Nos tuyaux pour Wasteland 2

Irradiez de bonheur

Télécharger PDF
Ces tuyaux ont été écrits par la rédaction de Canard PC. Nous faisons aussi des guides complets.

w2pres

Pour les fans de RPG bien velus à la Fallout, Noël est arrivé un peu en avance. Ou alors très en retard, vu que ça fait une bonne dizaine d’année que le genre était porté disparu. Et pourtant les voilà, ces dialogues inextricables, les voilà, ces quêtes complexes et ces combats tactiques, sans oublier les bonnes vieilles radiations des familles qui viendront vous faire pousser une troisième jambe. Mais qui dit RPG à l’ancienne dit aussi création de personnage assez coton et débuts difficiles. Ne souffrez plus et attrapez donc quelques tuyaux.
MERCI À : tenshu (agglomérateur) et aux canards rangers.

1. Attributs : préférez les nombres pairs pour l’Intelligence, la Vitesse, la Coordination ou la Force. Pourquoi ? En Intelligence, parce que les paliers autres que 4, 8 ou 10 ne sont pas intéressants. Pour la Force, parce que chaque niveau pair donne +1 de Constitution. Idem pour la Coordination (+1 point d’action) et la Vitesse (+1 d’Initiative, utile tout particulièrement pour les persos qui n’ont pas beaucoup de portée). A noter qu’on reçoit également un nouveau point d’action à 2, 6 et 10 en Vitesse. On peut choisir de démarrer faible en Constitution et en Vitesse et de les monter par la suite (il est parfois possible d’augmenter une stat en jeu, notamment une fois tous les 10 niveaux) mais ne faites pas ça pour la Force ou l’Intelligence, car leurs bonus ne sont pas rétroactifs.

Une feuille de perso vierge de Wasteland 2.

Une feuille de perso vierge de Wasteland 2.

2. Répartissez les compétences dans votre équipe,  à la fois au niveau individuel – n’allez pas essayer de spécialiser un type dans 5 compétences, ça ne sert à rien – et au niveau du groupe : les munitions sont rares, donc avoir plusieurs persos qui nécessitent la même arme est une plaie, au moins au début du jeu. N’ayez jamais la même compétence d’armes à feu sur deux persos à la fois ! Si vous êtes du genre prudent, vous pouvez aussi répartir les compétences d’armes et avoir quelques spécialistes de la parlotte mais garder quelques points sous le coude pour les premiers problèmes rencontrés. Ce serait dommage de se rendre compte dès la première quête qu’il vous faut un réparateur alors que vous avez pris un démolisseur.

3. Oubliez certaines compétences, mais pas toutes.  En vrac, le corps-à-corps est très difficile, les armes lourdes consomment trop de munitions au début et les compétences tordues du genre réparation de grille-pain (très pratique pour récupérer des objets avec un nom blanc, qui sont utilisables en dialogue, mais à déconseiller pour un débutant), ami des animaux ou coupeur d’alarmes ne sont certes pas inutiles – loin de là – mais tout de même très secondaires au début du jeu. Il faudra plutôt vous concentrer sur Démolition, médecin (Field Medic) et les deux compétences de déverrouillage/ouverture de coffre (respectivement Lockpicking et Safecracking), ainsi que la compétence de commandement (Leadership) sur l’un de vos persos doté d’un fort Charisme (le Charisme augmente la portée des bonus de commandement : bonus d’XP, de précision, etc., mais le Charisme total du groupe joue aussi sur les réactions des PNJ, qui seront plus coulants avec les escouades avenantes). Enfin, n’oubliez pas d’avoir au moins un gus dans l’équipe avec une bonne Perception, ça pourrait se révéler assez précieux (passive, la Perception fonctionne à l’échelle du groupe et permet de détecter les trous proches et les autres joyeusetés. Active, la Perception du personnage sélectionné influe sur la description des objets et sur la détection manuelle de pièges).

4. Osez la fabrication d’armes. Vous tomberez assez rapidement sur un personnage recrutable qui possède cette compétence, mais vous pouvez aussi la prendre par vous même et vous adonner aux joies du démontage de vos armes en trop, ce qui vous donnera des pièces de rechange qui pourront parfois se révéler être de précieux mods d’armes (lunettes, canons longs, etc.) et ainsi améliorer nettement votre équipement. De plus, avec un perso assez compétent vous pourrez déménager ces mods d’arme en arme et ainsi éviter de les perdre.

5. Agrandissez votre réserve de portraits. En créant un personnage, vous pouvez lui assigner un portrait. Ce dessin n’a aucune influence sur le jeu, mais vous permettra de repérer facilement qui est qui dans votre petite escouade. Le problème, c’est que Wasteland 2 ne dispose pas d’une réserve très fournie de portraits et vous risquez de vite tourner en rond, d’autant qu’il est assez difficile de s’immerger dans un jeu quand on a des personnages avec un aspect différent de ce qu’on imagine.  Heureusement, vous pouvez rajouter vos propres portraits (sur Windows 7, dans le dossier C:\Utilisateurs\<vous>\Mes Documents\My Games\Wasteland2\Custom Portraits) et un canard a compilé une archive (miroir) contenant plus de 350 nouvelles images d’assez bonne facture.

Embrouilles chez les grenouilles ?

La traduction officielle du jeu n’a pas été réalisée par des professionnels de la trad’, mais par une myriade de fans bénévoles (coucou HawK-EyE !). Si leur travail est généralement d’assez bonne qualité, il peut parfois manquer de finitions. Voilà qui pourra vous donner matière à réfléchir si vous hésitiez entre VO et VF.

6. Réfléchissez aux mots-clefs.  Si vous demandez quelque chose à un PNJ et qu’il refuse, vous êtes dans la panade : impossible de lui redemander en boucle en changeant deux ou trois choix de dialogues. Wasteland 2 repose sur un système de mots-clefs : quand un PNJ parle, certains mots de son texte sont soulignés et vous pouvez les utiliser pour rebondir sur la conversation. Pensez bien à l’ordre dans lequel vous allez lui parler, et ne faites pas tout à la chaîne comme un robot car oui, l’ordre compte. Pour mettre toutes les chances de votre côté, examinez toujours un PNJ avant de lui parler et abordez en priorité les sujets que vous maîtrisez.

7. Triez vos rencontres. Mettre deux points (ou plus) dans la compétence de vie en plein air (Outdoorsman) permet d’éviter dès le début du jeu les rencontres aléatoires gênantes qui peuvent se déclencher quand vos rangers voyagent. Faire ce tri économise un sacré paquet de munitions.

8. Lâchez du lest. Au cours de votre aventure, il pourra vous arriver d’être plein à craquer de matériel inutile : objets de quête assez lourds et inutilisables pour le moment, munitions pour des armes que vous ne possédez pas, etc. Au lieu de jeter tout ce beau matériel, vous pouvez l’entreposer dans la Citadelle des rangers, dans le coffre sans fond à côté de l’armurier (Sgt. Tobias Melson). Il vous attendra sagement pendant que vous partirez en mission.

9. Prenez l’initiative. Les combats sont meurtriers et vos bonshommes ne sont pas bien résistants. Le mieux est d’avoir l’initiative à chaque bataille : si vous flairez une embuscade ou une baston imminente, dégroupez vos rangers (barre d’espace) et placez-les en ligne, loin des ennemis. Faites-les s’agenouiller pour qu’ils aient moins de chance d’être touchés et plus de chance de viser juste, et procédez aux ajustements de rigueur (ceux qui ont le moins de portée vont devant ceux qui en ont le plus) et bingo, vous êtes prêts à recevoir les méchants. Prévenez-les de votre présence avec un bon coup de fusil à distance, et attendez qu’ils se rapprochent.

10. Affichez les objets utilisables. Appuyer sur la touche Z permet de mettre en surbrillance les objets du décor avec lesquels vous pouvez interagir : caisses, trucs à ramasser et autres éléments indispensables au bon déroulement de votre mission.

Commentaires
Télécharger PDF