logo du site Un site de la communauté Canard PC
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
fermer
logo du site
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Don’t Starve – Shipwrecked

c'est l'amour à la plage

Genre :

Dernière MaJ : 11/09/2021

Ce guide part du principe que vous avez déjà joué à Don't Starve classic. Même si le jeu change beaucoup, au point où il aurait pu s'appeler Don't Starve 2, les techniques de base gagnent à être connues. Pour se faire, je vous renvoie au guide d'Izual en cliquant ici. 

Partez explorer un monde entièrement nouveau, un monde où, comme d’habitude, tout ou presque souhaitera votre mort. À la différence du Don’t Starve classique, l’ambiance et les musiques vous paraitront moins déprimantes. Les couleurs sont vives et ce petit air entrainant vous donnera certainement envie de siroter un cocktail en bord de mer.

Ce guide vous aidera à faire vos premiers pas sans mourir tout de suite et à rapidement voler.. euh voguer de votre propre barque ?! Car oui, pour survivre, il va falloir naviguer dès le 2e jour de votre périple.

Veillez à bien choisir votre personnage en prenant le plus « facile » pour débuter votre exploration le temps d’avoir le jeu bien en main.

Ça s’annonce bien

Présentation générale

À la recherche des premières ressources

Votre aventure commence sur la terre ferme. Les bouts de navire qui vous entourent vous font comprendre que vous avez survécu à un naufrage. Cette fois-ci ce n’est pas Maxwell qui vous accueille à votre réveil mais un perroquet pirate qui après avoir donné quelques coups de bec aux débris de votre embarcation, s’envole en vous laissant totalement seul et dépourvu de tout matériel. Vous devrez donc « tenter » de rester en vie en commençant par rendre cette première journée la plus fructueuse possible.

Reprenez rapidement vos bonnes vieilles habitudes de cueillette. Commencez par rassembler de quoi fabriquer une pioche ce qui vous permettra d’avoir rapidement une source plus importante de pierres et de silex en cassant les simples rochers présents sur la plage. Une fois que vous aurez trouvé assez de pierres, privilégiez la fabrication du marteau (directement accessible dans les onglets) ce qui vous permettra de détruire les caisses en bois ainsi que la dépouille du navire et planches qui vous entouraient à votre réveil. Cette manœuvre vous permettra d’avoir rapidement des bûches et un kit de réparation de bateau (ou équivalent : radeau, cargo…).

Avec la hache vous déciderez de couper quelques palmiers afin de récupérer bois et palmes. Une fois 4 feuilles de palmier récoltées vous pourrez ainsi vous confectionner un sac à dos de fortune. Enfin, vous pourrez vous créer une machette qui vous sera bien utile si votre île dispose d’une petite jungle où vous pourrez récupérer vignes et pousses de bambou afin de vous créer un radeau un peu plus rapide que le radeau en bois de base. À la nuit tombée, ne perdez pas des ressources inutilement en plaçant un feu. Profitez plutôt de ce court moment pour récolter le plus de paille et brindilles possibles, éclairés par la simple lumière d’une torche.

Sauf si vous avez eu de la chance de commencer sur une grande île qui comprend plusieurs biomes, une journée devrait vous suffire à faire le tour.

On y voit comme à travers une pelle !

Débuter l’exploration

Personne pour vous apporter du sucre, du thé ou du rhum, il est temps de partir en mer trouver une île agréable qui pourra accueillir votre future base ! Pour cela, partez à la recherche d’or et de vivres.

Prenez dans votre inventaire le radeau précédemment crée, et le déposez-le sur la mer. Sur ce type d’embarcation, il est impossible de garder sa torche et de ramer en même temps. Attention donc lorsque vous vous retrouvez en mer en pleine nuit. Pensez à vous mettre à l’abri dans des zones où abondent les coraux, la mer y étant plus calme.

Si vous avez pris Walani comme personnage, celle-ci vous fera commencer l’aventure équipé d’une planche de surf, très pratique pour vous déplacer assez rapidement et embrasser les vagues. Autre avantage de la planche de surf, elle vous permet de garder les mains libres. La planche est donc idéale pour se déplacer à la nuit tombée dès le début du jeu.

Selon le type de mer (hauts fonds, mer profonde…) votre radeau ou équivalent s’usera plus ou moins vite. Il sera donc très important pour vous de surveiller l’état de votre navire afin d’éviter de couler. Lorsque vous êtes sur une île et que vous souhaitez vérifier l’état d’une embarcation, faites un clic droit pour avoir toutes ses infos. Vérifiez toujours la santé d’un bateau avant de sauter dessus. Sachez aussi que lorsque vous êtes en mer, certaines attaques de bestioles, de gros poissons ou la prise de vagues de face causeront des dommages à votre embarcation. Et dans ce dernier cas de figure, l’eau vous mouillera ce qui vous fera perdre des points de santé mentale dans la grande majorité des cas. Car en effet, selon le personnage choisi et son degré de dépression de base, il sera plus ou moins gêné de porter un tee-shirt mouillé.

Pour commencer, il sera préférable de rester dans les hauts fonds, car qui dit haut fond dit île. Il y a donc forcément d’autres îles à visiter à proximité et vous éviterez d’endommager rapidement votre embarcation. Ce temps-là vous permettra de vous familiariser en douceur avec ce type de navigation.

Lors d’une attaque, il vous sera nécessaire de soit partir en ramant le plus loin possible en vous aidant par exemple des vagues pour prendre de la vitesse, dans ce cas là essayer de suivre le sens du vent pour vous éviter une difficulté supplémentaire, soit de taper l’ennemi et de vous éloigner lorsque celui-ci attaque afin d’éviter de couler. Seul un gilet de sauvetage peut vous éviter la noyade, mais il est très rare d’en trouver un dès le début du jeu.

Si vous réussissez à trouver de l’or rapidement (il y a souvent de gros rochers dans les jungles), fabriquez une Science Machine, un petit navire qui sera d’une part plus solide mais aussi plus rapide, une lance pour faire plus de dégâts, un plus gros sac à dos pour pouvoir stocker davantage de trucs. Attention toutefois à l’endroit où vous déposez votre Science Machine car une fois les pieds dans l’eau celle-ci sera inutilisable (du moins le temps de sécher). Il sera important de prendre en compte la montée des eaux et d’anticiper la période de la mousson mais nous y reviendrons un peu plus loin.

La plaisance, c’est le pied

Poursuivre l’exploration

Si vous êtes habitué au Don’t Starve classique vous devriez pouvoir survivre aisément les 21 premiers jours. Si vous n’êtes pas familier au jeu de base, votre principale difficulté résidera aux alentours du 8e jour lorsque vous ferez pour la première fois la connaissance des Crocodogs. Ceux-ci sont équivalent aux chiens sauvages dans la version originale du jeu. Variante de ce dernier, les Crocodogs apparaitront aussi bien en mer que sur la terre ferme. Il vous sera donc nécessaire de les affronter directement ou d’aller chercher de l’aide auprès d’autres animaux. Il est important de noter qu’il vous sera nécessaire de savoir les combattre car ceux ci reviendront à chaque fois plus nombreux et de façon aléatoire tout au long de votre progression dans le jeu. N’hésitez pas à user de pièges divers et variés pour vous défendre ou vous protéger en vous fabriquant par exemple une armure en bois. Rappelons également que l’armure et le sac à dos ne sont pas compatibles. Heureusement, lorsque vous lâchez votre sac à dos en mer, celui-ci apparait sur la carte et ne coulera pas, contrairement à d’autres objets. Sélectionnez bien ce que vous rangez dans votre sac et ce que vous gardez dans vos poches, au risque de perdre de la marchandise.

Tous les éléments importants apparaitront sur la carte comme les bouteilles à la mer contenant des cartes, les trésors marqués d’une croix, les valises, téléporteurs…

Pensez également à avoir toujours sur vous de quoi vous faire un anti venin car nombreuses sont les fois où vous croiserez le chemin d’un animal ou d’un insecte venimeux.

Merci. sea shanty !

Les différentes zones et leurs spécificités

Plage

La plage est composée principalement de cocotiers, crabes, sangliers caractériels, buissons, pierres, caisses abandonnées, de mottes de sable, coquillages, de rochers à bernacles, d’une ou deux ruches et plus rarement d’araignées. Lorsque vous déciderez de récupérer du sable pour, par exemple, protéger votre base de la marée, pensez à ne pas aplatir complètement les mottes.

Au début du jeu, lorsque vous vous serez équipé de votre sac à dos en feuilles de palmiers, laissez les cocotiers tranquilles et préférez la coupe de bananiers. Comme les arbres dans la version classique du jeu, les cocotiers peuvent se réveiller et vous attaquer à la seule différence qu’ils vous jetteront des noix de coco sur terre comme en mer. Il arrive parfois qu’en coupant un arbre, celui-ci vous lâche une noix de coco sur la tête. Pensez à bien vérifier votre jauge de santé car ça fait particulièrement mal. Ne ramassez les coquillages que si vous en avez besoin pour créer un objet ou pour faire remonter votre santé mentale car ils mettront du temps à refaire surface.

Vous trouverez quelque part sur votre carte une très petite île qui comporte une machine à sous. Cette dernière vous donnera des vivres ou fera apparaitre des monstres après y avoir inséré une pièce en or. Ces pièces sont trouvables un peu partout, lâchées par les perroquets pirates. Pièces qui peuvent être transformées en or en cas de besoin.

Il existe une autre micro île, plus difficile d’accès puisque gardée par des cavaliers flottants. Vous y trouverez en son centre la plateforme en bois. Ne vous y aventurez pas en début de partie, ce serait risquer votre vie pour rien. Si vous n’avez pas le choix et que vous rencontrez des cavaliers près de votre base, il faudra alors les combattre. Prenez-les un à un en vous collant à eux. Vous éviterez ainsi leurs projectiles (vous verrez l’ombre du projectile apparaitre sur sa future zone d’impact).

Enfin, vous tomberez certainement sur une île avec une petite dune de sable en formation, repaire du Tiger Shark et de ses petits…

Bienvenue à Galaswinda

Jungle

La jungle est composée principalement de buissons, pousses de bambou, vignes, arbres, quelques gros rochers, perroquets, toucans, singes et huttes de singes, lucioles, fleurs, araignées et serpents. Les serpents sortent principalement la nuit. Comme pour les araignées, les jaunes sont venimeux. Évitez dans la mesure du possible de frapper un singe au risque d’y laisser votre peau sous un amas de m…Manure. Si vous êtes joueur, ça reste un moyen d’avoir beaucoup de fertilisant rapidement. Dans ce cas, il vous faudra apprendre à esquiver les projectiles.

Vous pourrez bien entendu y faire construire une base, mais sachez que les singes viendront voler tout ce que vous laisserez au sol. Autre difficulté, toutes les autres bestioles de l’île étant actives la nuit, vous devrez gérer leurs différentes attaques. Idem si vous construisez votre base à proximité, lorsque vous croiserez un singe celui-ci vous suivra et cachera tout ce qu’il trouve en commençant par les pierres, le silex, l’or et mangera toutes les baies qu’il croise. Le singe pourra toutefois être un bon allié et vous lancera ses trouvailles contre quelques bananes…

Prairie

Zone verte et fleurie où poussent quelques patates douces et qui accueille fréquemment quelques ruches. C’est une zone particulièrement riche et verte donc humide. Cet élément est à prendre en compte si vous décidez d’y faire construire quelque chose. Quant aux rares mandragores du jeu, c’est dans cette zone que vous les trouverez.

Champs de pierres

Zone rocheuse où comme son nom l’indique vous permettra d’y trouver facilement de la pierre, de l’or mais aussi des gisements de lave accessibles en creusant. Le gisement de lave peut être très pratique en cas de petit creux pour vous faire griller de la nourriture. Attention toutefois de ne pas vous brûler. Il n’est pas rare d’y trouver des araignées et des Tall Birds.

Que d’eau, que d’eau

Marais

Zone abritant principalement des Fisher Merms (hommes crapaud), des marres, des trous de poison, des poissons Flup. Parfois, vous aurez la chance d’avoir un nid d’araignées à proximité, ce qui vous permettra d’y récolter facilement de la soie, des glandes pour vous soigner, de la viande, du poisson mais aussi une arme. Ces différentes créatures se détestant mutuellement, n’hésitez donc pas à les envoyer les unes contre les autres plutôt que de risquer inutilement votre vie.

Île d’abeilles tueuses

Les abeilles tueuses ne vous suivront pas sur l’eau. Vous pourrez donc toujours les attaquer depuis votre bateau et à distance ou amarrer sur l’île à vos risques et périls. Dans ce cas de figure, pensez à bien vous équiper.

Mangrove

Un biome d’arbres de mangroves, de paille et de buffles d’eau. Cette zone est plutôt tranquille lorsque les buffles ne sont pas en chaleur. Ceux-ci restent majoritairement dans l’eau mais il n’est pas rare de les trouver sur la terre ferme. N’hésitez pas lors d’attaques de Crocodogs et autres poissons comme les chiens des mers, d’aller vous réfugier chez eux.

Hauts fonds

C’est toute la zone qui entoure chaque île. Elle se reconnait par sa couleur turquoise et son calme. Vous y trouverez surtout des homards, des poissons chien, des méduses, des moules et des algues.

Vous pourrez également y rencontrer un singe prénommé Wilbur, assoupi sur son radeau…

Récifs corallien

C’est une zone assez tranquille où les vagues sont rares. Vous y trouverez surtout du corail (on s’y attendait pas), des repères de dauphins, des bancs de poisson, mais aussi quelques part sur la carte le poulpe pirate – Yaarctopus – qui remplace dans cette version du jeu le Roi Cochon. Vous lui offrirez volontiers vos trouvailles et petits plats mijotés pour espérer recevoir en échange des trésors intéressants.

Un micro-triangle des Bermudes

Océan

Zone d’un bleu plus profond, on reconnait l’entrée de la zone à l’apparition de vagues plus ou moins importantes. Servez-vous des vagues pour aller plus vite. Elles seront plus nombreuses et hautes par temps maussade mais vous donneront aussi une indication sur les phases de la lune.

À la nuit tombée vous y trouverez des bancs de bioluminescence. Si vous n’avez pas prévu votre coup et que vous n’avez pas de torche ou de lanterne à disposition et que vous êtes contraint à passer votre nuit en mer et bien c’est un bon endroit pour y passer la nuit. Attention toutefois à bien vous placer en évitant de faire du sur-place lorsque vous serez entouré de vagues…

Dans cette zone vous rencontrerez également des raies volantes vénéneuses qui vous pourchasseront en bande, des chiens des mers, plus rarement des espadons et si vous avez la patience ou la volonté de partir à leur recherche, vous pourrez également y rencontrer des baleines bleues et blanches. Une des deux n’est pas dangereuse. Vous pourrez également tomber sur des triangles lumineux qui ont le même fonctionnement que les trous de vers, des tonneaux, du goudrons…

Ne négligez pas les graines et les baies laissées par les goélands car ça reste une source de nourriture en cas de grosse disette.

Cimetière de navires

Zone très profonde caractérisée par sa couleur bleu sombre, vous y trouverez par exemple des épaves de navires, des caisses à repêcher, du tissu mais aussi le fantôme d’un pirate pas très sympathique qui décidera d’apparaitre ou non lorsque vous viderez la zone de son contenu. Fort heureusement il a la particularité d’être lent et ne suivra guère sur une longue distance.

Vous serez amené à croiser des bouteilles contenant des messages qui vous indiqueront à chaque fois le lieu d’un trésor à déterrer. Si vous tombez dessus en début de partie et que vous n’avez pas de pelle, ne perdez pas votre temps à vous y rendre. L’emplacement restera marqué d’une croix rouge tant que vous ne l’avez pas découvert. Restez vigilant lorsque vous déterrez un trésor car selon les fois le coffre n’apparait pas seul.

L’île Doydoy

Toujours de la même structure, l’île à Doydoy comporte une jungle assez vide avec une petite zone de plage. Lorsque vous ferez un clic droit sur un Doydoy vous lirez que votre personnage se sent d’humeur à protéger cette espèce en voie de disparition. Peut-être lui trouverez-vous de la compagnie ? Le Doydoy se « cueille » la nuit lorsqu’endormi. N’oubliez pas de lui donner des graines, des cailloux ou équivalent à manger si vous ne voulez pas le voir dépérir dans votre inventaire. Cet oiseau donne de très grandes plumes très solides qui pourront, une fois assemblées, vous servir aussi bien sur terre qu’en mer.

Le brouillard

Le brouillard épais marque la fin de la zone à explorer. Vous pourrez néanmoins vous laisser emporter par celui-ci pour réapparaitre de l’autre côté de la carte. Ceci peut s’avérer pratique dans certains cas. Vous sortirez du brouillard trempé et avec une santé mentale diminuée.

Volcano 2, le retour

Volcan

Cette zone est l’équivalent des caves. Il faudra y accéder en naviguant. Vous saurez que vous approchez de la zone lorsque votre caméra prendra du recul. Une fois arrivé au sommet, vous y trouverez principalement des Dragoons (les mêmes qui sont projetés sur les îles en été), des caféiers selon la saison, une espèce de cactus, de la roche magmatique mais aussi un autel à offrandes et un autre à obsidienne. En vous promenant sur le plateau qui en son centre contient de la lave, vous rencontrerez un étrange prisonnier enfermé dans une cage en hauteur. Peut-être aurez-vous envie de lui prêter main forte ?

Les différentes saisons et leurs spécificités

Attendez-vous à un tout nouveau fonctionnement. Dans ce DLC, les saisons ne durent pas toutes le même nombre de jours, les difficultés sont toutes autres et peuvent être fatales si vous ne vous êtes pas préparé assez tôt. Pour espérer survivre plus de 25 jours, il sera primordial d’avoir une bonne base et d’écouter votre personnage lorsque celui-ci vous préviendra de l’approche d’un danger. L’ignorer serait prendre le risque de voir votre base partir en miette ou en fumée voire les deux en même temps.

Des vacances de rêve

La saison calme (Mild Season)

Dure 20 jours. Vous pourrez avoir du vent et de la pluie dès le 8e jour mais rien de bien méchant. C’est la saison la plus importante car vous devrez profiter de son « calme relatif » pour créer votre base ou du moins votre base principale. Comme toujours vous devrez construire une Alchemy Engine pour la création des divers items, un Crock Pot pour la confection des plats, de planter des ressources de types baies, paille, buissons pour en avoir rapidement sous la main, un ou plusieurs paratonnerres, plein de coffres, et un peu plus tard dans le jeu un Endothermic Fire (ayez toujours un feu de prêt dans votre inventaire), un frigo, et d’un Ice Flingomatic. Dans cette version du jeu il sera important de vous créer une cheminée pour avoir un feu qui ne s’éteindra pas à la première tempête venue ou lors de la montée des eaux, une pergola en palme pour vous protéger facilement de la pluie et du soleil, des sacs de sable pour limiter les inondations, d’une machine à glaçons pour vous préparer à l’été. Il sera en effet nécessaire de vous préparer tout de suite à la saison sèche (et chaude), car il sera difficile de trouver rapidement un moyen de vous rafraichir.

Une fois que vous aurez constitué votre base, il vous sera possible de partir à la recherche d’autres ressources telle la meilleure arme du jeu, de partir découvrir des trésors, de débloquer d’autres personnages, de repérer les zones de vos alliés qui combattront les mêmes bestioles que vous surtout s’ils se font mordre… Constituer votre base vous demandera de trouver des matériaux, donc de vous familiariser avec ce nouveau monde. Ne partez pas attaquer certains boss directement, vous avez le temps ; d’autant plus que certains viendront à vous à la fin de la saison des ouragans ou de la saison des moussons.

Ce n’est qu’une fois que vous maitriserez ses aspects du jeu que vous aurez réellement envie d’exploiter les océans au risque de réveiller son gardien.

Non mais je vous jure, des fois il fait beau !

La saison des ouragans (Hurricane season)

Lorsque le paysage s’habillera d’un filtre bleu et que les goélands viendront sur la plage c’est que vous serez entré dans la saison des ouragans. Point positif, cette saison ne dure « que » 16 jours. En mer, vous devrez gérer la taille des vagues rendant la navigation plus difficile. Vous devrez également gérer le vent, le sens du vent, la grêle, les pluies diluviennes et ses orages. Il ne sera pas bon de rester en mer en pleine tempête au risque de se faire électrocuter. Veillez à toujours avoir dans votre sac à dos ou vos poches un chapeau en peau de serpent qui peut s’associer avec le k-way coordonné. Cependant comme lorsque vous enfilez une armure, le sac à dos ne sera pas compatible avec les vestes et anoraks. Il faudra donc faire un choix. Pour ma part je préfère toujours garder mon sac à dos, mettre mon joli chapeau de pluie et en cas de combat en changer pour le casque de football qui protège déjà très bien. Les chapeaux de pluie s’usent comme les voiles. Pensez à vous fabriquer un kit de couture dès que possible ce qui vous fera économiser des ressources. Pendant cette saison si vous décidez de partir en exploration pensez surtout à bien vous équiper. Pour éviter de perdre du temps et de l’énergie, utilisez une longue vue. La visibilité dépendra du moment de la journée, mais aussi de vos accessoires.

Un à deux jours avant la fin de la saison vous entendrez un sifflement au loin. Ne restez pas dans votre camp. Équipez-vous de votre meilleure épée, sac à dos ou armure et apprêtez-vous à combattre votre premier vrai boss, le Sealnado. Attention cette fois-ci car la tornade souhaitera vous emprisonner en son centre pour vous faire le plus de dégâts possible. Veillez donc bien à prendre vos distances au bon moment quitte à vous servir d’obstacles.

Le Sealnado pourra vous pourchasser pendant 2 jours complets. Pour que le combat soit plus rapide, n’hésitez pas à vous servir d’alliés. Une fois le Sealnado vaincu, laissez-le tranquille un moment puis revenez sur le lieu de sa défaite pour recevoir votre récompense…

À terre, c’est pas moins humide

La saison des moussons (Monsoon season)

Vous avez survécu jusque là ? Bravo ! Arrive à présent la saison de la mousson ! Cette saison, au filtre vert clair, durera 21 jours. Le boss de la saison est le Tiger Shark. Il n’est pas rare de le voir apparaitre à tout moment du jeu à l’instant où vous interagissez d’une façon ou d’une autre avec la mer (il semble particulièrement apparaitre au moment de la pêche). Donc si vous voyez une ombre près de vous, partez dare-dare et retournez sur terre car il sera plus facile à combattre hors de son élément naturel.

Autre difficulté majeure de la saison, les inondations et son lot de moustiques. Ah les moustiques ! Vous verrez que le son est aussi agaçant qu’en vrai tellement c’est bien fait. Vous pourrez bien entendu les tuer et récupérer leur poche de venin, mais sachez que vous n’en viendrez jamais à bout. Tant qu’il y aura des flaques, il y aura des moustiques. À vous de trouver le bon emplacement, les bonnes astuces pour éviter que votre base soit sous l’eau trop longtemps. Usez également de protections pour éviter de vous injecter plusieurs fois par jour de l’anti venin.

Pour ce qui est de l’humidité, le k-way précédemment créé devrait vous protéger. Enfin, utilisez le Brain Sprout pour vous confectionner un casque avant qu’il ne soit trop tard, et ainsi avoir accès à votre Alchemy Engine. Vous l’aurez compris, celle-ci a de fortes chances d’être momentanément indisponible.

Tout va très bien, voyons…

La saison sèche (Dry season)

Arrive enfin la dernière saison avant le retour momentané du calme, la saison sèche. La mer sera clémente, l’écran s’habillera d’un filtre jaune. Si vous souhaitez préserver votre camp principal, n’y venez que pour prendre rapidement de la glace et partez. Les œufs de Dragoons ne tomberont que sur l’île où vous vous trouverez. Soyez stratégique. Préférez des zones boisées pour pouvoir vous réfugier sous un arbre en cas de forte chaleurs. Préférez si vous vous le sentez, d’être proche des marécages pour pouvoir trouver de la nourriture facilement par le biais de la pêche. N’oubliez pas qu’au-delà des attaques par voies aériennes, arriveront aussi les attaques des Crocodogs. Vous l’aurez compris, cette saison est infernale mais reste jouable. Vous finirez un jour la saison à genoux mais vivant !

Conseils en vrac

Laissez un radeau disponible sur chaque île qui comporte une pierre de résurrection. Laissez à proximité un coffre avec le nécessaire vital.

Pour augmenter votre santé mentale ne perdez pas de temps à cueillir des fleurs sauf si vous n’avez que ça à proximité. Vous avez bien entendu d’autres possibilités comme le sommeil, la nourriture ou vous coller à un Brain Sprout mais le plus efficace reste la douceur d’un câlin. Nourrissez plutôt un groupe de dauphins et placez-vous au centre du groupe, effet garanti !

La pierre thermale ne s’use pas et sera surtout utile en été. N’oubliez pas de la placer au frigo et de prévoir de quoi vous faire beaucoup d’Endometric Fire.

À l’instar de Chester, Packim Baggims peut se customiser en fonction de ce que vous rangez dedans.

N’enlevez jamais totalement un monstre (voire des zones) dans le menu du jeu au risque de rester bloqué dans votre avancée. Préférez peu ou très peu de présence à pas du tout.

Enfin, ne jouez pas qu’à la souris. Combinez souris/clavier notamment pour récupérer des objets au sol ou sélectionner rapidement une arme.

Run for your life !!