Nos tuyaux pour Fallout 2

Tuyaux. Tuyaux ne changent jamais.

Télécharger PDF
Ces tuyaux ont été écrits par la rédaction de Canard PC. Nous faisons aussi des guides complets.

F2pres

Fallout 2 est l’aboutissement du CRPG de la fin des années 1990. Il n’est certes pas aussi sombre et intelligent que le premier opus de la série, mais il est plus grand, plus fou et il laisse plus de liberté au joueur. Si Fallout 1 garde une place tout à fait spéciale dans nos cœurs, c’est donc Fallout 2 qui reçoit tout l’amour de la communauté, qui l’améliore au fil des ans en proposant des changements énormes mais toujours dans l’esprit de ce qu’aurait dû être le jeu à sa sortie (qui ne s’est pas très bien passée, à cause d’une durée de développement limitée et… Du manque de place sur les CD, unique support de commercialisation à l’époque). Ne rougissez pas si vous n’avez jamais joué au Graal du RPG : mieux vaut tard que jamais, sans compter que nos conseils vous promettent un démarrage rapide.

1. Installez le patch non-officiel, qui rajoute un tétragigabillion de trucs que les développeurs n’ont pas eu le temps d’intégrer au jeu. Pas de soucis, vous pourrez choisir précisément quoi installer si vous avez peur de dénaturer le jeu mais sachez que même les plus féroces ayatollahs de Fallout approuvent ce patch, que l’on appelle RP (pour Restoration Project) ou PNO en français (pour Patch Non-Officiel). A vous de voir si vous souhaitez un premier contact avec un jeu intact mais quelque peu atrophié, ou un jeu modifié mais aussi gigantesque qu’il aurait dû l’être au premier jour. Quoi qu’il en soit, voici les liens de la version anglaise et de la version française (miroir), les deux sont à installer (d’abord l’anglaise, puis la française si vous voulez la trad’). Même si vous désactivez tous les ajouts, prenez le patch car il active aussi le support des écrans à haute résolution, sans quoi vous seriez coincé en 800*600.

2. En créant votre perso, préférez les nombres pairs. Le système SPECIAL, qui répartit les attributs de votre personnage (Force, Perception, Endurance, Charisme, Intelligence, Agilité et Chance) fonctionne mieux avec des nombres pairs, exactement comme dans Fallout 1. Plus précisément, il est inutile d’avoir un nombre impair en Agilité et en Endurance puisque par exemple 5 en Agilité donne exactement les mêmes bonus que 4. Même consensus autour de la Chance, qui se place à 1, à 6 ou à 10 – la question est assez complexe, mais disons que les chiffres entre deux sont moins déterminants.

3. Choisissez bien vos traits. Comme pour Fallout 1, le jeu vous permet de choisir jusqu’à deux aptitudes (ou "traits") en créant votre personnage. Elles vous permettent de vous spécialiser ou de peaufiner un peu votre perso, mais elles comportent des inconvénients qui signifient qu’on ne doit pas les prendre à la légère. Déconseillons tout de suite Talent (Gifted), bien trop puissante, qui ne peut que vous ruiner votre partie tant elle est déséquilibrée. Prenez plutôt Bon Vivant (Good Natured), qui vous donnera de nombreux avantages au prix de quelques points dans votre catégorie d’arme préférée. Finesse et Gringalet (Small Frame) sont également conseillés si votre perso est taillé pour. Sang Chaud (Fast Shot) est aussi excellent, mais ne conviendra qu’à quelques styles de jeu un peu particulier ; il vaut mieux s’abstenir de le prendre quand on débute. Si vous ne voulez pas en prendre, jetez quand même un oeil au très rigolo La Poisse (Jinxed), à double tranchant, ou à Bloody Mess, quasiment sans inconvénient et qui transforme toute mort en violente et sanglante agonie.

Awareness est sans conteste l'une des perks les plus utiles, surtout vu le faible choix des perks du niveau 3.

Awareness est sans conteste l’une des perks les plus utiles, surtout vu le faible choix des perks du niveau 3.

4. Niveau 3 : Awareness ! Tous les trois ou quatre niveaux, vous gagnez une perk, une aptitude spéciale et extrêmement utile à choisir dans une liste. Au niveau 3, prendre Awareness est sans aucun doute votre meilleur choix, comme dans Fallout 1. Cette aptitude vous permettra de voir les points de vie de vos adversaires en cliquant sur eux, ainsi que le nom de leur arme. Très pratique pour savoir qui cibler en priorité dans un combat, ou jauger la dangerosité d’un ennemi.

5. Explorez tout, ramassez tout. Grâce au système de troc du jeu, tout se revend. Les caisses et les bibliothèques un peu partout contiennent donc de la monnaie d’échange, tout comme les cadavres de vos ennemis. Si vous fouinez bien partout et que vous gardez tout (pour échanger le plus vite possible contre de l’argent, qui ne pèse rien et n’encombre pas votre inventaire), vous devriez bien vite être riche. D’autant que les occasions d’acheter des choses intéressantes sont assez rares, puisque la plupart du temps vous trouverez vos armes sur les corps encore chauds de vos adversaires. Si en plus vous êtes un voleur, alors vous deviendrez bien vite le roi du pétrole apocalyptique.

6. Le Temple des Épreuves, à fuir comme la peste. La première zone du jeu est un tutoriel incompréhensible, linéaire et chiant, tout le contraire du reste du jeu. Il n’en reste pas moins que ce passage obligé vous fera combattre des fourmis géantes et que vous allez forcément galérer avec vos petites mains fragiles. Pour le coup, ignorez le conseil numéro 5 et n’explorez rien du tout, mot d’ordre : trouver la sortie le plus rapidement possible (on vous aide : c’est toujours en haut à gauche). Bon courage et accrochez vous, le reste du jeu en vaut la peine.

7. Sauvegardez fréquemment. Un mauvais clic dans un dialogue, et c’est toute une ville qui peut se retourner contre vous. Un manque de bol hallucinant en combat peut aussi vous faire perdre un petit duel que vous pensiez gagné d’avance. Alors, en l’absence de sauvegarde automatique, un seul mot d’ordre : abuser de la sauvegarde rapide et du chargement rapide (appuyez sur F1 pour voir les raccourcis), et faites des sauvegardes manuelles de temps en temps dans un autre emplacement. On n’est jamais trop prudents.

Le bar du poivrot Cassidy, qui a d'ailleurs un fusil à canon scié fort appréciable. Vous pouvez lui piquer si il vous rejoint.

Le bar du poivrot Cassidy, qui a d’ailleurs un fusil à canon scié fort appréciable. Vous pouvez lui piquer si il vous rejoint.

8. Cassidy est votre ami. Les compagnons sont très utiles et on peut les organiser plutôt efficacement hors combat, en définissant précisément leur équipement et les situations où ils doivent se soigner, se barrer, monter au contact, etc. N’oubliez pas qu’ils n’ont qu’une vie, alors surveillez leurs points d’impact (les points de vie de Fallout) pour ne pas les voir mourir prématurément. Tous les compagnons ne se valent pas, car certains sont équipés d’armes automatiques et ont la fâcheuse tendance de vous coller des rafales dans le dos si vous vous trouvez entre eux et les ennemis. Les deux compagnons plébiscités sont Sulik (que l’on rencontre dès la première ville, à Klamath), un tribal attachant et très violent avec un marteau dans les mains, et Cassidy, barman à la Cité de l’Abri, redoutable et précis avec un fusil – et qui aura l’avantage, contrairement à Sulik, de rester loin des ennemis. Ne vous en faites pas pour ses problèmes de cœur, il ne raconte que des conneries.

9. Visez les yeux. Le système de visée du jeu est très bien fichu : de base, vous visez le torse des ennemis, mais si vous décidez de viser une partie de leur corps en particulier alors cela vous coûtera plus de points d’action et une pénalité à la chance de toucher (ce qu’on appelle le ToHit). Viser chaque membre a ses avantages : les jambes feront tomber les ennemis, les bras leur feront lâcher leurs armes, l’entrejambe passera leur armure (comme quoi, il faut toujours fermer sa braguette)… Et les yeux les aveugleront et occasionneront de gros dégâts critiques, alors essayez de les toucher.

10. La soluce à Sysyl. Au Mutant Sanglant, la soluce Fallout 2 de Sylvanor, s’est imposée comme une référence dans le milieu francophone pour tout ce qui touche à la saga Fallout. N’hésitez pas à regarder si vous êtes bloqué à un moment (quoiqu’elle ne couvre pas les zones rajoutées par le RP), c’est une véritable mine d’or remplie de détails et très exhaustive. Du coup, ne vous spoilez pas le jeu non plus, et promettez-nous de ne pas la regarder avant de faire un truc mais toujours pour vous débloquer, d’accord ?

Commentaires
Télécharger PDF