur hasard. Attention tout de même : rester sur le trésor implique souvent de cesser de capturer le poisson, et si le poisson vous échappe, le trésor repartira aussi, peu importe que vous ayez pris le temps de le « pêcher » ou non.

La vie sociale

Votre ferme n’existe pas dans son propre espace-temps : d’autres personnes vivent aussi dans la vallée, et vous avez tout un village à explorer. Pour s’y rendre, rien de plus simple : empruntez le petit chemin à droite depuis votre ferme, puis traversez la map suivante, et vous voilà au village. De là, au nord, le centre communautaire puis la montagne (accessible également depuis le chemin au nord de votre ferme), à l’est le musée et le marché Joja, au sud la plage et l’océan, à l’ouest la forêt (accessible depuis le sud de votre ferme). Au milieu de tout cela ? Des tas de gens !

Chaque habitant·e du jeu aura sa propre personnalité, son propre emploi du temps et ses propres goûts. L’emploi du temps des PNJ est déterminé à l’avance et dépend de nombreux facteurs, à savoir la saison, le temps, le jour de la semaine et l’heure. Par exemple, Leah passe l’essentiel du printemps, entre midi et 19h30, à dessiner en forêt, notamment sur le ponton du lac à compter de 15h. Mais ce ne sera pas le cas s’il pleut où elle préférera rester chez elle, ni le lundi où elle passe la journée à faire du shopping chez Pierre. Bien entendu, il ne s’agit que du printemps : l’été, elle préférera dessiner sur la plage. Certaines dates sont aussi plus spécifiques : les personnages auront leur rendez-vous médical annuel une fois par an. Pour vous en sortir, pas de recette miracle : ou bien vous acceptez le plaisir de la découverte mais aussi de l’échec, et acceptez l’idée qu’il vous faudra un bon moment avant de savoir où trouver le PNJ dont vous avez désespérément besoin, ou bien vous choisissez la facilité comme moi et vous vous référez aux wiki qui vous renseigneront de manière très précise sur chaque personnage. Il y a un vrai plaisir à suivre un peu de logique et se dire « non mais on est le week-end, donc untel ne travaille pas, et puis on est en fin de journée, je crois qu’il sera au saloon » et réaliser qu’on a deviné juste, mais les wiki peuvent aussi servir en cas d’urgence, par exemple pour compléter une quête timée.

Au moins, Marnie est souvent à son ranch, je devrais la trouver facilement … pas vrai ?

La vie sociale ne sert pas qu’à remplir le jeu de personnages avec lesquels interagir : chaque personne aura une jauge d’affection avec vous, qui commence à zéro coeur et peut monter jusqu’à dix coeurs pour les PNJ classiques, et douze pour les personnages romançables (quatorze avec votre époux·se). De la romance ? Dans mon simulateur de vie à la ferme ? It’s more likely than you think. Chaque coeur symbolise 250 points d’affection, qui peuvent être gagnés de différentes manières : parler chaque jour à un PNJ vous fera gagner 20 points, mais vous pouvez également compléter des tâches pour elles et eux, choisir les bonnes options de dialogue dans leurs événements, et leur offrir des cadeaux. La barre peut également descendre jusqu’au dernier coeur atteint si vous oubliez de leur parler (-2 par jour pour les personnages non romancés), si vous leur offrez un cadeau qu’ils ou elles détestent, que vous fouillez les poubelles en leur présence (sauf Linus qui aime ça).

Vous pouvez offrir à peu près tous les objets fabriqués et produits de la ferme à des PNJ en les sélectionnant dans votre inventaire puis en cliquant sur la personne lorsque l’icône de cadeau s’affiche. Mais attention : chacun ses goûts ! Untel adorera les minéraux tandis qu’un autre les détestera de tout son coeur, et gaffe à offrir du fromage à quelqu’un qui déteste ça ! A l’inverse, il y a aussi des cadeaux préférés qui vous rapporteront bien plus de points. Là encore, pas de mystère : ou bien vous expérimentez en tentant de suivre les infos que le jeu vous donne (Evelyn vous explique les goûts de son mari à plusieurs reprises) et en tentant des déductions logiques, ou bien vous suivez les wiki. A noter que le jeu est sympa et propose désormais de garder en mémoire les cadeaux offerts, vous permettant depuis votre onglet social de votre inventaire de voir ce que vous avez offert et à qui, et si les cadeaux ont été appréciés ou non. De quoi se foirer une fois, mais pas deux ! Pensez également aux anniversaires : la valeur des cadeaux est décuplée, ce qui, combiné à un cadeau très apprécié de la personne, peut vous propulser en un geste dans les bonnes grâces de quelqu’un.

Pour gagner l'affection de quelqu'un (de l'élu·e de votre coeur ? wink wink), pas de secrets : parlez-lui tous les jours, offrez-lui des cadeaux chaque semaine (un max par jour, deux max par semaine) et pensez à son anniversaire. Rendez-lui visite dans sa maison une fois les deux coeurs atteints, le reste se débloquera au fil du jeu.
Désolée Emily je ne t’offrirai plus jamais de baies de saumon …

L’intérêt de tout cela ? Eh bien, outre le plaisir de vous sentir aimé·e, atteindre un certain nombre de coeurs avec les PNJ déclenche des événements spéciaux qui peuvent vous aider à mieux les connaître, ou tout simplement vous apporter des bonus plus matériels, pour vous les sans-coeur qui ne pensez qu’en termes de récompenses concrètes. Par exemple, atteindre deux coeurs avec Caroline puis entrer sa serre dans sa maison peut être une bonne idée … De plus, vous ne pourrez pas entrer dans la maison des gens en leur absence ni visiter leur chambre avant d’avoir atteint un certain nombre de coeurs, ce qui peut bloquer des lieux, des interactions ou des quêtes.

Enfin, vous pouvez romancer des personnages : ceux-ci sont indiqués par un subtil « célibataire » dans le menu et n’attendent que vous pour les séduire. Pas d’orientation sexuelle dans le jeu, les PJ romançables sont ce qu’on appelle généralement player-sexual : peu importe votre genre, vous pourrez séduire qui vous voulez. Une fois atteint le nombre de coeurs requis, vous pourrez les séduire en leur offrant un bouquet de fleurs … mais le jeu se chargera de vous l’expliquer en temps venu.

Cette vie de famille ne vous fait pas rêver ?

Enfin, le jeu propose des événements spéciaux rythmant la vie du village. Vous serez toujours averti·e un ou deux jours avant par courrier de la tenue de l’événement, vous laissant le temps de planifier votre emploi du temps. Fête du village, danse, cérémonie de passage de saison, Halloween, les occasions sont variées et se déroulent à divers endroits de la map, et ne se déclenchent qu’en entrant au bon endroit : si vous voulez faire l’ermite ce jour-là, rien ne vous en empêche, mais le jeu vous rappellera que l’événement vient de commencer, et où. Il est recommandé de s’y rendre, d’abord pour le plaisir du lore et de la vie sociale, ensuite parce que ces événements sont souvent l’occasion de gagner des récompenses spéciales ou d’acheter des produits uniques. Ainsi pour les fraises le 13 printemps comme je vous le conseille dans la section « Faire ses premiers pas ». De plus, c’est souvent l’occasion de gagner des coeurs avec de nombreux habitants. Attention tout de même : quand l’événement se finit, vous êtes généralement téléporté·e dans une ellipse narrative sur votre ferme, mais tard (souvent à 22h). Pensez-y donc si vous avez de nombreux arrosages ou récoltes de prévues.

Vous ne voudriez quand même manquer un moment de fraternité et de convivialité pareil ?

Les boutiques

Un certain nombre de PNJ tiennent leur propre boutique où vous passerez le plus clair de votre temps. Leur emploi du temps est quant à lui directement indiqué sur la carte, contrairement à celui des PNJ eux-mêmes.

Le magasin général de Pierre

Sans doute celui où vous passerez le plus de temps au commencement du jeu, le magasin de Pierre est l’endroit idéal pour acheter vos graines, revendre vos fruits, légumes et produits de la cueillette si vous n’avez pas tout balancé dans la caisse de vente sur votre ferme, et augmenter votre sac à dos. C’est aussi là que vous achèterez des produits de cuisine (riz, huile …), des graines d’arbre fruitier et un peu de déco pour votre maison. Il ouvre dès 9h du matin et devrait être votre première visite chaque premier jour du mois. En plus, vous y croiserez souvent beaucoup de monde à qui dire bonjour dans la foulée : tout bénef !

Situé sur la place du village, il est impossible à manquer. Notez qu’à côté de la porte se trouve un panneau d’affichage sur lequel sont indiqués d’un côté le calendrier des anniversaires et des événements du village, et de l’autre les quêtes : des missions temporaires données par des villageois sur 48h et qui peuvent vous rapporter à la fois de l’argent et de l’amitié. Pas de pénalité si vous ne complétez pas une quête après vous y être engagé·e.

Pensez à jeter un oeil au panneau tous les jours !

La clinique

Juste à gauche du magasin de Pierre se trouve la clinique de Harvey, le médecin local. Peu de choses à dire ; Harvey vend des produits médicaux, qui redonnent de la santé et de l’énergie et peuvent éliminer l’épuisement.

Le saloon

Toujours sur la place du village, le saloon de Gus ouvre en fin d’après-midi et c’est là que vous trouverez la plupart des habitant·es le soir venu. Vous pouvez aussi jouer au Roi de la Prairie sur une borne d’arcade, ce mini-jeu à l’intérieur du jeu, lié à des succès steam si vous êtes à la chasse aux achievements. Gus vend quelques plats et boissons, utiles à offrir sur place (de la bière à Pam, de la salade à Leah …) ou simplement pour vous.

Le forgeron

Traversez le pont après la maison de Lewis, remontez un tout petit peu, et vous voilà devant la boutique de Clint, le forgeron. Voilà un autre lieu qui vous sera très utile en début de jeu. Clint vend de la pierre et du charbon, mais aussi des minéraux – cuivre, argent et or -, peut transformer vos géodes et améliorer vos outils. Vous trouverez parfois des géodes en minant des tas de pierre et de minéraux, souvent dans les Mines ; Clint les casse pour 25Po pièce et en sortiront au choix des ressources ou des minéraux et fossiles à apporter au musée.

Mais l’amélioration des outils est certainement le service le plus important qu’il puisse vous rendre. On l’a vu plus tôt, vous disposez d’un certain nombre d’outil pour vivre votre vie à la ferme ; mais ils sont, de base, de faible qualité. Dépensez 2000Po et cinq lingots de cuivre, et vous transformerez un outil en outil en cuivre : la houe et l’arrosoir peuvent désormais cibler plusieurs cases en un seul clic, la pioche peut briser en un seul coup la plupart des cailloux, la hache coupe les souches plus épaisses sur votre ferme … Chaque amélioration (cuivre, argent, or, iridium) coûtera plus cher mais vaudra largement la peine. Améliorer vos outils devrait être un de vos objectifs à moyen terme sur votre première année, ce qui implique de bien gérer vos matières premières. Un conseil pour l’arrosoir : comme Clint passe une journée entière sur votre outil, pensez à lui donner votre arrosoir une veille de jour de pluie, ainsi il le réparera pendant ces 24h où vous n’aurez pas besoin d’arroser vos plantes et vous le récupérerez tout neuf le surlendemain matin. Et qui sait, peut-être que bientôt, vous pourrez casser ces gros troncs d’arbre à l’ouest de la forêt …

Conseil rapide : si vous n'allez pas vite à la mine en début de jeu casser des cailloux, vous attendrez peut-être un moment avant d'avoir votre première fournaise (Clint vous l'offre lorsque vous trouvez votre premier minerai de cuivre). En ce cas, achetez un minerai directement chez Clint : ça y est, le jeu comptera ça comme votre premier minerai "trouvé" et débloquera l'event le lendemain.
Clint dans ses oeuvres

Le musée

A côté du forgeron, vous trouverez également un bâtiment très intéressant tenu par Gunther, que les aficionados d’Animal Crossing devraient vite apprécier. Au commencement du jeu, le musée est désespérément vide. Mais à force de casser des géodes, vous finirez bien par trouver un objet dont la description vous suggère simplement de le faire identifier par Gunther : il suffit d’aller lui parler au comptoir et vous pourrez lui donner les objets qu’il ne possède pas déjà. Attention : ils quittent alors votre inventaire pour de bon et rejoignent les collections du musée.

Vous pouvez également donner à Gunther des fossiles et artefacts archéologiques, généralement trouvés en creusant le sol avec votre houe là où des petits traits noirs s’agitent dans le sol : parfois, vous ne déterrerez qu’un caillou, mais avec un peu de chance, vous trouverez l’artefact nain qui vous manquait.

Gunther aura régulièrement des récompenses à vous donner une fois un nombre X d’objets, minéraux ou artefacts donnés au musée, donc ne négligez vraiment pas cet aspect du jeu.

Un bon coup de houe dans ces trois petits traits, et une surprise vous attend

La cabane de Willy

Sur la plage au sud, à compter du 2e jour, Willy achète vos poissons et vous vend cannes à pêches et appâts. Une excellente stratégie est de pêcher directement sous sa boutique, puisque l’eau y est profonde et poissonneuse, et de retourner lui vendre vos prises dès que l’inventaire commence à bien se remplir. Attention, il ferme à 17h, ne vous laissez pas avoir par le temps.

La scierie

Au nord du village, après le centre communautaire (ou depuis le chemin au nord de votre ferme qui serpente vers l’est), vous atteignez la maison et boutique de Robine, celle qui vous accueille au tout début du jeu. Robine vend du bois et des matériaux, mais surtout, elle construit les bâtiments de ferme : c’est auprès d’elle qu’il faut aller pour vos granges et poulaillers, pour un silo, un puits, mais aussi pour agrandir votre maison. C’est que celle-ci commence toute petite, mais vous pourrez débloquer des pièces supplémentaires au fur et à mesure : la première amélioration débloque la cuisine (la pièce) et donc la cuisine (le fait de faire à manger). De fait, ne pensez même pas à vous marier et fonder une famille si vous n’avez pas agrandi votre maison. Robine vend aussi de la décoration (meubles, papiers-peints) et de manière générale, ses services coûtent cher et prennent plusieurs jours, mais sont à la hauteur de l’investissement.

La Guilde des aventuriers

Une fois que vous aurez pénétré dans la mine et tué dix slimes comme demandé par Marlon (voir section Combattre et explorer), vous aurez le droit d’entrer dans la Guilde, située à droite de l’entrée des mines, au nord-est du village. Elle ouvre à partir de 14h et à l’intérieur, Marlon vous y achètera et vendra armes et armures/anneaux, ainsi que les restes des créatures tuées (mais rappelez-vous ce que j’ai dit : on ne jette rien et on garde plein de trucs tant qu’on n’en a pas trouvé l’utilité !). Vous y trouverez aussi les objectifs d’éradication, impliquant de tuer un certain nombre de monstres de chaque type. Les objectifs devraient vous suivre tout le jeu avant d’être complétés, certains impliquant des zones secrètes qui ne seront pas abordées dans le présent guide ; là aussi, en compléter un vous octroiera une récompense.

N’est-ce pas cosy pour un endroit qui vend des armes ?

Le ranch de Marnie

Nous voici à présent au sud de votre ferme et à l’ouest de Pélican Ville, dans la forêt, où Marnie tient son ranch. C’est chez elle que vous achèterez des animaux, mais aussi du foin ; c’est simple, si vous négligez les animaux les premiers mois, vous n’aurez pas grand-chose à faire chez Marnie, et sinon, vous passerez sans doute votre hiver à vous ruiner en foin à moins de vous être déjà préalablement ruiné·e dans la construction d’un silo chez Robine. Je plaisante, il est largement faisable d’avoir un bon budget animaux dès la première année, mais ce sera une demande supplémentaire en temps et en énergie.

Le chariot de voyage

Tous les vendredis et les dimanches, au nord-ouest de la forêt, juste à l’ouest en arrivant depuis votre ferme, vous trouverez une marchande ambulante qui vend des produits spéciaux depuis son chariot. Ses prix sont souvent très élevés, mais elle vend parfois des produits rares que vous ne trouverez pas ailleurs, et des produits hors saison : il est donc utile d’aller ne serait-ce que jeter à un oeil à ce qu’elle propose, on ne sait jamais.

La maison en ruines

Tout au sud de la forêt, vous trouverez une maison en ruines, dans laquelle une souris élit domicile dès que vous aurez obtenu votre premier succès in-game (ce qui devrait arriver assez vite). Elle vous prévient en vous envoyant un courrier le lendemain. Ce qu’elle vend ? Des chapeaux, dont le nombre augmente à chaque fois que vous obtenez un succès. Quelle utilité ingame ? absolument aucune, mais j’avais envie de la mentionner. De rien.

Désolée mais c’est adorable ok

Le marché Joja

Au-dessus de chez Clint, vous trouverez votre ancien employeur, l’ennemi capitaliste du moment, le rival de Pierre, la boîte qui … euh … bref vous trouverez le marché Joja. Vous y trouverez peu ou prou les mêmes produits que chez Pierre (à part, étrangement, le vinaigre, exclusivité de Pierre), quoiqu’un peu plus chers (à moins de prendre une carte de membre), mais à des horaires plus tardifs que ce dernier.

Attention : Morris, le gérant, vous offre une carte de membre à 5000PO, mais ne la prenez pas à moins d’être tout à fait certain·e de vouloir vous engager sur cette voie : sans spoiler, la corporation cherche à phagocyter le village comme vous l’explique Lewis, le maire, dès que vous débloquez le centre communautaire, et Morris précise bien qu’il n’a plus besoin de grand-chose pour réussir. Si vous prenez la carte, vous aurez des réductions de qualité au marché, mais cela aura des conséquences définitives au niveau du Centre communautaire et du scénario global du jeu ; on peut voir la voie Joja comme la « mauvaise » voie si, comme moi, vous croyez encore aux idéaux et à la morale dans un monde capitaliste. Vous ne serez pas bloqué·e dans vos relations humaines ni dans les avancées que proposent le Centre, ceci dit, et rien ne vous empêche de choisir cette voie ; je ne la recommande néanmoins pas pour une première partie.

Combattre et explorer les mines

On l’a vu, vous débloquez l’accès aux mines dès le 5e jour du jeu. A partir de là, vous pouvez vous y rendre n’importe quand et à n’importe quelle heure ; il suffit d’emprunter le chemin nord depuis votre ferme puis de partir vers l’est et d’aller au nord du lac ; ou bien, depuis le village, de remonter vers le nord et la maison de Robine puis de longer le lac. La première fois que vous entrez dans les mines, Marlon vous y accueille et vous offre votre première épée avant de vous laisser explorer. Devant vous, une échelle : l’emprunter vous conduit dans le premier niveau des mines, félicitations !

Cet endroit remplit deux fonctions : premièrement, il sera très rapidement votre première source en pierre et matières premières une fois les cailloux de votre ferme épuisés. Deuxièmement, vous vous y battrez.

On peut dire que le début ne paie pas de mine … j’aime l’humour

Le combat

Il est relativement simple : vous sélectionnez votre arme (au début, l’épée donnée par Marlon), vous cliquez gauche (sur le PC) pour donner un coup, et ça touche les ennemis à proximité. Répétez jusqu’à ce que l’ennemi meure. Si l’ennemi vous touche, vous prenez des dégâts dans votre jauge de santé, qui n’apparaît que dans un contexte de combat. Si vous tombez à 0PV, vous vous évanouissez et vous réveillez à la clinique, en ayant perdu en route une partie de votre inventaire.

Les armes ont également une attaque secondaire (clic droit de la souris) qui varie selon leur type : les épées parent, les gourdins donnent un grand coup au sol, etc. Chaque type d’arme et, à l’intérieur du type, chaque arme aura des caractéristiques différentes : outre les dégâts, il y a une question de vitesse (les dagues enchaînent les attaques plus vite qu’un gourdin), de portée (un gourdin repoussera l’ennemi plus loin qu’une dague et touchera à plus large distance), etc. Rien de bien élaboré non plus, mais de quoi vous amuser à customiser un peu votre style de jeu.

Et pan, dans les dents !

Notez que donner un coup ne vous coûtera pas d’énergie.

Il existe également plusieurs types d’ennemis, dont la variété se renforce au fur et à mesure que vous creusez profond dans les mines. Leurs façons de se battre varieront (chauve-souris et serpents volants partagent une certaine passion pour le fait de vous tourner autour, vous attaquer, puis s’éloigner avant de revenir à la charge), leurs stats aussi, et ils lâcheront parfois du loot en mourant – comme d’habitude, gardez-en un peu, entre les bundle du Centre et les recettes de cuisine ou d’artisanat, vous devriez leur trouver une utilité.

L’exploration

Mais les mines ne se résument pas à du dungeon crawling sans fin. On l’a vu, vous êtes surtout là pour casser du caillou. De ce côté là, tout est toujours aussi simple : un ou deux coups de pioche et c’est parti. Car oui, certains rochers de la mine sont plus costauds et demanderont plusieurs coups, jusqu’à ce que vous amélioriez la pioche en question (voir section sur le forgeron). Certains rochers, un peu différents, donneront des minéraux (pour Gunther ou pour l’artisanat).

Quand vous commencez la mine, vous vous retrouvez au niveau -1. Assez vite, en cassant l’un ou l’autre caillou, vous révélerez en-dessous un escalier vers le niveau suivant : c’est en effet ainsi que l’on progresse dans la mine. Il n’est pas du tout nécessaire de tout casser ni de tout éradiquer – sauf dans les niveaux précisant dès le début qu’il s’agit d’une zone d’éradication, le jeu est bien fait tout de même. Si vous avez de la chance, vous trouverez l’échelle très vite, sinon … moins. Tous les multiples de 5, arriver dans le niveau débloquera un palier d’ascenseur, qui vous permettra de naviguer plus rapidement d’un niveau à l’autre.

A terme, vous pourrez prendre l’ascenseur sur 120 niveaux : mieux que prendre l’échelle un par un

A tout moment, vous pouvez choisir de quitter la mine : il suffit de revenir à l’entrée du niveau et cliquer à nouveau sur l’échelle (ou sur l’ascenseur) et choisir de remonter.

S’enfoncer toujours plus profondément apporte son lot de récompenses et de risques : côté risque, c’est simple, les monstres seront de plus en plus forts et il vous faudra de meilleures armes pour espérer vous en sortir. Côté récompenses, vous trouverez des minéraux plus intéressants (n’espérez pas miner de l’argent avant le niveau 40 et de l’or avant le niveau 80), du meilleur loot, etc. De plus, certains niveaux abritent des lacs intérieurs où pêcher des poissons rares.

Niveau stratégie, il vaut mieux planifier vos journées à l’avance. Les jours de pluie, et bien entendu l’hiver où rien ne pousse, sont d’excellents candidats étant donné que vous n’aurez pas utilisé votre énergie à planter, arroser et récolter. Vous pouvez vider votre sac avant d’y aller, car l’inventaire se remplit vite : pas besoin de hache ou de canne à pêche, mais prenez la pioche (duh), une arme (duh) et votre houe pour les sols de terre arable à l’intérieur (mmh, une bonne carotte des cavernes trouvée dans la terre). Emmenez quelque chose à manger pour vous soigner en cas de besoin mais aussi récupérer de l’énergie vite dépensée à casser des cailloux ; le casse-croûte débloqué au niveau 1 de Cueillette est très utile en tout début de jeu, tout comme le steak des cavernes (oui c’est peu ragoûtant mais écoutez on fait ce qu’on peut). Plus tard les plats cuisinés devraient vous satisfaire. Évidemment, des fruits et légumes récoltés par la cueillette comme un petit tas de baies de saumon font tout autant l’affaire. N’oubliez pas que la guilde n’ouvre pas avant 14h mais que le forgeron ferme à 16h : si vous voulez faire ouvrir vos géodes le jour même, il faudra anticiper une heure de trajet retour le temps de sortir. De toute façon, les premiers jours, vous devrez remonter tôt tant vous aurez vite dépensé votre énergie : avec des outils nuls et des stats faibles, chaque action coûtera cher.

Protip : un peu plus tard dans le jeu, quand vous voudrez rentabiliser vos runs et votre temps, munissez-vous de bombes pour faire exploser plein de cailloux d'un coup (et donc révéler très vite l'échelle) ainsi que d'échelles fabricables à 100 pierre l'unité en cas de besoin.
La mine change de biome, de minéraux et d’ennemis à mesure que vous vous y enfoncez

Divers

Bienvenue dans les conseils en vrac qui n’ont pas su trouver leur place ailleurs !

Premièrement, rappelons que le jeu a plein de secrets, à découvrir à notre guise. Le présent guide s’en tient, comme annoncé, à des conseils pour débuter le jeu : il y a de nombreuses zones et aspects que je n’ai pas évoqués, parce que vous ne les débloquerez que tardivement. De manière générale, la plupart découleront de votre progression auprès du Centre communautaire et de votre complétion des bundles, et donc du scénario principal, et ils suivront la même logique (nouvelle zone de combat, nouvelle zone de pêche, nouvelle marchande …).

De fait, même après avoir complété le Centre communautaire, tout ne sera pas fini, loin de là ; ce n’est en réalité qu’une étape dans l’histoire, tant le développeur a rajouté de contenu au fil des mises à jour. Il vous restera bien des lieux et des événements à débloquer. Il y aura de nouveaux défis ingame, mais vous pouvez aussi vous en fixer d’autres, comme ceux présentés par les achievements, ou les collections internes au jeu (tout récolter, tout vendre, capturer même les poissons légendaires). On raconte que des créatures et même des armes légendaires seraient à découvrir, de nouvelles options de customisation seraient disponibles, d’étranges messages nous incitent à suivre des plans mystérieux à travers le village, des personnages cachés dans l’ombre auraient peut-être bien leur propre étrange commerce et leurs propres défis à nous soumettre … et après tout, même si l’on pense avoir tout découvert, il y a toujours la possibilité de recommencer. Le jeu n’a quoi qu’il en soit pas de « fin » en soi et c’est à vous de décider quand vous voulez arrêter ou recommencer autrement, sur une autre carte, en vous lançant d’autres objectifs, etc. Sans parler des mods (listes ici ou ) et du multijoueur.

Il vous faudra réussir plusieurs quêtes secrètes pour débloquer ce puits de sagesse

Plus terre-à-terre : attention à ne pas parler à un personnage en tenant un objet (poisson, fruit, déchet …) dans ses mains (affiché au-dessus de notre tête quand on marche) : le jeu va automatiquement l’offrir au personnage, ce qui peut causer des ennuis. Particulièrement dangereux pour les gens jouant sur téléphone ou tablette, mais ne pensez pas que votre souris ou votre Joy-Con vous immunisent contre ce type d’erreur.

Pour visualiser votre progression dans un bundle ou vérifier si le poisson que vous venez de pêcher est utile pour le Centre ou a déjà été offert, pas besoin de courir chaque jour jusqu’au Centre : dans votre inventaire, en haut à droite, un petit symbole d’arbre vous amène sur le menu et des bundles et permet de consulter tout ça très facilement. Par contre, il vous faudra toujours vous déplacer pour déposer vos offrandes.

Ce petit bouton sera votre ami

N’hésitez pas à quitter le jeu si votre journée s’est très mal passée (vous avez vexé tout le monde, vous êtes tombé·e KO au combat et avez perdu vos précieuses caramboles …) : comme le jeu sauvegarde automatiquement chaque nuit, il n’enregistrera pas vos bêtises et vous n’aurez qu’à recommencer la journée.

La chance, annoncée par la diseuse de bonne aventure à la télé, n’est pas tout à fait négligeable : elle détermine notamment les chances de trouver l’échelle vers le niveau suivant des mines, la probabilité d’avoir du charbon et du loot de qualité en minant, la probabilité d’apparition de trésor en pêchant, le doublement des récoltes sur les plantes présentant cette possibilité (pommes de terre, myrtilles …), etc. Pas de quoi vous empêcher de jouer, mais prenez-la en compte tant qu’à faire.