Nos tuyaux pour Arcanum

Tuyaux fumeux, magiques et obscurs

Télécharger PDF
Ces tuyaux ont été écrits par la rédaction de Canard PC. Nous faisons aussi des guides complets.

Arcanumpres

Est-ce qu’on présente encore Arcanum: Engrenages et Sortilèges, le jeu de rôle sorti en 2001 et créé par plusieurs fondateurs de Fallout ? Son monde torturé et mystérieux, tiraillé entre technologie et magie ? Ses nains kleptomanes, ses sorciers cupides, ses demi-ogres siamois ? Et la galère que c’est de l’installer, de trouver tous ses patchs et de le débuter quinze ans après sa sortie, on en parle ? Pas la peine : on a justement fait attention à tout vous expliquer pour que vous démarriez sans devenir dingue.

1. N’oubliez pas les patchs. Avoir une installation propre et fonctionnelle d’Arcanum est compliqué, surtout si vous voulez jouer avec des textes français. Au-delà de savoir quoi installer, le problème est aussi de réussir à trouver tous les mods et à les télécharger. On espère mettre fin à la galère avec ces tuyaux, puisqu’on a rapatrié presque tous les mods sur  notre serveur. Avant toute chose, vérifiez bien que la langue de votre ordinateur est en "Français (Standard)", sinon vous ne pourrez pas l’installer.

  1. Pour avoir le jeu en français (même avec la version GOG, réputée difficile à patcher), téléchargez ce patch de traduction et installez-le en remplaçant le fichier arcanum3.dat de votre dossier Arcanum par celui de l’archive. Les textes seront en français – pas les voix.
  2. Téléchargez et installez le patch 1.0.7.4 depuis le site de la Confrérie des Traducteurs (miroir) si votre jeu est en français, ou par ici si vous le voulez en anglais ; attention au répertoire d’installation qui par défaut ne coïncide pas forcément avec celui où se situe votre jeu. Ce patch corrige de nombreux bugs.
  3. Vient ensuite l’épineuse question de l’UAP (Unofficial Arcanum Patch), le patch non-officiel qui fait consensus dans la communauté du jeu. Il supprime pas mal de bugs, et rajoute du contenu qui n’avait pas été activé dans la version de base. Si vous le voulez en français, c’est par ici avec sa traduction (installez le patch, puis sa traduction). Sinon, vous pouvez télécharger une version plus récente (et non traduite) en cliquant sur ce lien.
  4. On continue avec l’étape la plus importante : le patch de haute résolution qui rendra le jeu tout beau sur vos grands écrans. La Confrérie des Traducteurs conseille d’ajouter -scrolldist:0 à la fin de la cible dans le raccourci, merci à eux.
  5. Pour finir, un mod optionnel et assez lourd (117 mo) : les cartes des villes en haute définition. C’est par là que ça se passe. Idem pour les musiques de haute qualité si vous êtes un fétichiste des caissons de basse (sinon, c’est vraiment très facultatif) : par là.
  6. N.B. Certains joueurs, notamment sur Windows 10, rencontrent des problèmes gênants après avoir installés ces mods, comme une mauvaise détection des clics ou de longs temps de chargement.Dans ce cas, il faut remplacer le ddraww.dll du dossier d’Arcanum avec celui trouvé dans le DDraw Fix d’Aqrit (oui, il est prévu pour Torment et les autres jeux Infinity Engine à la base, mais ça fonctionne) : après l’avoir téléchargé, copiez-collez les fichiers ddraw.dll, wined3d.dll et libwine.dll dans le dossier d’Arcanum en écrasant les fichiers existants si nécessaire. Ensuite, il vous suffit d’ajouter -doublebuffer -no3d à la cible du raccourci d’Arcanum, qui devrait donc ressembler à quelque chose comme "C:\GOG Games\Arcanum\Arcanum.exe" -doublebuffer -no3d. Merci à Mug Bubule pour l’astuce.

Bonus : si les portraits de base ne vous conviennent pas, créez un dossier "portrait" dans le dossier "data" du jeu et mettez-y des images au format .bmp que vous pourrez utiliser après les avoir inscrites dans un fichier texte userport.mes (exemple : {1}{ANYportrait1} signifie qu’un fichier data/portrait/ANYportrait1.bmp existe et sera utilisable par tous – une documentation plus complète est disponible dans Arcanum/Documents/portraits.txt). Pour télécharger des images, le pack de la Confrérie des Traducteurs sera un bon début.

Avant/après le patch de haute-résolution.

Avant/après le patch de haute-résolution.

2. Comprenez la lutte entre magie et technologie. Dans Arcanum, tous les personnages oscillent entre magie et technologie. Sans vous spoiler, on peut vous dire que cette orientation a de sérieuses implications puisque la magie fonctionne mal sur les technologistes et que les machines ont du mal à fonctionner à côté de magiciens. Sur votre feuille de perso, une jauge indique même où vous vous situez en fonction de vos choix et de vos compétences. Faites-y bien attention sous peine d’avoir de mauvaises surprises : par exemple, Virgil (le compagnon de base du jeu) ne pourra plus vous soigner avec ses sorts si vous êtes orienté technologie, et il faudra donc fabriquer (ou trouver quelqu’un qui le fasse pour vous) des poudres de guérison grâce au système de craft.

3. Création de perso : n’ayez pas peur, tout est viable. Être un technologiste complet est possible (vous serez un tireur d’élite ou utiliserez une arme lourde), mais vous pouvez aussi être légèrement orienté technologie (pour les voleurs, démolisseurs ou guerriers utilisant la tech’) ou complètement neutre (personnages sociaux ou guerriers corps-à-corps, archers, etc.). Côté magie, pas besoin d’être un pur (généralement un druide) : comme pour la technologie, vous pouvez être un peu magicien et un peu neutre sans rater grand chose. En fait, la plupart des personnages ne se ferment pas trop de portes, donc n’hésitez pas à faire ce que vous voulez de peur de ne pas profiter du jeu. Même faire un perso complètement stupide est viable. Enfin, si vous voulez savoir quel type de personnage a le plus accès au contenu du jeu : c’est le personnage social (donc neutre), celui qui parle à tout le monde et qui obtient presque toutes les quêtes, mais en règle général il est de toutes façons impossible de tout voir en une seule partie.

4. Création de perso : ne négligez pas la beauté. Si tout le monde ne jure que par le charisme, la beauté, la persuasion et l’intelligence, qui permettent d’ouvrir un tas de quêtes et d’éviter les combats (qui peuvent se révéler répétitifs), nous vous conseillons surtout de ne pas trop baisser votre beauté. Les autres attributs sont bien expliqués, mais "la beauté affecte la réaction initiale des PNJ", ça ne vous permet pas de comprendre que si vous faites un perso trop moche aucun personnage n’acceptera de vous parler car vous serez trop repoussant. Évitez donc cet écueil et donnez-vous la moyenne.

5. Attention aux tailles. Il existe trois tailles de vêtements : normale, grande, petite. Les vêtements de taille normale conviennent à presque tous les personnages : humains, elfes, orcs, et ainsi de suite. Les petits, en revanche, ne sont bons que pour les halfelins, les gnomes et les nains. Les grands conviendront seulement aux demi-ogres. Il est important de connaître cette différence, puisque quand vous n’avez pas envie de claquer 2000 pièces d’or dans une armure normale pour votre nain et de vous rendre compte ensuite qu’il ne peut pas la porter…

6. Prenez des compagnons. En plus de Virgil, le mage sympa qui vous accompagne dès le début du jeu et vous soigne, une trentaine de compagnons pourront se joindre à vous au fil de votre aventure. Il y a des nains, des archers, des mages, des animaux… Certains accepteront d’être à vos côtés quel que soit votre personnage, mais la plupart auront une contrainte particulière : avoir terminé une certaine quête, être mauvais (votre alignement est visible sur la jauge à gauche de votre feuille de perso), être intelligent, etc. – Cosmoschtroumpf (miroir) récapitule tout ça, mais attention ça spoile beaucoup. Les compagnons sont extrêmement utiles, notamment pour combattre à votre place (si vous êtes social) ou vous aider pendant les bastons (ils soignent, font beaucoup de dégâts, encaissent, etc). C’est le charisme qui indique combien de compagnons peuvent vous accompagner (points de charisme/4), et on vous conseille d’en prendre autant que vous le pouvez.

Le craft est divisé en huit disciplines technologiques. Ici, l'armurerie (les armes à feu).

Le craft est divisé en huit disciplines technologiques. Ici, l’armurerie (les armes à feu).

7. Sachez crafter. Les personnages technologistes peuvent crafter, c’est-à-dire confectionner des objets à partir de matériaux trouvés un peu partout dans le monde. Avant de pouvoir créer une belle arme ou même un automate destructeur, il faudra cependant mettre des points dans la discipline qui lui correspond dans votre feuille de personnage (faisant descendre votre jauge vers la technologie par la même occasion). Chaque point mis dans un domaine particulier débloquera un "schéma", c’est-à-dire une recette d’objet sans laquelle vous ne pouvez pas le créer. Par exemple, un point dans le domaine des explosifs débloquera automatiquement la fabrication du cocktail molotov. Vous passerez aussi votre degré d’expertise dans cette technologie à 10, ce qui vous permettra de crafter tous les schémas de ce niveau que vous trouverez dans le monde. Si vous chopez le schéma d’une technologie d’explosifs de difficulté 20, il vous faudra un autre point dans ce domaine pour pouvoir l’utiliser.

8. Maîtrisez les compétences. Une fois que vous avez mis suffisamment de points dans une compétence, vous pouvez la passer au niveau expert, puis au niveau maître. Devenir expert (puis maître) dans une compétence accorde de puissants bonus : par exemple, la détection des pièges au niveau expert permet de détecter les pièges magiques ET technologiques, tandis qu’au niveau maître vous pourrez en plus avoir une seconde chance si votre détection foire la première fois. Pour passer une compétence en expert/maître, il faut trouver un personnage qui est lui-même expert ou maître – il y en a un à chaque fois, et il peut être n’importe où dans le jeu. Regardez chez Cosmoschtroumpf (miroir) si vous voulez voir leur emplacement sans chercher.

9. Connaissez les abréviations. Certains objets (et notamment les armures) ont une description assez sibylline : DR+3, TH-20%… Il s’agit des bonus et des malus appliqués à votre personnage s’il les porte. Ces acronymes sont expliqués dans le manuel du jeu, mais voilà, on ne l’a pas toujours sous la main. Un forumeur de RPGCodex les a donc réunis (miroir) pour que vous sachiez ce que signifient ces lettres étranges. Et oui, DR signifie donc bien Damage Resistance.

10. Forcez l’attaque. Parfois, on voudrait attaquer un objet que le jeu ne désigne pas comme cible, même si vous passez en mode combat avec l’icône de bouclier rouge en bas à gauche de l’écran. Pourtant, il est possible de tabasser la plupart des coffres, des portes et des créatures alliées en maintenant ALT tout en cliquant. Attention, votre arme s’abîmera beaucoup si vous attaquez un objet solide ; désarmez-vous et ordonnez à vos compagnons de s’abstenir de participer à l’assaut grâce au bouton F5.

Commentaires
Télécharger PDF